Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 110ème journée
Stade des Lumières - Arbitre F. Schneider
12°CTemps pluvieux

David HERNANDEZ, publié le 19 octobre

Pour la première de Rudi Garcia sur le banc, Lyon n'a pu faire mieux que match nul (0-0) face à Dijon.

Le debrief
Sous le feu des projecteurs ces dernières semaines avec l'éviction de Sylvinho et son remplacement par Rudi Garcia, l'Olympique Lyonnais retrouvait enfin le chemin des terrains et de la Ligue 1 ce samedi après-midi. Quinze jours après avoir lâché le derby à Saint-Etienne, les Lyonnais ont forcément reçu un accueil pour le moins glacial avec des banderoles remettant en cause leur implication face aux Verts et pointant leur responsabilité dans la crise actuelle lyonnaise. Face à Dijon, Garcia avait annoncé la couleur en avant-match, plus que la manière c'est bien le résultat qui comptait le plus. Ce samedi, l'OL a un peu mis la manière mais n'a pas eu le résultat escompté pour la première de leur coach avec un nul à la clé. A l'issue d'un match de coupe où les Bourguignons ont plus défendu qu'autre chose, les septuples champions de France poursuivent donc leur série noire : 8 matchs sans victoire.

Une éternité à l'échelle d'un tel club et une première dans l'ère Aulas ! Avec les absences de Memphis et de Dubois, le nouveau coach lyonnais n'a pas fait dans la révolution, s'appuyant sur l'ossature du début de saison. L'OL a longtemps buté sur un bloc dijonnais bien organisé à cause d'un manque criant de mouvement et d'efficacité face au but, à l'image des ratés de Terrier ou Marcelo lors de la première mi-temps. Beaucoup plus entreprenants lors du deuxième acte, les Gones ont compris que le foot se jouait vers l'avant et non l'inverse avec un jeu passant par les côtés. Mais comme face à Nantes, ils sont tombés sur un gardien en feu. Prenant exemple sur Alban Lafont, Alfred Gomis a repoussé l'échéance et permis à son équipe de repartir avec un très bon point du Groupama Stadium. S'il arrive en qualité de « sauveur », Garcia n'a pas de baguette magique et tous les maux lyonnais ne disparaîtront pas en un claquement de doigts, à l'image de cette inefficacité offensive à domicile qui n'en finit plus (330 minutes).
L'instant T :
Beaucoup plus entreprenant dans le jeu, l'OL fait le siège sur le but de Gomis depuis quelques minutes et l'entrée de Reine-Adelaïde mais n'arrive pas à trouver l'ouverture à 20 minutes du terme. Sur un centre de la droite, Cornet tente une volée croisée que le portier dijonnais repousse difficilement. Aux six mètres, Reine-Adelaïde est seul mais le Bleuet voit le portier sortir une double parade sur sa tête à contrepied !
Les tops et les flops
Alfred GOMIS (8)
Si l'OL a autant galéré, il le doit à un jeu statique, notamment en première période, mais surtout parce qu'il est tombé sur un très grand GOMIS. A l'image de Lafont lors de la venue de Nantes, le gardien sénégalais a écœuré les attaquants lyonnais avec des arrêts de classe (9) face à Dembélé, Cornet ou encore Reine-Adelaïde.
MARCELO (7)
Pour sa première sur le banc, Garcia a choisi de rendre le brassard à MARCELO. Une marque de confiance faite au Brésilien qui recommence à faire son trou dans l'effectif lyonnais. Le défenseur central a été solide dans les duels malgré la vitesse de Mavididi. Il aurait même pu se transformer en buteur providentiel mais il a complètement loupé sa reprise sur un coup-franc en première période.
Martin TERRIER (3)
Avec l'absence de Memphis, TERRIER avait un bon coup à jouer pour séduire son nouvel entraîneur. Titularisé à gauche de l'attaque, l'ancien Strasbourgeois n'a pas existé dans cette rencontre. Avec seulement 25 ballons touchés, il n'a jamais pesé ou fait la différence balle au pied.
La feuille de match
LYON - DIJON : 0-0
Groupama Stadium (32 000 spectateurs)
Temps pluvieux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Schneider (5)


Lyon
Lopes (6) - Tete (5), Marcelo (cap) (7), Denayer (5), Marçal (5) - Mendes (4) puis Reine-Adelaïde (61eme), Tousart (6), Aouar (6) - Cornet (5) puis Cherki (82eme), Mo.Dembélé (5), Terrier (3) puis Be.Traoré (54eme)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Andersen, Rafael, Y.Koné
Entraîneur : R.Garcia


Dijon
Gomis (8) - Alphonse (6), Ecuele Manga (5), Aguerd (7) puis S.Coulibaly (57eme), Ngonda (4) - Ndong (6), Lautoa (5) - Mavididi (5), Br.Soumaré (4) puis Sammaritano (54eme), Chouiar (4) puis R.Amalfitano (68eme) - Tavares (cap) (4)

N'ont pas participé : Runarsson (g), Chafik, Balmont, Cadiz
Entraîneur : S.Jobard

Vos réactions doivent respecter nos CGU.