Football - Ligue 1 Nîmes/Dijon après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 117ème journée
Stade des Costières - Arbitre J. Pignard
Terminé
  1. 30′ Ahlinvi
  1. 93′ M. Konaté
  2. 76′ Mama Baldé
  3. 74′ M. Konaté
Journaliste : Baron Jérémie

, publié le 23 décembre

Mal embarqué, Dijon a su renverser la situation et a profité de l'expulsion de Miguel, en fin de rencontre, pour renverser le Nîmes Olympique, au Stade des Costières.

Tout a basculé en moins de trois minutes dans le match de la peur de cette 17ème journée, avec deux buts dijonnais (Moussa Konaté qui signera le doublé en fin de match, puis Mama Baldé), précédant et succédant au carton rouge infligé à Florian Miguel (76ème). Trois minutes qui ont mis Dijon sur orbite alors que Nîmes, qui avait ouvert le score par Mattéo Ahlinvi à la demi-heure de jeu, coulait. Les conséquences sont énormes : la lanterne rouge ne se trouve plus en Côte-d'Or mais dans le Gard.

Konaté supersub

Les Crocos, qui étaient dans une meilleure forme et à une meilleure place que leurs hôtes au coup d'envoi, avaient bien débuté malgré des occasions dijonnaises durant la première demi-heure. Pas abattu par un but adverse en première qui le mettait au fond du trou, le DFCO est reparti de l'avant et a été récompensé en deuxième, avant de porter le coup de grâce sur la fin grâce à Konaté (juste après un poteau de Baldé), le Sénégalais - entré en jeu - signant ce soir ses deuxième et troisième buts depuis son arrivée.

Le tournant Miguel

Il s'agit seulement de la deuxième victoire de la saison pour Dijon, qui a vu la chance tourner lorsque Jérémie Pignard a choisi de sanctionner par un rouge le tacle rugueux de Miguel sur Baldé, juste après l'égalisation. Ce dernier, après avoir pendant longtemps échoué devant le but et qui a failli sortir sur blessure suite à un choc avec Reynet juste après la pause, a symbolisé le renouveau dijonnais en changeant sur le fil le visage de ce match. Le match crucial de ce mercredi n'a pas déçu, et la course au maintien promet de rester haletante. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.