Football - Ligue 1 Olympique Lyonnais/Nantes après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 117ème journée
Stade des Lumières - Arbitre R. Buquet
  1. 44′ Lucas Paquetá
  2. 37′ T. Kadewere
  3. 4′ Toko Ekambi
Journaliste : Abou Cissé

, publié le 23 décembre

Pour la dernière de l'année 2020, l'OL de Rudi Garcia a largement disposé du FC Nantes ce mercredi soir. Les visiteurs se sont montrés trop fébriles pour espérer autre chose.

Le roi, c'est Lyon. Les hommes de Rudi Garcia devaient bien négocier la réception de Nantes mercredi soir, pour s'emparer de la première place du championnat. La mission a été une réussite, puisqu'ils l'ont emporté 3-0. Les Gones ont retenu la leçon de leur nul contre Brest (2-2), lors de leur précédent match à domicile. Ils ont débloqué la rencontre très rapidement avec l'ouverture du score de Karl Toko Ekambi. L' attaquant camerounais a marqué de près sur un bon service de Houssem Aouar (1-0, 4e). Il a inscrit ainsi son 9e but en Ligue 1. Après la demi-heure de jeu, les Lyonnais ont doublé la mise par Tino Kadewere (2-0, 37e). Et juste avant la pause, ils ont ajouté un troisième but par le biais de Lucas Paqueta (3-0, 44e), qui a ouvert son compteur. Au retour des vestiaires, les Gones ont géré leur avance mais ont gâché aussi plusieurs balles de 4-0. Des déchets signés par Memphis Depay (51eme, 84e) et Houssem Aouar (52e, 70e). Sans conséquence dans le scénario du match, les Lyonnais ont validé leur succès et cette démonstration face à des Canaris trop fragiles en défense leur offre la place de leader avec 36 points. C'est avec ce statut que Lyon abordera en 2021 la suite de cet exercice.

Un chantier pour Domenech

Après avoir décroché un nul miraculeux face à Angers dimanche dernier (1-1), les Nantais ont donc logiquement cédé à Lyon. Patrick Collot, l'entraîneur intérimaire des Canaris, avait décidé d'évoluer à cinq en défense pour bloquer les vagues offensives lyonnaises. Sa disposition n'a pas fonctionné. Ses hommes ont manqué d'automatismes et ont concédé très rapidement le premier but de la partie. Mais après le quart de jeu, les visiteurs ont obtenu une grosse occasion. L'attaquant Randal Kolo Muani a résisté à Jason Denayer dans la surface de réparation de Lyon puis a servi en retrait le milieu algérien Mehdi Abeid. Mais ce dernier a loupé le cadre à bout portant. Après avoir encaissé deux nouveaux buts, les Canaris ont essayé de réduire l'écart sur une nouvelle percée de Kolo Muani (59eme), ou avec une tête sur un corner de Jean-Charles Castelletto (63eme), avant un échec de Kalifa Coulibaly (91eme). Ils ne sont pas donc pas parvenus à mettre fin à leur mauvaise série (8 matchs sans victoire). Le changement d'entraîneur, avec le remplacement de Christian Gourcuff par son adjoint, n'a pas changé la dynamique nantaise. Raymond Domenech, qui devrait bientôt arriver sur le banc nantais, va avoir du travail, alors que son équipe occupe la 16e place du classement, avec deux points d'avance sur la zone de relégation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.