Football - Ligue 1 Strasbourg/Metz après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue 16ème journée
Stade de la Meinau - Arbitre E. Wattellier
15°CTemps agréable
  1. 40′ Diallo
  2. 35′ Diallo
  3. 6′ Ajorque
Journaliste : DEMMERLE ARNAUD

, publié le 17 septembre

Grâce à une très bonne première période et notamment un doublé d'Habib Diallo, Strasbourg a facilement remporté le derby de l'Est contre Metz (3-0), lors du premier match de la 6eme journée de Ligue 1.



C'est désormais acté : le Racing version Julien Stéphan tient son match référence. Dans une affiche qui fleurait bon les grandes ambiances de l'Est, Strasbourg a fait tomber Metz au terme d'une copie maîtrisée. La première période, plus particulièrement, a frôlé la perfection pour le club alsacien, porté par son formidable public contre une formation messine sans ressort. Il faut dire que le scénario a bien facilité la mission des Strasbourgeois, qui n'ont pas eu le temps de douter. Dès les premières minutes de jeu, Ajorque a transformé avec autorité un penalty que Dimitri Liénard avait obtenu suite à une ouverture millimétrée de Diallo (1-0, 6eme). Sur les bons rails, les hommes de Stéphan n'ont pas levé le pied, bien au contraire. Et s'il fallait ressortir un homme dans la nuit, Habib Diallo décrocherait la palme.

Diallo a fait très mal à son ancien club

L'attaquant du RCSA a fait très mal à son ancien club. C'est lui qui a fait le break avant la demi-heure de jeu d'une frappe rasante et victorieuse (2-0, 26eme). C'est lui, encore, qui a quasiment plié l'affaire juste avant la pause suite à un joli mouvement avec Ajorque, conclu par un enchaînement technique de grande classe (3-0, 40eme). Le second acte a été un peu plus contrasté pour les locaux, qui ont toutefois eu les munitions pour accroître encore leur écart, notamment par Kevin Gameiro (74eme) ou Liénard (85ele). Mais il est à noter que les Messins de Frédéric Antonetti se sont révoltés, aussi. Kiki Kouyaté, par exemple, aurait pu et dû réduire le score si sa tentative ne s'était pas écrasée sur le poteau (81eme). Fort de ce succès, Strasbourg met fin à 14 ans de disette dans ce derby de l'Est et remonte dans le top 10 après un début de saison délicat. Avant-dernier, le FC Metz inquiète après six journées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.