Football - Ligue 1 Saint-Étienne/Nantes après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 123ème journée
Stade Geoffroy-Guichard - Arbitre E. Wattellier
  1. 56′ Camara
  1. 35′ R. Muani
Journaliste : Baron Jérémie

, publié le 3 février

Englué dans une spirale très négative, le FC Nantes n'a pu récolter qu'un match nul à Saint-Etienne (1-1) dans un Classique aux airs de match de la peur. Raymond Domenech tenait pourtant son premier succès à la tête du FCN mais les Nantais ont laissé filé des points en seconde période. Les Stéphanois stagnent après leur victoire contre Nice, dimanche dernier.

Nantes ne gagne toujours pas, mais Nantes s'améliore. Ce mercredi soir à Saint-Étienne face à un concurrent direct de bas de tableau, les Canaris (17èmes) ont signé un 14ème match sans succès (1-1), Mahdi Camara (57ème) ayant répondu à Randal Kolo Muani (36ème) dans une partie très ouverte. Face aux indisponibilités (notamment celle de Nicolas Pallois) et aux prestations décevantes des siens, Raymond Domenech avait décidé d'opter pour un 4-1-4-1 assez joueur, avec Pedro Chirivella devant la défense et Sébastien Corchia aligné sur l'aile droite. Et les Jaune et Vert ont livré 50 minutes de très bonne facture, vite récompensées par l'ouverture du score nantaise sur un très beau mouvement collectif. Le FCN aurait même pu faire le break mais Kolo Muani s'est montré trop gourmand sur une action (41ème) et Moises Simon, pas assez tranchant et en manque de réussite (frappe sur Jessy Moulin à la 19ème, barre à la 48ème).



Modeste pas encore affûté








Mal en point durant le premier acte, les Verts se sont ressaisis et ont rapidement égalisé sur corner. Une égalisation qui venait récompenser un haussement de ton de la part des hommes de Claude Puel. La deuxième période a tourné ensuite à l'avantage des locaux qui n'ont néanmoins pas réussi à tromper la vigilance d'Alban Lafont. Et ce, malgré l'excellente entrée de Romain Hamouma, plusieurs situations pour Denis Bouanga et les renforts de leurs nouvelles recrues Pape Abou Cissé et Anthony Modeste. D'ailleurs ce dernier ne s'est pas montré encore assez affûté comme en témoigne son raté peu avant le dernier quart d'heure de jeu. Au moins, Saint-Étienne peut respirer et garde quatre unités d'avance sur Nantes.







Vos réactions doivent respecter nos CGU.