Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Coupe de la LigueDemi-finales
Stade Auguste-Delaune II - Arbitre M. Lesage
Terminé
  1. 77′ Kouassi
  2. 30′ Ghislain Konan (csc)
  3. 9′ Marquinhos
Journaliste : Baron Jérémie

, publié le 22 janvier

Le Paris-SG s'est imposé à Reims (3-0) et affrontera Lyon en finale de la Coupe de la Ligue le 4 avril prochain.

Vainqueur de la Coupe de la Ligue à huit reprises (un record absolu), le PSG essaiera de soulever le trophée une neuvième et dernière fois le 4 avril 2020. Ce soir-là, au Stade de France, les Parisiens seront opposés à l'Olympique Lyonnais en finale de la compétition. Pour obtenir leur précieux sésame, les joueurs de Thomas Tuchel ont écarté Reims ce mercredi (0-3) grâce à des buts de Marquinhos (9eme), de Ghislain Conan (31eme, c.s.c.) et de Tanguy Kouassi (78eme).

Le PSG a fait la différence sur coups de pied arrêtés

Lancé dans un véritable marathon de matchs jusqu'à son huitième de finale aller de Ligue des Champions à Dortmund (18 février), le Paris Saint-Germain, quelque peu remanié, avait dû cravacher pour s'imposer à Lorient dimanche (0-1) en 16eme de finale de la Coupe de France. Restés sur le banc dans le Morbihan, Kylian Mbappé et Neymar ont été titularisés contre Reims ce mercredi. Malgré la présence de ses deux stars, le PSG n'a pas fait la différence dans le jeu. Mais sur coups de pied arrêtés avec, à chaque fois, le Brésilien à la baguette. Ce dernier a d'abord déposé le ballon sur la tête d'un Marquinhos monté très haut dans les airs (9eme), avant de voir Ghislain Conan malencontreusement propulser le cuir au fond de ses propres filets (31eme). Après la pause, c'est suite à un corner de l'ancien Barcelonais que Tanguy Kouassi, opportuniste, a inscrit le 4 000eme but de l'histoire de son club (78eme).



A l'exception d'un Julian Draxler visiblement pas dans son assiette - et remplacé par Ander Herrera dès le début du second acte -, les Parisiens ont affiché une maîtrise individuelle et collective sans faille. Derrière, la charnière Presnel Kimpembe - Marquinhos a parfaitement muselé Boulaye Dia, alors que les latéraux ont fait respecter leur loi dans leur couloir. Au milieu, Marco Verratti a repris son habituel rôle de plaque tournante, bien aidé par un Leandro Paredes actif à la récupération. Devant, Mbappé et Neymar ont été des poisons constants et, même s'ils n'ont pas marqué, le travail a été fait au niveau du score. Seule ombre au tableau pour le club de la Capitale : apparemment touché, Marquinhos a cédé sa place en deuxième période (71eme).

Pour Reims, le rêve prend fin

Ému aux larmes à l'issue de la victoire contre Strasbourg en quart (0-0, 4-2 TAB), Jean-Pierre Caillot rêvait forcément de voir son Stade Reims se qualifier pour la finale. Après tout, des motifs d'espoir existaient certainement chez les joueurs de David Guion, vainqueurs de leurs deux dernières rencontres face au PSG (3-1 à Auguste-Delaune en mai et 1-2 au Parc en septembre). Sauf que les Champenois n'ont jamais semblé en mesure de faire trébucher l'ogre parisien. Quasiment inoffensifs pendant le premier acte, les Rémois ont davantage montré les crocs au retour des vestiaires, sans pour autant que Keylor Navas n'ait été réellement inquiété. Définitivement plombés par l'expulsion de Marshall Munetsi pour une intervention trop rugueuse sur Verratti (73eme), Xavier Chavalerin ont rendu les armes. Le championnat, telle sera désormais leur seule préoccupation jusqu'au mois de mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.