Football - Ligue 1 Troyes/Reims après-match

Ajaccio
Angers
Auxerre
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Troyes
Ligue 19ème journée
Stade de l'Aube - Arbitre B. Millot
19°C / pluie
Terminé
  1. 90′ J. Porozo
  2. 50′ Odobert
  1. 52′ Ito
  2. 12′ Balogun
Journaliste : Vincent Dégremont

, publié le 2 octobre

Le Stade de Reims a concédé le nul in extremis sur la pelouse de son voisin troyen (2-2, neuvième journée de Ligue 1).



Dixièmes, les hommes de Bruno Irles recevaient le premier relégable rémois. Belle surprise du début de saison, l'ESTAC avait remporté les trois derniers derbies de la Champagne, et même les neuf réceptions du voisin marnais en Ligue 1 et Ligue 2.

Bis repetita ? A la huitième minute, Yehvann Diouf - formé sur place - empêcha l'Histoire de se répéter en plongeant dans les pieds de Mama Baldé, lancé sur la gauche de la surface par Yasser Larouci ! Quatre minutes plus tard, Junya Ito adressa de l'aile droite un amour de centre au sol devant le but, que Folarin Balogun coupa en se jetant aux 5,50. Gauthier Gallon était impuissant sur cette reprise gagnante de la semelle (0-1) !

Les visiteurs faillirent bisser à la 38eme, quand un corner mal dégagé revint sur Ito. Toujours aussi précis, le Japonais déposa un caviar au second poteau à Emmanuel Agbadou, tout seul pour reprendre de la tête. Scotché sur ses appuis, Gallon eut le soulagement de voir le montant empêcher le break ! Les Aubois réagirent dans la foulée, par Wilson Odobert (qui avait remplacé depuis peu Lucien Agoumé, sorti sur blessure). L'attaquant formé au PSG déborda côté droit et centra fort au sol et sur les 5,50. M.Baldé se jeta pour reprendre, mais gêné par Yunis Abdelhamid et Agbadou, ne put maîtriser le ballon.

Ito dans les bons et les mauvais coups

Inoffensifs ou presque durant le premier acte, les Troyens cherchèrent à mettre de la vitesse et de la folie au retour du vestiaire. La chance allait s'en mêler à la 50eme, quand sur une passe en retrait de Bradley Locko, Y.Diouf hésita à relancer vite en voyant M.Baldé venir le presser. Le jeune portier chercha à crocheter son adversaire... mais Odobert avait anticipé et marqua dans la cage vide (1-1) ! Bons camarades, les coéquipiers de Y.Diouf se ruèrent à l'attaque pour ne pas laisser leur petit copain culpabiliser.

Et deux minutes plus tard, dans la foulée d'un corner mal renvoyé, Alexis Flips centra en cloche. Au second poteau, Ito passa devant Larouci pour redonner l'avantage à son camp d'une reprise de volée à rebond (1-2) ! Mais il n'y a pas loin du Capitole à la Roche tarpéienne et le Japonais se fit hara-kiri dans la foulée, relevant le pied sur le genou de Jackson Porozo après un tacle raté. La sixième expulsion depuis le début de la saison pour le Stade de Reims ! Quarante minutes à disputer à 10 contre 11 : la tâche se compliquait sérieusement, et les Aubois en profitèrent pour utiliser toute la largeur du terrain.


Porozo monte pour égaliser puis rater le coche !

A la 62eme, Y.Diouf sortit pour chasser un centre rasant. A l'affût, M.Baldé contrôla, puis arma une frappe sur laquelle Azor Matusiwa prêta main forte à son portier. Les vagues bleues revenaient, mais les visiteurs tenaient vaille que vaille en puisant dans leurs réserves, sans pouvoir faire mieux que de balancer ou de chercher à obtenir un coup franc.

A l'orée du temps additionnel, Andreaw Gravillon rata son dégagement sur un centre d'Andreas Bruus, le ballon partit dans le mauvais sens et Porozo en profita pour égaliser de près (2-2). Juste avant le coup de sifflet final, sur un nouveau centre vénéneux du latéral danois, le défenseur équatorien eut l'occasion d'offrir la victoire à son camp, mais ne domina pas sa tête à bout portant ! Un derby de la Champagne sans vainqueur, mais plein de bulles !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.