Hantz : " J'ai l'intime conviction que l'on peut se maintenir "

Hantz : " J'ai l'intime conviction que l'on peut se maintenir "©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le lundi 30 octobre 2017 à 21h19

Officiellement intronisé au poste d'entraîneur du FC Metz ce lundi, Frédéric Hantz l'a assuré : pour lui, le club mosellan a encore toutes les cartes en main pour se maintenir.

Dire que le début de saison du FC Metz est catastrophique s'apparente à un doux euphémisme. Avec dix défaites en onze matchs et seulement trois petits points au compteur, les Grenats occupent la place de lanterne rouge de la Ligue 1. Cette entame de championnat totalement ratée a été fatale à Philippe Hinschberger, remercié au lendemain d'un revers à domicile face à Dijon (1-2). Après un intérim d'une semaine assuré par José Pinot, c'est désormais Frédéric Hantz qui va s'asseoir sur le banc messin. Présenté à la presse ce lundi, l'ancien entraîneur du Mans, de Bastia ou encore de Montpellier a reconnu que l'opération maintien allait être difficile. Mais pas impossible. « Nous avons plus de chances de nous maintenir que de gagner à l'Euromillions, a-t-il déclaré, alors j'y crois. J'ai l'intime conviction que l'on peut se maintenir. Le potentiel est là, il faudra par contre trouver des solutions dans l'engagement, le niveau d'intensité et la capacité à se surpasser. »
Serin : « Frédéric Hantz, la meilleure solution pour le club »
Passé par Metz en tant que joueur au début des années 1990 (1992-1993), Frédéric Hantz (51 ans) était sans poste depuis qu'il avait été démis de ses fonctions à Montpellier, fin janvier 2017. Arrivé dans l'Hérault un an plus tôt, il avait été sollicité dans le but d'aider le MHSC, alors mal en point, à se maintenir parmi l'élite. Une donnée qui n'a pas échappé aux dirigeants du FCM. « La situation nécessitait de faire appel à une personnalité qui puisse redonner de la confiance au groupe et qui ait l'expérience de la Ligue 1, a affirmé Bernard Serin, le président lorrain. Frédéric Hantz était la meilleure solution pour le club ». Le Ruthénois, lui, sait pertinemment ce qu'il devra faire pour mener à bien cette nouvelle mission : « D'ici Noël, il faudra évidemment gagner plusieurs matches pour garder espoir. Je dois amener de l'enthousiasme et faire en sorte que mes joueurs adhèrent à ce que je vais leur proposer. Visuellement, il faudra afficher un nouveau visage plus enthousiaste. » Hantz effectuera ses grands débuts sur le banc grenat dimanche prochain (17h00) à l'occasion de la réception de Lille, actuellement avant-dernier. Un rendez-vous crucial, donc.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Hantz : " J'ai l'intime conviction que l'on peut se maintenir "
  • il faut donc se réveiller

  • ton banquier aussi

  • frederic est un formidable sorcier
    forza simu cun te

  • Evidemment que le maintien est encore possible...Il reste 27 matches à jouer.

  • Une entame ?!, à onze matchs sur 19 l'entame du championnat est déjà un beau morceau. Plus (+) d'un quart de défaites sur l'ensemble du championnat.

    Il faudra autre chose que les bonnes intentions de Frédéric Hantz, fraîchement nommé, pour inverser la courbe avec au moins 15 points à reprendre, c'est déjà arrivé dans le passé.

    Comme il faudra bien trois clubs relégués à la fin de la saison, alors bonne chance au FC Metz.