Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Coupe de FranceQuarts de finale
Parc des Princes - Arbitre F. Schneider
Terminé
  1. 77′ Meunier
  2. 28′ Á. Di María
  3. 8′ Á. Di María

, publié le 26 février

Le PSG s'est assez facilement qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France en dominant Dijon ce mardi (3-0). Angel Di Maria a signé un doublé.

Le debrief
Cette fois, le PSG ne s'est pas fait surprendre. Éliminé par Guingamp en quart de finale de la Coupe de la Ligue mi-janvier (1-2), le club de la Capitale a en revanche validé sans trembler son billet pour les demi-finales de la Coupe de France au détriment de Dijon (3-0). Mis sur orbite par un doublé d'Angel Di Maria (8eme, 28eme), les joueurs de Thomas Tuchel ont maîtrisé leur sujet de bout en bout, corsant l'addition par l'intermédiaire de Thomas Meunier (77eme). Les Parisiens peuvent toujours espérer remporter le trophée une cinquième fois d'affilée, alors que les Dijonnais peuvent se focaliser sur la lutte pour le maintien.

Au tour précédent, le PSG avait dû attendre la prolongation pour s'extirper du piège tendu par Villefranche-Beaujolais (0-3 a.p.). Contre Dijon, les Parisiens ont su se faciliter la tâche en prenant rapidement les devants. Portés par un Angel Di Maria intenable, un Julian Draxler très inspiré et un duo Marco Verratti-Leandro Paredes impérial dans l'entrejeu, les quadruples tenants du titre de la Coupe de France ont d'abord réalisé un premier acte très abouti. L'écart de deux buts à la pause pouvait même sembler minime, tant les locaux ont étouffé leurs adversaires. Sans Kylian Mbappé (resté sur le banc), Paris a davantage cherché à gérer son avance au retour des vestiaires, plaçant quelques banderilles. L'une d'entre elles, conclue par Thomas Meunier, a fait mouche. Même en l'absence de certains de ses titulaires habituels, cette équipe-là dispose d'une marge suffisante pour dérouler face à la majorité des formations de l'élite. Ce quart de finale en a été une preuve éclatante.

Dijon le savait pertinemment : revenir du Parc des Princes en vainqueur aurait été un exploit de premier plan. Malheureusement pour eux, les hommes d'Antoine Kombouaré n'ont même pas eu le temps d'y croire. Dépassés dans tous les domaines, ils ont logiquement cédé à deux reprises en première période, avant de craquer une nouvelle fois en fin de match. Runar Runarsson s'est cependant employé afin d'éviter que l'addition ne soit trop lourde, comblant ainsi les lacunes d'une arrière-garde souvent trop lente. Notons toutefois que Julio Tavares a touché du bois (32eme) et que les Bourguignons ont, dans l'ensemble, réalisé un second acte plutôt consistant, lors duquel ils n'ont néanmoins pas réussi à sauver l'honneur. Outre la différence évidente de niveau entre les deux équipes, ce sont les largesses défensives et le manque de réalisme offensif qui ont plombé le DFCO ce mardi soir. Des carences récurrentes pour Naïm Sliti et ses coéquipiers, battus pour la cinquième fois sur les six dernières rencontres (toutes compétitions confondues).
Le film du match
8eme minute (1-0)
Le PSG ouvre le score ! Lancé dans la profondeur par Julian Draxler, Angel Di Maria ajuste Runar Runarsson d'un subtil ballon piqué du gauche !

28eme minute (2-0)
Paris fait le break ! Une nouvelle fois alerté par Julian Draxler, Angel Di Maria tente de trouver Eric Choupo Moting dans la surface. Wesley Lautoa se jette et renvoie involontairement le ballon vers l'Argentin, qui conclut de près !

32eme minute
Après un une-deux avec Naïm Sliti, Julio Tavares s'infiltre dans la surface et parvient à tirer du gauche dans un angle très fermé. Le ballon flirte avec la ligne de but et ricoche sur le poteau !

42eme minute
A l'issue d'une beau mouvement collectif, Marco Verratti sert Thomas Meunier à hauteur du point de penalty. La reprise du Belge est repoussée par Runar Runarsson. Angel Di Maria suit et tente sa chance dans une position excentrée. Fouad Chafik sauve sur la ligne !

47eme minute
Coup-franc pour les Parisiens, tiré par Leandro Paredes. Runar Runarsson se détend bien et dévie le ballon en corner !

57eme minute
Julio Tavares intercepte une passe imprécise de Thilo Kehrer, s'avance plein axe et tire du gauche. Gianluigi Buffon est sur la trajectoire !

77eme minute (3-0)
Les Parisiens enfoncent le clou ! Servi par Thomas Meunier dans la surface, Eric Choupo-Moting temporise et remise sur le Diable Rouge, qui bat Runar Runarsson du gauche !
Tops et flops

TOP 3

Angel DI MARIA est actuellement dans une forme éblouissante, et cela s'est encore vu ce mardi soir. Auteur d'un doublé (8eme, 28eme), l'ancien Madrilène a mis sa formation sur la voie de la qualification. Impliqué dans la plupart des bons coups parisiens, l'Argentin aurait pu, avec un peu plus de réussite, gonfler encore davantage sa feuille de statistiques.

Epaulé par Marco Verratti et Leandro Paredes, Julian DRAXLER s'est senti comme un poisson dans l'eau. L'international allemand a distillé des passes d'une précision chirurgicale, à l'image de ses ouvertures ayant conduit aux deux buts d'Angel Di Maria (8eme, 28eme). Très juste techniquement, il a eu une influence indéniable dans le jeu déployé par le PSG.

Arrivé dans la Capitale cet hiver, Leandro PAREDES prend de plus en plus ses aises. Associé à Marco Verratti dans l'entrejeu, l'ancien milieu du Zenit Saint-Pétersbourg a rendu une copie très propre et quasiment dénuée de déchet technique. Il a également pu fait parler la qualité de sa frappe de balle, même si ses tentatives n'ont pas fait mouche.


FLOP 3

C'est allé trop vite pour Senou COULIBALY. Aligné en défense centrale, le Bourguignon a été mis en grande difficulté par les accélérations d'Angel Di Maria. Sa mauvaise lecture de trajectoire permet d'ailleurs à l'Argentin de faire la différence sur l'action menant au deuxième but (28eme). Averti en fin de match pour une faute aussi stupide qu'inutile (74eme).

Quand reverra-t-on le vrai Changhoon KWON, si souvent décisif avec le DFCO la saison dernière ? Longtemps éloigné des terrains en raison d'une grave blessure, le Sud-Coréen peine à retrouver son meilleur niveau. Il enchaîné les mauvais choix sur la pelouse du Parc des Princes, optant régulièrement pour des rushs individuels vains.

Florent BALMONT a 39 ans depuis le début du mois et, même si une telle longévité au plus haut niveau force le respect, il faut reconnaître que l'ancien Lillois a souvent eu du mal à tenir la cadence imposée par les Parisiens. Le milieu dijonnais s'est démené, mais a peiné à combler les brèches dans l'entrejeu.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Schneider n'a eu aucun mal à faire respecter son autorité au cours de cette partie. L'arbitre a fait preuve de clémence vis-à-vis de Marco Verratti, qui n'a écopé que d'un carton jaune pour un tacle dangereux sur Romain Amalfitano (43eme).
La feuille de match
Coupe de France (Quart de finale) / PSG - DIJON : 3-0
Parc des Princes (32 000 spectateurs environ)
Temps clément - Pelouse en excellent état
Arbitre : M.Schneider (7)

Buts : Di Maria (8eme, 28eme), Meunier (77eme) pour le PSG

Avertissements : Verratti (43eme) pour le PSG - S.Coulibaly (74eme) pour Dijon

Expulsion : Aucune


PSG
Buffon (6) - Kehrer (6), Thiago Silva (cap) (6), Kimpembe (6) - Meunier (7), Paredes (7) puis Dagba (82eme), Verratti (7), Bernat (6) - Di Maria (8) puis M.Diaby (82eme), Choupo-Moting (6), Draxler (7) puis Nkundu (82eme)

N'ont pas participé : Areola (g), Dani Alves, Mbappé
Entraîneur : T.Tuchel


Dijon
Runarsson (5) - Chafik (4), S.Coulibaly (4), Aguerd (5), Haddadi (4) - Balmont (4), Lautoa (5), R.Amalfitano (5) - Kwon (4) puis Sammaritano (68eme), Tavares (cap) (5) puis Saïd (78eme), Sliti (4) puis J.Keita (78eme)

N'ont pas participé : Allain (g), Yambéré, Loiodice, Marié
Entraîneur : A.Kombouaré

Vos réactions doivent respecter nos CGU.