L1 - Metz : Rennes, la première des vingt-deux finales qui restent à jouer

L1 - Metz : Rennes, la première des vingt-deux finales qui restent à jouer©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le samedi 09 décembre 2017 à 07h45

Lanterne rouge de Ligue 1, Metz n'a plus le droit à l'erreur pour conserver une chance de se maintenir dans l'élite. Face à Rennes ce samedi (20h00), les Grenats espèrent lancer l'opération reconquête.

Quatre points après seize journées. C'est le cauchemar que vit Metz cette saison. Pas un record, pourtant, Brest ne comptant que trois unités au compteur au même stade de la compétition en 1979. Mais la situation est catastrophique. En Lorraine, les supporters se sont déjà résolus à retomber en Ligue 2 dans quelques mois. Et le choc psychologique espéré avec le remplacement de Philippe Hinschberger par Frédéric Hantz n'a pas encore fonctionné. « Je m'oblige à ce qu'on reste digne par rapport à notre métier, on doit être heureux d'aborder un match de Ligue 1 car c'est un privilège. Je dois tout mettre en œuvre pour que les joueurs retrouvent de la fierté et que nos supporters en retrouvent aussi », a confié l'entraîneur messin en conférence de presse cette semaine, avant la réception de Rennes samedi (20h00). Palmieri : « Au-dessus des barrages, ce sera compliqué » Face à Rennes, c'est la première finale des vingt-deux que devra disputer Metz d'ici la fin de saison pour espérer réussir l'exploit de se maintenir dans l'élite. Une situation que Julian Palmieri, retenu dans le groupe pour la première fois depuis son arrivée, a commenté avec une honnêteté rare au micro de Direct FM. « On a la chance d'avoir les barrages en fin de saison. Sans eux, c'était mort. Au-dessus des barrages, ça sera compliqué », estime l'ancien Bastiais. « Je pense que c'est purement un problème de confiance, enchaîne-t-il. Quand on voit la qualité intrinsèque de chaque joueur, on ne comprend pas pourquoi on est 20emes avec 4 points. Dossevi, Nguette, Rivière... Ce sont des gens bourrés de qualité ! » Hantz : « Plus une série est longue, plus elle approche de sa fin » Outre Julian Palmieri, les Grenats pourront compter sur Yann Jouffre, enfin apte, contre le Stade Rennais. Mais si l'adversaire sera privé de Wahbi Khazri et Yoann Gourcuff, les Messins comptent aussi leurs absents : Nolan Roux est suspendu, quand Mathieu Dossevi, Milan Bisevac et Ivan Balliu sont blessés. « Il faut qu'on essaye de faire bien ce qu'on sait faire. Vu la période qu'on traverse, la semaine a servi non pas à rassurer mais plutôt à insister sur des choses simples », a expliqué Frédéric Hantz. Ce dernier veut croire à la fin de série de son équipe : « Plus une série est longue plus elle approche de sa fin. Rennes a gagné beaucoup de matchs ces derniers temps et nous en avons perdu beaucoup ». Avec déjà quatorze points de retard sur le premier non-relégable, Lille, le temps presse. C'est peu de le dire.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.