Football - Ligue 1 Nice/Nîmes après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 128ème journée
Allianz Riviera - Arbitre H. Ben El Hadj
Terminé
  1. 75′ Claude Maurice
  2. 4′ Gouiri
  1. 50′ Landre
Journaliste : Bruno Ahoyo

, publié le 3 mars

Notamment grâce à une ouverture du score précoce d'Amine Gouiri, l'OGC Nice a pu confirmer son succès passé contre Rennes, en s'imposant face au Nîmes Olympique (2-1).

Dans une rencontre où chaque équipe aura eu sa mi-temps, c'est le Gym niçois qui a finalement fait la différence, grâce à Alexis Claude-Maurice. A défaut de réaliser une saison satisfaisante, les hommes d'Adrian Ursea se rapprochent peu à peu du maintien.

Domination technique niçoise totale en première période 

Malgré leur série en cours de 4 rencontres sans défaite dans l'élite (3 victoires, 1 match nul), les hommes de Pascal Plancque semblaient totalement absents des débats à l'entame de la rencontre. Un état d'esprit insuffisant qui allait rapidement se payer : sur une longue transversale de Morgan Schneiderlin sur la gauche, Amine Gouiri pouvait déposer Kelyan Guessoum tranquillement et marquer de près (1-0, 4eme minute). Largement dominants, au niveau technique et dans l'intensité, les coéquipiers de William Saliba pouvaient dérouler leur football comme rarement cette saison. Malgré quelques tentatives gardoises, notamment via Zinédine Ferhat (6eme) et Lamine Fomba (34eme), les Aiglons niçois gardaient tranquillement le un-zéro jusqu'au retour aux vestiaires.

Loïck Landre, décisif mais dans les deux sens 

En début de seconde période, la chanson était directement tout autre. Après quelques secondes très animées par les Nîmois, Loïck Landre égalisait de la tête sur un corner mal repoussé par la défense niçoise, après une première reprise de Renaud Ripart (1-1, 50eme). Le visage totalement différent des coéquipiers de Patrick Burner était saisissant, et le capitaine Ripart était même tout près d'inscrire un second but, sans une superbe parade de Walter Benitez après un puissant tir croisé du gauché(58eme). Après une nouvelle tentative de l'entrant Niclas Eliasson, repoussée par la transversale (73eme), c'est contre le cours du jeu que l'équipe visitée fera la différence. Après une belle accélération sur la droite, Myziane Maolida pouvait centrer dans la surface. Le ballon était repoussé de manière hasardeuse, à ras de terre, par Landre : Alexis Claude-Maurice pouvait contrôler et marquer d'une jolie frappe du droit croisée, son second but de la saison (75eme minute, 2-1). L'ancien attaquant lorientais a donc inscrit trois buts dans le Championnat de France, en 43 matchs disputés, et les a tous inscrits face à... Nîmes. Ce succès permet au Gym de se rapprocher un peu plus du maintien, avant le derby de lundi face à l'AS Monaco, en seizièmes de finale de Coupe de France. Coupés dans leur élan, les Crocodiles gardois ont quelques jours de repos avant un autre match brûlant de rivalité, le dimanche 14 mars, en Ligue 1 face au Montpellier Hérault.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.