Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 122ème journée
Stade des Costières - Arbitre M. Lesage
Dégagé
  1. 79′ Martinez
  2. 62′ Philippoteaux
  3. 27′ Miguel
  1. 13′ Ben Yedder
Journaliste : Abou Cisse

, publié le 1 février

Malgré l'ouverture du score, Monaco a réussi à perdre sur la pelouse de Nîmes (3-1). Une double-expulsion à la demi-heure de jeu a pénalisé l'équipe de Robert Moreno.

Robert Moreno est toujours en quête de son premier succès en Ligue 1. Le coach espagnol a bien cru pouvoir enfin souffler ce samedi, mais son équipe a trouvé le moyen de tout gâcher alors qu'un succès facile semblait se dessiner. Le score était de 1-0 en leur faveur quand les joueurs de la Principauté ont perdu totalement la maitrise de leurs nerfs et cela fut lourd de conséquences. Logiquement, avec deux hommes en moins, l'ASM ne pouvait que s'écrouler et concéder un rageant revers.

C'est Wissam Ben Yedder qui a donné l'avantage aux Monégasques dans cette partie en trompant habilement Paul Bernardoni dans un angle fermé (13eme). C'était l'entame parfaite pour les visiteurs et tout laissait supposer qu'ils allaient dérouler face à l'avant-dernier du classement. Mais, il a suffi que Nîmes recolle à la marque (27eme), avec une reprise victorieuse de Florian Miguel sur un centre de Zinedine Ferhat, pour que Monaco perd complètement le fil du match.

Bakayoko et Gelson Martins ont plombé Monaco

A 1-1, les Gardois n'ont même pas eu besoin de trop appuyer pour prendre l'ascendant sur les débats. Ils ont été aidés par Tiémoué Bakayoko et Gelson Martins, qui ont récolté un rouge chacun. Le premier a fauté en se rendant auteur d'un violent geste sur un adversaire (32eme), tandis que le second a plombé sa formation en protestant de manière trop véhémente auprès de l'arbitre. Monsieur Lesage a dégainé vite et de manière sévère, mais il est difficile de le lui reprocher. Les deux rouges se justifiaient parfaitement.

A 9 contre 11, la mission de Monaco était de tenir et espérer que leurs opposants se montrent trop brouillons pour profiter de leur supériorité numérique. Le plan a fonctionné jusqu'à l'heure du jeu. Sur les actions construites nîmoises, l'équipe princière a fait ce qu'il fallait pour préserver la parité. En revanche, elle n'a rien pu faire sur le superbe numéro individuel du milieu adverse, Romain Philippoteaux. A la 62eme minute, l'ancien auxerrois a pris les choses en main en déboulant sur le côté gauche, avant de repiquer dans l'axe et décocher un tir imparable en pleine lucarne.

Ben Yedder a manqué la balle de 2-2

A 1-2, Monaco n'avait pas encore totalement baissé pavillon. Les visiteurs auraient même pu recoller au score si Ben Yedder avait remporté son deuxième face-à-face avec Bernardoni (73eme). Ils ont finalement laissé passer leur chance, et Nîmes ne s'est pas privé ensuite pour assurer le break et s'offrir une fin de match plus tranquille. L'équipe de Blaquart a plié tout suspense par l'intermédiaire de Pablo Martinez. Le capitaine des Crocos a assuré le succès de son équipe en se montrant décisif sur le deuxième temps d'un corner (79eme).

En gagnant, les Nîmois s'offrent un vrai bol d'air en bas de classement. Monaco, pour sa part, continue de manger son pain noir. Alors qu'ils se voyaient lutter pour l'Europe il y a encore quelques semaines, l'équipe princière peut commencer à regarder en bas et se préparer à une nouvelle lutte stressante pour le maintien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.