Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 118ème journée
Stade des Lumières - Arbitre C.Turpin
  1. 58′ Mendy
  2. 31′ Fekir
  3. 5′ Aouar
Journaliste : Moulin Thomas

Rémi Farge, publié le 16 décembre

Dans une affiche complètement déséquilibrée, Lyon a surclassé Monaco ce dimanche soir et retrouve le podium de Ligue 1.

Le debrief
Entre le 4eme et le 19eme de Ligue 1, on s'attendait à un duel déséquilibré. Mais en même temps, on ne cesse de répéter que Monaco n'est pas à sa place et que les hommes de Thierry Henry vont bien finir par grapiller quelques places au classement... Sauf que ce dimanche soir, l'ASM a joué comme un 19eme de Ligue 1. C'est terrible à dire, terrifiant même, mais Lyon a parfois semblé affronter une équipe de division inférieure dans une rencontre de coupe nationale. Comment en est-on arrivé là ? A une telle impression de faiblesse et d'impuissance. De ce déplacement dans le Rhône, il n'y a pas un seul point positif à retirer pour Monaco. Ni dans le contenu, ni dans l'état d'esprit affiché, à la limite de l'acceptable. Que les Monégasques ne soient pas en confiance et qu'ils soient inférieurs techniquement aux Lyonnais est une chose. Mais à aucun moment on a senti un esprit de révolte, une sorte de « grinta » chez des joueurs qui devront pourtant se comporter de la sorte s'ils veulent se sortir de cette zone rouge au classement. Et cette fois, l'excuse de la jeunesse ne tient pas. Le onze aligné, composé de neuf internationaux A, possédait une moyenne d'âge supérieure à celui de l'OL !

Ces constats et ces interrogations, Bruno Genesio s'en éloigne de plus en plus. Lui qui a pu se poser des questions en début de saison, l'entraîneur lyonnais constate semaine après semaine les progrès de ses joueurs dans le jeu, exception faite de la dernière journée de championnat contre Rennes. Même sans Tanguy Ndombele, encore un peu juste physiquement, les meneurs de cette équipe ont fait le boulot ce dimanche soir, qu'il s'agisse des techniciens Nabil Fekir et Houssem Aouar, ou des latéraux Kenny Tete et Ferland Mendy, encore une fois très à leur avantage. Pendant 95% du temps, Lyon a occupé la moitié de terrain adverse, faisant circuler le ballon sur la largeur jusqu'à ce qu'une porte s'ouvre dans le dos d'un défenseur. En forçant un peu plus, on se dit que le score aurait même pu prendre plus d'ampleur. Au classement, avec ce succès très tranquille, le club du président Aulas double Montpellier, dont le match a été reporté, et retrouve donc le podium de Ligue 1. Et ça tombe bien, car samedi prochain, Anthony Lopes et ses coéquipiers iront à la Mosson pour terminer l'année. L'opposition sera bien différente. Car ça ne fait plus aucun doute, Monaco ne joue pas dans la même cour que Montpellier.
Le film du match
6eme minute (1-0)
But de Lyon ! Décalé sur la droite de la surface par Fekir, Traoré rentre vers l'intérieur et tente sa chance de l'extérieur dans un angle fermé. Benaglio repousse dans l'axe, où aucun de ses défenseurs ne suit, ce qui permet à Aouar d'arriver lancé et d'ouvrir le score.

27eme minute
Sur la droite de la surface, Traoré se joue d'Henrichs avec un double passement de jambes. Le Burkinabé s'ouvre le chemin du but et prend sa chance du gauche, mais Benaglio repousse du pied.

29eme minute
Jemerson repousse de la tête le centre de Fekir. Mais Tielemans contre involontairement son dégagement et remet en jeu Aouar dans la surface. Dans un angle fermé, le milieu lyonnais frappe au but mais Benaglio repousse.

34eme minute (2-0)
But de Lyon ! Denayer trouve Tete avec une longue passe vers l'avant. Henrichs est pris dans le dos et ne peut pas intervenir, alors que Badiashile est devancé par le Néerlandais sur l'aile droite. Le latéral lyonnais centre en retrait pour Fekir, qui devance Jemerson et frappe en première intention pour tromper Benaglio.

50eme minute
Le centre rentrant de Fekir trouve le crâne de Denayer qui envoie une tête puissante à bout portant. Mais Benaglio a un réflexe incroyable et sauve Monaco. Aouar a suivi et frappe, mais Benaglio est encore là !

60eme minute (3-0)
But de Lyon ! Depuis la droite, Tete envoie un centre très haut dans la surface. Au deuxième poteau, Mendy arrive lancé et libre de tout marquage, et place une tête hors de portée de Benaglio.
Tops et flops

TOP 3

Auteur de son sixième but de la saison, Houssem AOUAR est devenu le meilleur buteur de Lyon en ouvrant le score ce dimanche. Une réalisation venue couronner une prestation encore pleine. Sans un bel arrêt de Benaglio, il aurait même pu s'offrir un doublé.

Avec la blessure de Rafael, le retour au top de Kenny TETE tombe à pic. Sur son côté droit, l'international néerlandais a été impeccable défensivement et surtout offensivement. A force de participer sur la largeur, il a fini par adresser une passe décisive à son penchant côté droit, Mendy.

De retour au premier plan mercredi en Ligue des Champions, Nabil FEKIR a confirmé en faisant encore trembler les filets contre Monaco. Mais au-delà de son but, le capitaine lyonnais a été très actif et a délivré beaucoup de bons ballons offensivement.


FLOP 3

Les matchs passent et JEMERSON reste toujours aussi médiocre en défense. Quand il n'est pas en retard au marquage, le défenseur brésilien se jette trop vite ou perd ses duels aériens. On n'ose plus dire qu'il est méconnaissable tant ses difficultés sont récurrentes...

Avec Andrea RAGGI dans un couloir, il ne faut pas s'attendre à des miracles. Défensivement, l'Italien est apparu en difficulté dès que les Lyonnais ont accéléré. Même balle au pied, il a affiché des limites criantes, jusqu'à rater des passes à trois mètres.

On espérait que le retour d'Aleksandr GOLOVIN apporte de la fluidité au jeu de Monaco. Mais après de bons débuts, le Russe est clairement rentré dans le rang. Après un premier acte discret, il a même été expulsé dès le retour des vestiaires pour une grosse semelle sur Fekir.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Turpin a eu tout bon ce dimanche soir. En première période, il a justement refusé un penalty à Lyon pour un hors-jeu au départ de l'action. Et au retour des vestiaires, il a bien fait d'utiliser le VAR pour expulser Golovin, auteur d'une vilaine semelle sur le mollet de Fekir.
La feuille de match
L1 (18eme journée) / LYON - MONACO : 3-0
Groupama Stadium (46 77 spectateurs)
Temps pluvieux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Turpin (7)

Buts : Aouar (6eme), Fekir (34eme) et F.Mendy (60eme) pour Lyon

Avertissements : Depay (46eme) pour Lyon - Falcao (46eme) et Raggi (47eme) pour Monaco

Expulsion : Golovin (47eme) pour Monaco


Lyon
A.Lopes (6) - Marcelo (5), Denayer (5) puis Terrier (84eme), Marçal (5) - Tete (7), Tousart (6), Aouar (7) puis C.Diop (80eme), F.Mendy (7) - Fekir (cap) (7) - B.Traoré (6) puis M.Dembélé (67eme), Depay (5)

N'ont pas participé : Gorgelin (g), Dubois, Ndombele, O.Ndiaye
Entraîneur : B.Genesio


Monaco
Benaglio (6) - Raggi (3), Jemerson (3), Glik (4), B.Badiashile (4) puis M.Sylla (53eme), Henrichs (4) - Tielemans (5), Pelé (4) puis Massengo (69eme), Chadli (4) puis S.Diop (53eme) - Golovin (3), Falcao (cap) (5)

N'ont pas participé : L.Badiashile (g), Panzo, Biancone, K.Thuram
Entraîneur : T.Henry

Vos réactions doivent respecter nos CGU.