Football - Ligue 1 Stade Rennais/Tottenham Hotspur après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue europa conférenceGroupe G
Stade de la Route de Lorient - Arbitre H. Özkahya
  1. 70′ Laborde
  2. 22′ Tait
  1. 75′ P. Højbjerg
  2. 10′ Loïc Badé (csc)
  • Avant-match
  • Match
  • Après-match
  • Compositions

, publié le 16 septembre

A l'issue d'une rencontre accrochée, Rennes n'a pu faire mieux que match nul sur sa pelouse du Roazhon Park face à Tottenham pour son entrée en lice dans la Ligue Europa Conférence (2-2).

Il flottait un air de Ligue des Champions dans l'antre du Roazhon Park, pour les débuts du Stade Rennais dans la toute nouvelle Ligue Europa Conférence. Opposée à Tottenham, l'équipe de Bruno Génésio a montré un visage conquérant dans ce choc, qu'elle aurait même pu remporter sur le fil. L'affaire était pourtant mal partie après l'ouverture du score rapide des Spurs. Sur l'un de ses premiers changements de rythme, le club londonien a trouvé l'ouverture grâce à un ancien visage de Ligue 1, l'ex-Parisien Lucas Moura, dont le centre au cordeau a été dévié dans ses propres buts par Badé (0-1, 11eme).

Rennes n'a pas à rougir

Un nouveau match a alors débuté, et Rennes a commencé à se lâcher. Symbole de cet élan, Flavien Tait a remis les deux équipes à égalité au terme d'une action splendide. L'ancien Angevin a amorcé un mouvement plein axe avant de s'appuyer sur Guirassy, puis de déclencher un tir imparable (1-1, 22eme). Malgré une alerte de la superstar Harry Kane avant la pause, Rennes faisait le job. Le second acte a été intense et disputé. Avec un bon quadrillage du terrain, la bande à Génésio a su fermer les vannes pour résister aux Spurs. Höjbjerg a été l'un des seuls à faire passer un frisson dans la défense rennaise (71eme). Et dans la foulée de cette action, c'est le club breton qui a repris l'avantage sur un but opportuniste de Laborde, après un ballon relâché par Gollini (2-1, 72eme). Rennes était alors tout proche d'un exploit retentissant, mais les Rouge-et-Noir ont finalement concédé l'égalisation par l'intenable Höjbjerg, cette fois-ci buteur, lui aussi sur un second ballon (2-2, 76eme). Rennes n'a pas à rougir au terme de cette belle bataille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.