Football - Ligue 1 Reims/Metz après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 133ème journée
Stade Auguste-Delaune II - Arbitre J. Miguelgorry
14°C / Soleil
Terminé
Journaliste : Vincent Dégremont

, publié le 18 avril

Les Rémois (11e) et, surtout, les Messins (9e) ne parviennent plus à gagner. Les deux équipes n'ont pas réussi à se départager dimanche après-midi (0-0).

Metz, dixième, rendait visite à Reims, douzième, dans un contexte qui ne prêtait guère à l'optimisme. En effet, les Lorrains restaient sur quatre défaites de rang, et les Marnais venaient d'apprendre que David Guion ne serait pas conservé la saison prochaine.

Dans ce duel du ventre mou, ce sont les locaux qui avaient le plus d'appétit. Mobiles, disponibles, les Rémois ont fait circuler le ballon sur toute la largeur du terrain, tandis que leurs adversaires avaient tendance à se replier. La première situation chaude est arrivée à la 30eme, quand Moussa Doumbia, à l'orée de la surface, a tenté une volée... un peu trop croisée, mais El Bilal Touré, sur la trajectoire, a remis le ballon dans le cadre d'une jolie talonnade. Attentif, Alexandre Oukidja a réussi à éviter l'ouverture du score d'un réflexe devant son soupirail. Rebelote sur le corner qui a suivi ! Tapé côté droit par Nathanaël Mbuku, il a été repris par Touré, qui, d'une tête décroisée au premier poteau, a mis en valeur le portier algérien, auteur d'une envolée pour bloquer sur sa ligne.

Reims mène aux points...

Alors qu'on pensait les visiteurs inoffensifs, Aaron Leya Iseka a enrhumé Yunis Abdelhamid dans la minute de temps additionnel. En angle fermé, l'attaquant belge a ensuite fixé Pedrag Rajkovic, puis servi Vagner. La reprise du Cap-Verdien a été bloquée par un tacle de Marshall Munetsi qui valait bien une parade de gardien !

La seconde période est repartie sur les mêmes bases, avec une domination assez nette des locaux. A la 51eme, Ghislain Konan est rentré dans l'axe en résistant à deux adversaires, transmettant ensuite à Boulaye Dia, qui a décalé Mbuku sur la droite. De près, l'ailier a frappé fort à mi-hauteur. Dans les gants d'Oukidja, qui avait bien bouché l'angle et n'a pas fermé les yeux ! Quatre minutes plus tard, Dia s'est retourné sur son contrôle orienté, embarquant John Boye et Boubakar Kouyaté, avant de frapper du droit en angle fermé. Toujours aussi solide, Oukidja s'est envolé, passant les mains derrière le dos pour sortir le ballon de la lucarne !

Mais bute sur un excellent Oukidja

A l'heure de jeu, Frédéric Antonetti a lancé Thierry Ambrose, Lamine Gueye et Matthieu Udol pour secouer le cocotier, et pourquoi pas, faire un casse. David Guion lui a répondu, par les entrées d'Arbër Zeneli, Mathieu Cafaro et Kaj Sierhuis. Las ! Malgré le sang neuf injecté, les deux formations ont manqué de justesse technique pour se créer de nouvelles possibilités, enchaînant les incompréhensions jusqu'au 0-0 final. Reims a concédé son quatorzième nul de la saison (aucune formation ne fait mieux). Metz a rompu sa série noire. Les deux équipes avancent d'un rang au classement. Ça ne mange pas de pain, mais ça ne fait pas de miettes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.