Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 15ème journée
Parc des Princes - Arbitre A. Delerue
  1. 91′ Neymar

, publié le 14 septembre

Ce samedi après-midi, le Paris Saint-Germain a attendu le temps additionnel pour battre Strasbourg (1-0), grâce à Neymar.

Le debrief
Il y avait le retour de Neymar, des sifflets, et les premières de Keylor Navas et Mauro Icardi au Parc des Princes. Mais il y avait aussi un match. Et il fut moche. Mais on n'en retiendra de toute façon que ce geste du temps additionnel. Sur un centre d'Abdou Diallo, Neymar a tenté un geste fou, un retourné acrobatique, et a vu sa tentative faire trembler les filets avec l'aide du poteau droit. Le but de la réconciliation, dès son premier match cette saison. Car le Parc s'est levé comme un seul homme, forcément. Parce qu'il y avait la beauté du geste. Et parce qu'il y avait un but décisif à ce moment de la rencontre. Il fallait de toute façon ce genre d'événement pour que le PSG s'impose ce samedi après-midi.

Car le PSG n'a rien montré de bon sur sa pelouse contre Strasbourg samedi après-midi. Pour marquer, il faut se créer des occasions, et le premier tir cadré parisien n'est intervenu qu'à la 55eme minute. Pour la première vraie occasion de but, il a fallu attendre un face-à-face perdu par Neymar dans un angle légèrement fermé. Il y a bien eu de belles situations avec Neymar et surtout Ander Herrera, ou une situation confuse qui a failli aboutir à un penalty dans les cinq dernières minutes. Mais à l'arrivée, le bilan est bien trop mince. Pas assez de vitesse dans les transmissions, pas assez de mobilité dans les trente derniers mètres, un apport des latéraux quasi nul, et surtout beaucoup de déchet technique, Pablo Sarabia en tête.

Tout n'est pas de la faute des Parisiens pour autant. En face, Strasbourg a été fidèle à sa réputation de poil à gratter du club de la Capitale. Ce samedi, les hommes de Thierry Laurey ont fait preuve d'une rigueur exemplaire en défense. De Mohamed Simakan à Lionel Carole, tous les arrières alsaciens ont fait leur travail avec sérieux pour réduire au maximum les espaces et les intervalles. Le Racing s'est même créé les meilleures occasions de but dans cette rencontre, avec notamment Ludovic Ajorque dans le rôle du buteur frustré par un très Keylor Navas. Strasbourg avait sûrement besoin de se rassurer après un début de saison très moyen en Ligue 1. Ce déplacement à Paris a de quoi donner des gages à Laurey et ses joueurs. Mais sans point dans la besace, difficile de rentrer en Alsace avec la banane...
L'instant T :
Quand Lamine Koné s'est jeté pour contrer un tir de Mauro Icardi, le Parc a cru être privé de sa belle histoire ce samedi après-midi. Mais l'histoire était ailleurs. Elle concernait Neymar. Le Brésilien, conspué pendant toute la première période, a vécu un deuxième acte plus tranquille. Un deuxième acte au bout duquel il a offert la victoire à son équipe. Et de quelle manière ! Le Brésilien a repris un centre d'Abou Diallo d'un retourné acrobatique qui a terminé sa course dans le but d'un Mats Sels impuissant. Le public parisien a forcément applaudi, et l'ancien Barcelonais l'en a remercié. Un geste, un seul, a donc été suffisant...
Les buts
90eme minute (1-0)
But de Neymar ! Le Brésilien ouvre le score dans le temps additionnel en marquant d'un retourné acrobatique. A la réception d'un centre de Diallo dans la surface, il se couche sur le dos et trompe sels avec l'aide du poteau droite. Sublime !
Les tops et les flops
Keylor NAVAS (7)
Le nouveau gardien du PSG n'a pas eu beaucoup d'arrêts à faire, mais il ne s'est pas raté à chaque fois qu'il a été sollicité. Le premier est de toute beauté et évite à ses coéquipiers de se retrouver menés au score en première période. Keylor Navas s'est vite couché pour repousser du bout des doigts une frappe cadrée d'Ajorque. Le public du Parc a aimé, comme son intervention dans le dernier quart d'heure, toujours face à Ajorque.
Mohamed SIMAKAN (7)
Le jeu parisien a penché de son côté en début de match, mais Mohamed Simakan est resté solide, concentré et rigoureux. Le jeune arrière droit strasbourgeois ne s'est pas laissé impressionner et a empêché Sarabia de s'épanouir pleinement sur la pelouse du Parc des Princes. Pour ressortir les ballons, sa relation avec Lala a aussi été concluante. Il a été remplacé en deuxième période.
Pablo SARABIA (3)
Depuis le début de la saison, on reste sur notre faim. Titularisé sur l'aile gauche, Pablo Sarabia a sûrement livré sa plus mauvaise prestation sous le maillot parisien ce samedi. L'Espagnol n'a presque jamais réussi à combiner avec Kurzawa et a raté trop de passes vers l'avant ou en direction de la surface. Il a basculé à droite en deuxième période, sans que cela ne change grand-chose.
La feuille de match
PSG - STRASBOURG : 1-0
Parc des Princes (40 000 spectateurs environ)
Temps ensoleillé - Pelouse excellente
Arbitre : M.Delerue (7)

But : Neymar (90eme) pour le PSG

Avertissements : Verratti (93eme) pour le PSG - Bellegarde (45eme) et Ajorque (70eme) pour Strasbourg


PSG
Navas (7) - Dagba (5), Thiago Silva (cap) (5), A.Diallo (5), Kurzawa (4) puis Kimpembe (71eme) - I.Gueye (6), Verratti (6) - Di Maria (5), Neymar (6), Sarabia (3) puis Herrera (71eme) - Choupo-Moting (4) puis Icardi (62eme)

N'ont pas participé : Rico (g), Meunier, Paredes, Kouassi
Entraîneur : T.Tuchel


Strasbourg
Sels (6) - Simakan (7) puis Liénard (73eme), L.Koné (6), Mitrovic (cap) (5), Djiku (6), Carole (6) - Lala (6), Bellegarde (6), I.Sissoko (5) - Thomasson (5) puis Prcic (85eme), Ajorque (6) puis Mothiba (78eme)

N'ont pas participé : B.Kamara (g), Ndour, Corgnet, Da Costa
Entraîneur : A.Casanova

Vos réactions doivent respecter nos CGU.