Football - Ligue 1 Rennes/Lyon après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue 113ème journée
Stade de la Route de Lorient - Arbitre B. Bastien
Terminé
  1. 83′ Truffert
  2. 77′ Truffert
  3. 51′ Traoré
  4. 45′ Laborde
  1. 93′ Lucas Paquetá
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 7 novembre

Le Stade Rennais a été très au-dessus de l'Olympique Lyonnais dimanche soir (4-1), en clôture de la treizième journée de Ligue 1.



Parce qu'il nageaient dans les mêmes eaux avec un nombre de points identique, Rennes et Lyon devraient nous offrir un vrai combat à la saveur européenne ce dimanche soir, en clôture de la 13e journée de Ligue 1. Mais il n'y a pas eu de match. Et cela découle autant de la formidable prestation des Bretons que de l'apathie de l'OL, complètement à côté de ses pompes.

L'OL n'a jamais allumé la lumière

Il n'a d'ailleurs pas failli attendre longtemps avant de voir ce contraste saisissant. Là où Rennes a imposé son pressing d'entrée avant de multiplier les projections en nombre. Terrier a allumé une première mèche (8e), suivi par Laborde (17e), contraignant tous deux Lopes à sortir le grand jeu. Le dernier rempart lyonnais aura au moins eu le mérite de se chauffer rapidement les gants... Parmi les points positifs du soir, il faudra noter qu'il a longtemps retardé l'échéance. Après un but de Meling refusé pour hors-jeu (17e) et deux nouvelles tentatives de Labordes (28e, 33e), le Stade Rennais a pris les devants juste avant la mi-temps sans que personne ne trouve rien à redire, sur une tête imparable de l'inévitable Laborde à la réception d'un corner de Bourigeaud (1-0, 45e).

Tout portait à croire, à cet instant, que l'OL allait se retrousser les manches pour faire parler son orgueil. Il n'en a rien été. Le second acte des Lyonnais a été encore pire que le premier. Profitant d'un coup de billard sur lequel l'infernal Laborde a été impliqué, Traoré a doublé la mise dès le retour des vestiaires (2-0, 50e). Dans une position confortable, les Rennais se sont alors mués en véritable machine à contrer dans une dernière demi-heure qui s'est apparentée à une leçon de réalisme.



Après Traoré, c'est un autre latéral, Adrien Truffert, qui a trouvé le chemin des filets juste après son entrée en jeu sur un contre express (3-0, 73e). La jeune pépite rennais a remis cela dans la foulée, d'une demi-volée parfaite sur un centre millimétré du même Traoré (4-0, 83e). Du travail bien fait. Paqueta a bien réduit le score sur un penalty qu'il a obtenu dans les arrêts de jeu (4-1, 90e+2), mais quand on s'appelle l'Olympique Lyonnais, cela ne suffit pas à sauver l'honneur. En fait, les hommes de Peter Bosz n'ont jamais allumé la lumière dans ce match. Peut-être le feront-ils sur le chemin du retour pour regarder le classement. Septièmes, ils comptent désormais trois points de retard sur leur hôte du soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.