Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 117ème journée
Allianz Riviera
8°CTemps agréable
Terminé
  1. 76′ Lees Melou
  2. 59′ I. Ganago
  3. 41′ Cyprien
  4. 10′ Cyprien
  1. 74′ Niane

, publié le 7 décembre

Nice a nettement battu Metz (4-1) lors de la 17eme journée de Ligue 1, samedi soir.

Le debrief
Les Aiglons se sont remplumés sur une proie messine, bien trop tendre pour espérer ne pas revenir bredouille de Côte d'Azur. Ils se sont, surtout, vengés sur un score identique à celui qu'ils avaient subi en milieu de semaine dans le Forez, sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne (4-1). Patrick Vieira a visiblement été un bien meilleur médecin que Vincent Hognon et a prescrit, en trois jours, le traitement idoine à ses joueurs. L'entraîneur niçois arborait d'ailleurs un large sourire après le quatrième et dernier but de son équipe, l'œuvre de Pierre Lees-Melou (76eme, 4-1).

Le Gym a fait preuve d'une grande efficacité en concrétisant quatre de ses cinq tirs cadrés. Les partenaires de Kasper Dolberg ont allègrement profité des errances défensives messines, symbolisées par les prestations sans relief des quatre défenseurs : Fabien Centonze, Stoppila Sunzu, John Boye et Matthieu Udol. Ils ont également pu compter sur un grand Wylian Cyprien, omniprésent et auteur d'un doublé en première mi-temps. Les Grenats ont pourtant eu quelques cartouches, mais ont le plus souvent tiré à blanc ou sont tombés sur un grand Walter Benitez. Malgré un réveil en début de seconde mi-temps, ils n'ont jamais été en mesure de contrarier des locaux qui n'ont pas eu à forcer leur talent pour décrocher les trois points de la victoire. Ibrahima Niane n'a fait que sauver les apparences pour des Mosellans (3-1, 74eme), qui en sont désormais à sept matchs sans le moindre succès. Et le prochain adversaire à Saint-Symphorien n'est autre que Marseille, le 12 décembre prochain. Pas vraiment rassurant. Seule petite éclaircie : Amiens, Toulouse et Nîmes ont également mordu la poussière.

Pour Nice, la seule ombre au tableau est la blessure de Youcef Atal, sorti sur une civière après trente minutes de jeu. Car ce succès lui permet de prendre le bon wagon. 12e, la formation de Patrick Vieira n'est finalement qu'à cinq points du podium dans ce classement hyper serré. Mais pour voir plus haut, les partenaires de Dante devront enchaîner la semaine prochaine à Brest, l'autre promu de cette Ligue 1. Histoire de faire totalement oublier la déconvenue stéphanoise.
L'instant T : 40eme
Adam Ounas plonge dans la surface et réclame un penalty après un accrochage avec Stoppila Sunzu. Monsieur Pignard ne siffle rien dans un premier temps, mais la VAR le rappelle ensuite. Après visionnage, l'arbitre siffle logiquement la sentence suprême. Le Zambien fait involontairement le pied de son adversaire en tombant. La décision est logique.
Les buts
10eme minute (1-0)
Aux abords de la surface messine, Adam Ounas est contré. Le ballon revient derrière lui sur Wylan Cyprien. Celui-ci ci décroche des 25 mètres une splendide frappe du plat du pied droit qui vient se loger dans la lucarne gauche de Paul Delecroix.

41eme minute (2-0)
Wylan Cyprien s'offre le doublé en transformant le penalty sifflé pour une faute de Stoppila Sunzu sur Adam Ounas. Il tente et réussite une superbe Panenka face à Paul Delecroix, parti sur sa droite.

59eme minute (3-0)
Ignatius Ganago prend le meilleur sur Matthieu Udol au second poteau et reprend de près un centre rentrant de la gauche de Pierre Lees-Melou.

74eme minute (3-1)
Après un joli numéro aux abords de la surface entre trois défenseurs niçois, Adama « Noss » Traoré parvient à décaler sur sa droite Ibrahima Niane. Malgré le retour de Dante, le Sénégalais croise parfaitement sa frappe et trompe Walter Benitez..

76eme minute (4-1)
Ignatius Ganago rend la pareille à Pierre Lees-Melou. Sur un service en retrait du premier, le second enroule des 20 mètres enroule sa frappe du pied droit dans la lucarne opposée de Paul Delecroix, stoïque et impuissant.
Les tops et les flops
Wylan Cyprien (8)
Après sa grave blessure au genou en 2017, Wylan Cyprien retrouve enfin et à 24 ans son meilleur niveau. Il a inscrit son cinquième et son sixième but de la saison avec panache. D'abord d'une frappe magistrale et chirurgicale. Puis sur une Panenka, preuve d'une confiance retrouvée. Il n'est pas loin du triplé en fin de match sur une volée trop enlevée (87eme). Et puis dans le jeu, il a été le véritable dépositaire du jeu niçois. Un match plein de sa part.
Pierre Lees-Melou (7)
Avec Wylan Cyprien, Pierre Lees-Melou a fait la paire. Il a débordé d'énergie, régalé dans l'entrejeu et a largement dominé le milieu de terrain messin. L'ex-joueur de Dijon a également fait admirer sa vision et sa technique. Il a, surtout, été décisif avec un vrai caviar pour Ignatius Ganago et un somptueux but que n'aurait certainement pas renié Thierry Henry.
Paul Delecroix (2)
Il n'a pas été à la fête pour sa première titularisation de la saison en Ligue 1. Doublure d'Alexandre Oukidja, victime d'un k.-o en milieu semaine contre Rennes (0-1), Paul Delecroix n'a clairement pas été décisif pour son équipe. Hormis une puissante tentative de Wylian Cyprien repoussée des poings (67eme), il a été cherché le ballon dans ses filets sur les quatre autres frappes niçoises cadrées. Et il n'a jamais dégage beaucoup de sérénité.
La feuille de match
NICE - METZ (17eme journée de ligue 1) : 4-1
Allianz Riviera, Nice (14 967 spectateurs)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Pignard (7)

Buts : Cyprien (10eme et 41eme), Ganago (59eme) et Lees-Melou (76eme) pour Nice - Niane (74eme) pour Metz

Avertissements : Boye (35eme) et Centonze (82eme) pour Metz

Expulsion : Aucune


Nice
Benitez (6) - Burner (5), Dante (cap) (6), M. Sarr (6), Nsoki (5) - Cyprien (8), Ounas (7) puis K. Thuram (77eme), Lees-Melou (7) - Atal (non noté) puis Ganago (29eme - 6), Dolberg (4), Claude-Maurice (5) puis Boudaoui (69eme)

N'ont pas participé : Clementia (g), Lloris, Coly, et Lusamba
Entraîneur : P.Vieira


Metz
Delecroix (2) - Centonze (3), Sunzu (3), Boye (4), Udol (3) - Maïga (4), Fofana (4) puis Cohade (74eme) - Ambrose (4), A.Traoré (5), Delaine (4) puis Mikautadze (83eme) - Diallo (cap) (4) puis Niane (50eme)

N'ont pas participé : Dietsch (g), Gakpa, N'Guette et Boulaya
Entraîneur : V. Hognon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.