Football - Ligue 1 Paris Saint-Germain/Brest après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue 121ème journée
Parc des Princes - Arbitre M. Lesage
  1. 53′ T. Kehrer
  2. 32′ K. Mbappé
Journaliste : Abou Cisse

, publié le 15 janvier

Après deux matchs nuls consécutifs, et quatre sur les cinq dernières rencontres de L1, le PSG a enfin retrouvé le chemin de la victoire samedi soir contre Brest (2-0).



Aussi improbable que cela puisse paraître, le Paris Saint-Germain n'avait plus connu les joies du succès en championnat depuis plus d'un mois (le 12 décembre 2021, face à Monaco). Deux matchs nuls plus tard, les hommes de Mauricio Pochettino ont repris leur rythme en l'emportant ce samedi au Parc des Princes face au Stade Brestois (2-0). Thilo Kehrer a encore marqué, Kylian Mbappé aussi.

Mais si les Parisiens l'ont emporté, les choses auraient pu tourner bien différemment avec des Bretons proches d'ouvrir la marque sur un tir de Cardona détourné magistralement au sol par un Donnarumma décisif (9e). Et dans la foulée, le portier italien du PSG a remis le couvert en claquant une balle devant sa transversale (10e). Maintenus à flot par leur dernier rempart, les partenaires d'un Marquinhos devenu ce soir le 4e joueur le plus capé de l'histoire du club (345) sont ensuite sortis de leur torpeur.

Ramos entre, Pochettino change son système



Et comme presque toujours cette saison, c'est Kylian Mbappé qui s'est chargé du travail avec une ouverture du score validée peu après la demi-heure de jeu sur un tir rasant (1-0, 32e). Deux minutes plus tard, l'attaquant a étonné, mais d'une autre manière. Visiblement agacé par des mots de Hugo Magnetti, l'attaquant est sorti de ses gonds et a reçu un jaune avant d'aller s'en prendre verbalement au quatrième arbitre. La pause est alors arrivée à point nommé pour lui permettre de se calmer.

La seconde période sera ensuite totalement parisienne avec une pluie d'occasions, dont une concrétisée par Thilo Kehrer (2-0, 53e), auteur de son deuxième but en deux matchs de rang. Devant sa cage, Bizot a ensuite tout repoussé (74e, 75e, 77e), permettant à Brest de limiter les dégâts. Côté tactique, il faudra par ailleurs noter le passage en 3-4-3 décidé par Pochettino au moment de faire entrer Sergio Ramos, pour la première de l'Espagnol au Parc des Princes. Un changement de système intéressant qui n'aura pas perturbé un PSG finalement vainqueur et qui reprend onze points d'avance sur son dauphin niçois. Brest est 13e.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.