Football - Ligue 1 Rennes/Bordeaux après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 111ème journée
Stade de la Route de Lorient - Arbitre Karim Abed
  1. 36′ Ben Arfa

, publié le 20 novembre

Ce vendredi soir, en ouverture de la 11eme journée de Ligue 1, Bordeaux s'est imposé sur la pelouse de Rennes (0-1), grâce à un but d'Hatem Ben Arfa (37eme).

Les yeux étaient rivés sur lui en ce vendredi soir. De retour au Roazhon Park, où il a laissé des souvenirs mitigés, Hatem Ben Arfa a joué un bien vilain tour à son ancien club. Sur une frappe chirurgicale, le meneur de jeu a permis à Bordeaux de s'imposer à Rennes (0-1), en ouverture de la 11eme journée de Ligue 1. Un résultat contrariant pour le SRFC, qui chute du podium, alors que la formation girondine grimpe au 11eme rang.
Les cinq premières minutes promettaient du spectacle. Une belle opportunité pour Flavien Tait (2eme), des dédoublements intéressants côté bordelais puis... plus rien ou presque. Les deux équipes se sont crispées, multipliant le déchet technique et ratant des transmissions pourtant simples. Symbole de ces difficultés, Benjamin Bourigeaud, assez imprécis sur ses coups de pied arrêté, malgré une reprise de la tête de Nayef Aguerd sur l'une de ses tentatives (23eme).

Ben Arfa pose la clim'

En face, Hatem Ben Arfa n'a guère été plus inspiré et a répété les mauvais choix. Mais le meneur de jeu bordelais n'a pas souhaité rater son retour au Roazhon Park et n'a pas oublié d'installer la climatisation. Après un très gros travail de Samuel Kalu, l'international français a réalisé un petit numéro devant la défense rennaise pour enchaîner avec une frappe imparable à ras de terre dans le petit filet gauche d'Alfred Gomis (0-1, 37eme).

Rennes touche deux fois du bois

Surpris, les Rennais ont tenté de réagir. Ils ont pensé revenir immédiatement dans le coup sur une lourde frappe de Romain Del Castillo, mais la barre s'est interposée pour sauver Benoît Costil juste avant la pause (43eme). Le retour des vestiaires n'a pas changé grand-chose pour le club breton, qui a proposé un jeu beaucoup trop stérile face à des Aquitains qui ont parfaitement géré l'espace.

Mieux encore, les six changements simultanés à l'heure de jeu et la multiplication des fautes d'un côté comme de l'autre ont permis à Bordeaux de gratter un temps précieux. Assez pour obliger des Rouge et Noir à balbutier encore un peu plus leur football. Malgré une frappe sur le poteau de Jérémy Doku (79eme) et une pression trop tardive, Rennes n'est pas parvenu à revenir et a laissé filer la victoire ainsi que la 3eme place du classement, récupérée par l'OM, qui compte deux matchs en moins. Une soirée sans pour le SRFC.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.