Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 12ème journée
Stade des Lumières - Arbitre B. Millot
  1. 73′ Jean Lucas
  2. 65′ Dembélé
  3. 50′ Depay
  4. 42′ Depay
  5. 34′ Dembélé
  6. 11′ Aouar
Journaliste : Guidicelli Franck

David HERNANDEZ, publié le 16 août

En ouverture de la 2eme journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais a écrasé Angers (6-0) à domicile à l'issue d'une prestation aboutie, vendredi. De retour à Lyon dix ans après, Juninho a reçu un superbe cadeau.

Le debrief
Première de Sylvinho au Groupama Stadium, premier retour de Juninho chez lui et première victoire de la saison à domicile pour l'Olympique Lyonnais dans cette saison 2019-2020. Une semaine après sa victoire inaugurale contre Monaco (3-0), les Gones ont remis ça à domicile contre Angers (6-0). Une victoire qui ne souffre d'aucune contestation avec un match plié à l'issue des 45 premières minutes. Avec la même formation que celle alignée sur le Rocher, Sylvinho peut se féliciter de la solidité et du sérieux de ses hommes malgré le score large. Comme à Monaco, les Lyonnais ont attaqué le match tambour battant et ont rapidement fait sauter le verrou angevin, histoire de s'éviter des maux de tête en butant sur l'organisation resserrée mise en place par Stéphane Moulin (4-1-4-1).

Comme un symbole dans cette soirée à la gloire de Juninho, c'est l'héritier Aouar qui a montré la voie aux siens (11eme). Le n°8 a été l'un des hommes forts de cette rencontre avec deux passes décisives et une connexion avec Depay (42eme, 50eme) qui laisse espérer du spectacle cette saison. Ultra-réaliste (9 buts sur 13 tirs cadrés en 2 matchs) sous l'impulsion de Moussa Dembélé double buteur aussi, Lyon a prouvé une fois de plus que la patte Sylvinho avait déjà pris. Voir Bertrand Traoré faire les efforts défensifs pour aider Dubois ou ne pas encaisser de but en 180 minutes est le signe que les préceptes brésiliens ont déjà gagné les esprits des jeunes pousses lyonnaises. Un savant mélange entre le « Joga Bonito » cher au Brésil et dont raffole Depay et la hargne affichée par le coach durant sa carrière de joueur. Certes, il faudra encore voir avec plus d'adversité et un match rendu moins facile mais ce Lyon fait plaisir à voir et peut espérer quelque chose cette saison s'il garde cette rigueur.
L'instant T :
Le spectacle a eu lieu sur la pelouse du Groupama Stadium avec une orgie de buts pour l'OL mais également dans les tribunes de l'enceinte lyonnaise. Cette rencontre contre Angers marquait le retour de Juninho à Lyon, dix ans après son départ en tant que joueur. Pour l'occasion, les Bad Gones ont déployé un tifo du meilleur joueur de l'histoire du club avec la mention « Bienvenue à la maison ». Les « Juninho Pernambucano » ont rythmé la soirée lyonnaise et ont rendu cette victoire encore plus belle qu'elle ne l'était déjà.
Les buts
11eme minute (1-0)
Encore une entame de match réussie de l'OL ! Sur un ballon mal renvoyé par Thomas, Thiago Mendes décale en une touche Aouar. Le Bleuet percute balle au pied et trompe Butelle avec une frappe croisée à l'entrée de la surface.

36eme minute (2-0)
Le but du break pour Dembélé ! L'attaquant français profite de l'ouverture dans la profondeur de Tousart pour faire face à Pavlovic. Il fixe le défenseur central et Butelle. L'ancien du Celtic ferme son pied au dernier moment pour tromper le portier angevin au premier poteau.

41eme minute (3-0)
Cette première mi-temps tourne à la correction ! Depay vient corser l'addition en frappant entre les jambes de Butelle. Le Neerlandais a été parfaitement servi par Aouar.

50eme minute (4-0)
Quel but de l'OL ! Une merveille d'action technique entre Aouar et Depay. Le Bleuet lit bien l'appel du Néerlandais et le trouve d'une magnifique louche. L'ancien de Manchester United n'a plus qu'à ajuster Butelle d'un plat du pied.

65eme minute (5-0)
Alors qu'il devait laisser sa place, Dembélé profite d'une erreur de la défense pour faire parler sa puissance. Au terme de son rush, le Bleuet inscrit un doublé avec une frappe en force au premier poteau. Le positionnement de Butelle laisse à désirer.

71eme minute (6-0)
A peine entré, Jean Lucas vient corser un peu plus l'addiction. D'un plat du pied gauche en pleine course, le Brésilien vient marquer son premier but en Ligue 1. Mais que dire de l'offrande de Memphis après avoir ridiculiser Pavlovic à gauche dans la surface.
Les tops et les flops
Houssem AOUAR (8)
Pour le retour de Juninho à Lyon, son successeur avec le n°8 a choisi de lui rendre un bel hommage. Auteur de l'ouverture du score, le Bleuet a paru plus à l'aise dans l'entrejeu lyonnais que face à Monaco. S'il a parfois joué un peu facile, il s'est encore distingué avec deux passes décisives pour Depay.
Memphis DEPAY (9)
Trois buts en deux matchs, Memphis a attaqué la saison sur les chapeaux de roue. L'attaquant néerlandais montre clairement qu'il peut être l'un des grands messieurs de cette saison. Sa connexion avec Aouar laisse rêveur tout comme sa capacité à régaler techniquement mais à bon escient à l'image de son action sur le but de Jean Lucas.
Mateo PAVLOVIC (1)
Le défenseur central d'Angers a vécu un cauchemar au Groupama Stadium. S'il n'est pas fautif sur les cinq buts lyonnais, le Serbe en a clairement offert deux. En contrant malencontreusement la passe de Tousart vers Dembélé puis en laissant échapper le Bleuet sur son doublé. Histoire d'assombrir un peu plus le tableau, il s'est fait humilier par Depay dans la surface pour le 6-0.
La feuille de match
L1 (2EME JOURNEE) : LYON - ANGERS : 6-0
Groupama Stadium (25 000 spectateurs)
Temps chaud - Pelouse excellente
Arbitre : M.Millot (4)

Buts : Aouar (11eme), Dembélé (36eme, 65eme), Depay (41eme, 50eme) et Lucas (71eme) pour Lyon

Avertissements : B.Traoré (60eme) pour Lyon - Capelle (69eme) pour Angers

Expulsion : Aucune


Lyon
A.Lopes (7) - Dubois (5) puis Tete (68eme), Andersen (6), Denayer (cap) (7), Y.Koné (6)- T.Mendes (6) puis Lucas (68eme), Tousart (7), Aouar (8) - B.Traoré (6), M.Dembélé (6) puis Terrier (65eme), Depay (9)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Marcelo, Caqueret, Cornet
Entraîneur : Sylvinho


Angers
Butelle (cap) (3) - Manceau (3), Pavlovic (1), Thomas (4), Aït-Nouri (4) - Santamaria (4) - Capelle (3), Pajot (2) puis Ninga (53eme), Mangani (4), Pereira Lage (5) puis Bahoken (68eme) - Alioui (3) puis Kanga (68eme)

N'ont pas participé : Petkovic (g), Ib.Cissé, I.Traoré, El Melali
Entraîneur : S.Moulin

Vos réactions doivent respecter nos CGU.