Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 18ème journée
Stade des Lumières - Arbitre B. Millot
  1. 58′ Moutoussamy

Arthur Merle, publié le 28 septembre

Après sa défaite contre Nantes (0-1) ce samedi, l'OL enchaîne une septième rencontre consécutive sans succès.

Le debrief
L'Olympique Lyonnais a fait un sacré retour dans le temps, samedi après-midi. Il y avait 23 ans que les Gones n'avaient pas enchaîné sept rencontres sans victoire. Il y avait presque 23 ans, aussi, qu'ils ne s'étaient pas inclinés à domicile contre Nantes. Sur la pelouse du Groupama Stadium, les hommes de Sylvinho ont cumulé les deux en ouverture de la huitième journée de Ligue 1. Pour s'enfoncer dans ce qui est incontestablement devenu une grosse crise sportive. Pour rester onzièmes et rendre réelle la possibilité de se retrouver dimanche, dans le pire des cas, à la 16eme place. Pendant ce temps, les Canaris jubilent : ils sont leaders de la Ligue 1, au moins pour quelques heures.

Un troisième schéma différent en trois matchs, trois schémas utilisés au sein de la même rencontre, six changements par rapport au onze qui avaient débuté à Brest mercredi (2-2) : les matchs s'enchaînent, certes, mais Sylvinho ne donne pas vraiment les moyens à son équipe de trouver ses repères, qui lui manquent tant depuis son succès contre Angers (6-0), mi-août. Lyon a commencé très doucement cette rencontre, comme il l'a terminée. Entre temps, il y a eu une bonne fin de première période, et cinq bonnes minutes à la reprise. De quoi constater, par moments, du mieux dans l'utilisation des espaces. Des moments non concrétisés par des buts, Alban Lafont ayant sorti son costume de sauveur pour livrer une superbe performance et écoeurer Aouar (35eme), Depay (37eme), Traoré (45eme+1) ou encore Terrier (61eme).



Trop souvent pénalisée par des fautes techniques, la formation de Sylvinho a totalement replongé sur un coup du sort : ce but contre son camp de Marçal, qui s'était battu corps et âme pour défendre face à Moutoussamy (0-1, 58eme), mais qui a plombé les siens pour quelques centimètres. Cruel, étant donné que les hommes de Christian Gourcuff n'ont pas montré gros chose offensivement. Derrière, en revanche, ce fut une autre mélodie, avec une grosse prestation du duo  Girotto-Pallois en charnière. Des bases solides pour espérer poursuivre de début de saison très emballant du côté du FCN.


L'instant T : Marçal, le coup du sort

Après une bonne fin de première période et une bonne reprise, l'OL commence à reculer et perdre le ballon plus rapidement. C'est à ce moment que Marçal, qui lutte à l'épaule avec Moutoussamy, réalise en taclant un double-contact qui vient lober Lopes. Le portier portugais se jette pour sortir le ballon, qui a déjà franchi la ligne de quelques centimètres. Cruel pour le Brésilien, qui a livré une prestation d'ensemble sérieuse. Et pour l'OL, très peu mis en danger et qui semblait en mesure d'aller chercher les trois points.


Le but
58eme minute (0-1)

But de Nantes ! Avec énormément de malchance, Marçal dégage un ballon dans son propre but sur un duel avec Moutoussamy. Le ballon rentre de quelques centimètres après avoir lobé Lopes...
Les tops et les flops
Alban LAFONT (8)
Une prestation tout simplement énorme. L'ancien gardien toulousain s'est imposé à quatre reprises sur des frappes très dangereuses dans la surface, et a écœuré Depay une seconde fois quand le Néerlandais s'est essayé de plus loin. Clairement l'homme du match.
La charnière GIROTTO-PALLOIS (8)
Impérial dans les duels et les couvertures, Pallois s'est montré omniprésent et serein, face à chacun de ses vis à vis, y compris devant Dembélé de la tête. Davantage dans l'ombre, Girotto a également été excellent dans la lecture du jeu et prouvé que ce repositionnement lui va très bien.
Moussa DEMBELE (3)
Dembélé est capable de transformer un rien en un but, comme il l'a encore montré contre Brest. Mais face à Nantes, il a été presque transparent. Pas aidé par les hésitations des siens dans la construction, l'international Espoirs a été à l'origine de quelques occasions grâce à son intelligence de jeu, notamment en s'effaçant en première période. Mais c'est bien en-dessous de ce qu'on attend d'un titulaire indiscutable à la pointe de l'attaque lyonnaise.
La feuille de match
LYON - NANTES : 0-1
Groupama Stadium, Lyon (46 647 spectateurs)

Temps doux - Pelouse en bon état

Arbitre : M.Millot (6)

But : Marçal (58eme csc) pour Nantes

Avertissements : Marcelo (10eme) et Dubois (55eme) pour Lyon - Appiah (13eme) et Pallois (64eme) pour Nantes

Expulsion : Aucune





Lyon

A.Lopes (5) - Dubois (5), Marcelo (6), Denayer (cap) (5) puis Jean Lucas (84eme), Marçal (5) - Reine-Adélaïde (4) puis Terrier (62eme), Thiago Mendes (5), Aouar (4) - B.Traoré (5) puis Cornet (46eme - 4), Dembélé (3), Depay (6)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Andersen, Rafael, Tousart

Entraîneur : Sylvinho



Nantes

Lafont (8) - Appiah (6), Girotto (7), Pallois (7), Fabio (6) - Ab.Touré (cap) (5), Abeid (6) - Moutoussamy (5) puis Blas (81eme), Benavente (5) puis Louza (68eme), Simon (5) puis K.Bamba (75eme) - K.Coulibaly (4)

N'ont pas participé : Olliero (g), Wagué, Basila, Khrin

Entraîneur : C.Gourcuff

Vos réactions doivent respecter nos CGU.