Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue des ChampionsHuitièmes de finale
Stade des Lumières - Arbitre C. Çakιr
Temps clair (7°C)
Journaliste : Marion Guillaume

Geoffrey Steines, publié le 19 février

Au moins, l'OL n'a pas hypothéqué ses chances de qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. N'ayant jamais réussi à emballer le match, en dehors des 10 premières minutes, Lyon s'est contenté d'un petit nul contre le FC Barcelone mardi en 8eme aller (0-0).

Le debrief
Il s'en sort même bien au vu de la domination des Catalans, qui ont frappé 25 fois au but pour seulement 5 tirs cadrés et ont tenu le ballon près de 60% du temps. Une supériorité qui s'est intensifiée au fil des minutes jusqu'à atteindre son paroxysme dans la dernière demi-heure. Mais les Gones ont plié sans rompre. Pas une si mauvaise affaire à trois semaines de se rendre au Camp Nou pour la deuxième manche.



Les Lyonnais n'auront pas vraiment de regrets à nourrir, à part peut-être celui de ne pas avoir été récompensés de leur excellente entame de match, touchant même la barre transversale par Martin Terrier. Par la suite, ils ont passé plus de temps à subir qu'à imposer leur jeu. Bruno Genesio avait pourtant fait le choix de l'audace, en maintenant sa confiance à son 4-2-3-1 avec la paire Houssem Aouar - Tanguy Ndombele dans l'entrejeu. Un dispositif offensif, sur lequel les Barcelonais s'étaient calqués avec Lionel Messi en soutien de Luis Suarez, qui n'a pas vraiment porté ses fruits. Il a même mis en danger les Gones, complètement déséquilibrés à la perte du ballon, ne protégeant pas du tout une défense qui a tenu bon comme elle a pu. Elle a aussi profité des inhabituelles imprécisions du Barça dans la zone de vérité, à l'image de Suarez et Ousmane Dembélé, rarement inspirés dans le dernier geste. Sans ça, la double confrontation aurait pu être pliée avant même la pause.

Si les Lyonnais ont rivalisé pendant une heure dans cette rencontre d'un niveau technique décevant et vite tombé dans un faux-rythme, ils ont passé les 30 dernières minutes arc-boutés devant leur but, à rendre tous les ballons sans réussir à sortir de leur camp et à penser surtout à n'offrir aucune profondeur. Les Catalans ont multiplié les assauts pour tenter d'arracher la victoire. Sans succès, par maladresse ou par malchance, tombant aussi sur un excellent Anthony Lopes, sur la lancée de sa saison. Ils ont aussi buté sur un bloc plus compact, les milieux lyonnais couvrant davantage leurs défenseurs, au détriment certainement de leur projection offensive. Il faudra qu'il soit tout aussi grand pour aller chercher la qualification à Barcelone dans trois semaines. Mais il y a une bonne nouvelle dans cette soirée pour l'OL : il n'aura pas forcément besoin de gagner pour s'y qualifier, puisqu'un nul avec des buts lui suffira. C'est toujours ça de pris.
Le film du match
5eme minute
Sur un ballon récupéré haut dans le camp barcelonais, B.Traoré repique dans l'axe pour servir Aouar. Le milieu lyonnais efface Lenglet sur son contrôle et déclenche le tir depuis l'entrée de la surface. Ter Stegen doit se coucher sur sa gauche pour aller chercher le ballon qui se dirigeait vers le soupirail et concéder le corner.

9eme minute
Servi d'un ballon aérien de F.Mendy, M.Dembélé joue intelligemment dos au but et remise de la poitrine pour Terrier. En deux touches, l'attaquant de l'OL envoie une splendide frappe du droit. Elle prend la direction de la lucarne, mai Ter Stegen réalise une incroyable envolée pour la dévier sur sa barre avec la main opposée. Quel arrêt !

19eme minute
Messi lance sur la gauche O.Dembélé, qui prend de la vitesse balle au pied. A l'angle de la surface, il mystifie Dubois d'une feinte de frappe et se retrouve face à A.Lopes. Mais le gardien de l'OL s'interpose face à la tentative du Barcelonais grâce à une sortie supersonique dans ses pieds.

44eme minute
Messi trouve O.Dembélé entre les lignes barcelonaises. Sur son contrôle, le champion du monde se retourne et enchaîne sur une frappe du droit. A.Lopes reste scotché sur sa ligne, mais le tir du Barcelonais est légèrement trop enroulé et fuit le cadre lyonnais.

52eme minute
B.Traoré hérite d'un ballon à l'angle droit de la surface de l'OL et bute sur Alba. Mais le cuir revient sur Depay, qui frappe sans contrôle de l'intérieur du droit. Ça prend trop d'effet pour ne pas fuir le cadre de Ter Stegen, qui était sur la trajectoire.

63eme minute
Messi mène l'attaque rapide pour le Barça. Il fixe la défense lyonnais eplein axe avant de trouver une petite passe pour L.Suarez, qui s'emmène le ballon et le perd de vue aux six mètres. Suffisant pour permettre à Dubois de revenir et de contrer son tir à bout portant.

65eme minute
Messi et O.Dembélé réalisent un une-deux parfait sur le côté gauche. Le second retrouve le premier, qui allume du gauche dans un angle fermé. A.Lopes repousse avec autorité d'une belle parade sur sa gauche.

70eme minute
Rakitic décale en toute décontraction Alba, qui déboule sur la côté gauche. Il temporise pour ajuster son centre en retrait vers L.Suarez, avec au passage une feinte de corps de Messi. Sa reprise du gauche surpuissante du point de penalty passe juste à côté du but d'A.Lopes, pris à contre-pied.

76eme minute
Le FC Barcelone récupère un ballon haut dans le camp lyonnais et ça arrive jusqu'à Coutinho, qui déclenche la frappe du gauche des 25 mètres. Sa trajectoire flottante surprend A.Lopes et l'oblige à un arrêt plus spectaculaire que nécessaire.

86eme minute
Messi s'arrache pour éviter la sortie de but suite à une reprise du bout du crâne d'Ar.Vidal. L'Argentin temporise intelligemment pour attendre l'arrivée de Busquets, qui reprend lancé du droit à l'entrée de la surface. Ça file sous la barre, mais A.Lopes se détend bien pour prolonger en corner.
Tops et flops
TOP 3

DENAYER était incertain avant cette rencontre, jamais il n'a pourtant semblé diminué. Bien au contraire, tant le défenseur de l'OL a régné en maître dans la surface lyonnaise. Impeccable dans la lecture des trajectoires aériennes, il a aussi démontré son sens de l'anticipation et sa puissance dans les duels. Souverain, le Belge.

TER STEGEN s'est retrouvé au chômage technique au bout d'une dizaine de minutes, avec un minimum d'interventions à réaliser. Mais ses deux arrêts du début de match pèsent lourd dans le scénario du match. Deux énormes parades, en particulier la deuxième sur la frappe de Terrier déviée sur sa barre, qui consolident encore sa place parmi les meilleurs gardiens du monde.

A.LOPES n'a, lui, eu droit justement qu'à un petit quart d'heure de répit, lors d'une entame de match bien maîtrisée par son équipe. Il s'est ensuite illustré dans tous les registres où il brille ces derniers mois : sorties au sol ultra-rapides, parades sur sa ligne et interventions aériennes très propres. Il lui a simplement manqué plus de précision dans le jeu au pied pour que ce soit parfait.

FLOP 3

En attente d'être décisif à l'extérieur en Ligue des Champions depuis plus de trois ans, L.SUAREZ était encore à côté de la plaque. Lent dans ses déplacements et imprécis techniquement, l'attaquant uruguayen a croqué tous les ballons qu'il a touchés, tout en multipliant les mauvais choix. A force, ça en devenait même gênant.

Titulaire surprise à la place de Cornet, B.TRAORE a encore limité son apport défensif au strict minimum, avec des replis défensifs en marchant et des placements douteux dont Alba s'est régalé. Pas bien plus inspiré avec les ballons, avec énormément de déchet en dehors d'un premier quart d'heure intéressant. Un choix fort de Genesio qui n'a pas payé.

DEPAY était attendu au tournant avec la suspension de Fekir, mais l'international néerlandais n'a pas répondu présent. Il a tout raté durant la première période et son léger mieux de la seconde n'a pas bouleversé le cours des événements. Au moins, il a eu le mérite de travailler défensivement, même si c'était intermittent. Mais ça ne sauve pas l'ensemble.
Monsieur l'arbitre au rapport
Un match facile à arbitrer pour Cuneyt Cakir, qui aurait toutefois mérité de laisser davantage jouer sur certains duels. Mais c'est tout ce qu'il y a éventuellement à lui reprocher.
La feuille de match
Ligue des Champions (8eme de finale aller) / LYON - FC BARCELONE : 0-0
Groupama Stadium (57 889 spectateurs)
Temps frais - Pelouse bonne
Arbitre : M.Cakir (6)

Buts : Aucun

Avertissements : Aouar (3eme) et Dubois (33eme) pour Lyon - S.Roberto (81eme) et N.Semedo (89eme) pour le FC Barcelone

Expulsion : Aucune

Lyon
A.Lopes (7) - Dubois (6), Marcelo (cap) (5), Denayer (7), F.Mendy (5) - Ndombele (5) puis P.C.Diop (85eme), Aouar (5) - B.Traoré (3) puis Terrier (69eme), Depay (3), Terrier (6) puis Cornet (76eme) - M.Dembélé (6)

N'ont pas participé : Gorgelin (g), Marçal, Tete, Solet
Entraîneur : B.Genesio

FC Barcelone
Ter Stegen (6) - N.Semedo (6), Piqué (5), Lenglet (5), Alba (6) - S.Roberto (5) puis Ar.Vidal (81eme), Busquets (6), Rakitic (5), O.Dembélé (5) puis O.Dembélé (67eme) - Messi (cap) (6), L.Suarez (3)

N'ont pas participé : Pena (g), Murillo, Umtiti, Alena, Malcom
Entraîneur : E.Valverde

Vos réactions doivent respecter nos CGU.