Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 120ème journée
Allianz Riviera - Arbitre N. Rainville
  1. 15′ Saint-Maximin

Rémi Farge, publié le 12 janvier

Au lendemain de l'annonce du départ de son président et de son directeur général, l'OGC Nice s'est rassuré sur le terrain en battant Bordeaux ce samedi soir. Un succès acquis grâce à un penalty qui n'a pas fini de faire parler.

Le debrief
Un stade clairsemé, un onze qui masquait difficilement les problèmes d'effectif de Patrick Vieira : il y avait de quoi craindre le pire pour le Gym au lendemain de l'annonce du départ du président Jean-Pierre Rivère. Pourtant, le club azuréen a réussi à chasser la crise qui guettait en dominant Bordeaux ce samedi soir, et en mettant du même coup fin à une série de six matchs sans victoire toutes compétitions confondues. Ce succès, les Niçois ne l'ont pas acquis dans la facilité. Très fébriles en début de match, ils auraient dû concéder l'ouverture du score si les Girondins s'étaient montrés plus appliqués dans le dernier geste, mais un coup de pouce du corps arbitral a permis à Allan Saint-Maximin de transformer un penalty étonnant. Une fois devant au tableau d'affichage, les coéquipiers de Walter Benitez ont semblé reprendre du poil de la bête, ont tenté de s'installer plus haut sur le terrain et ont logiquement concédé moins d'occasions.

Malgré l'activité de Yann Karamoh, Bordeaux n'est pas parvenu à faire trembler les filets niçois. Se réfugier derrière une erreur arbitrale est une solution ce samedi soir, mais sans davantage d'efficacité offensive, difficile d'obtenir mieux sur le terrain. Le club aquitain, qui n'a gagné qu'un seul match sur ses neuf dernières rencontres en championnat, est dans le dur en ce moment malgré sa qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue plus tôt dans la semaine. Le classement atteste de ce passage à vide pour les troupes d'Eric Bedouet, provisoirement 13emes en attendant que tout se remette à niveau au jeu des matchs en retard. Cette deuxième partie du classement, Nice s'en éloigne au contraire. 6eme en attendant les matchs de Marseille, Strasbourg et Rennes, le Gym s'offre un peu d'air et de sérénité avant d'aller à Monaco mercredi. Et la longue ovation du kop niçois pour Patrick Vieira sans doute dû apporter du baume au cœur à l'ancien milieu de terrain. A court terme, voilà un peu de répit...
Le film du match
1ere minute
Les Niçois prennent des risques inconsidérés en défense. Tameze rate sa passe en retrait vers Dante et Karamoh intercepte. Le Bordelais frappe fort à bout portant, mais il ne cadre pas. Heureusement pour le Gym...

15eme minute (1-0)
Penalty pour Nice ! Lancé sur la gauche de la surface par Saint-Maximin, Sacko s'emmène le ballon avant de tomber au contact de Jovanovic. Le Niçois semble se faire un croche-pied tout seul mais le VAR confirme la décision de l'arbitre. Saint-Maximin trompe Costil d'une belle frappe au ras du poteau.

32eme minute
Trouvé en retrait par Karamoh, Briand feinte la frappe à l'entrée de la surface et décale intelligemment Otavio sur sa droite. La défense niçoise est aux fraises et le milieu brésilien a le temps de s'appliquer sur son tir, mais ça s'envole au-dessus du but de Benitez malgré tout.

40eme minute
Hérelle se défait du marquage dans la surface et arrive lancé au premier poteau pour reprendre de la tête le corner frappé par Cyprien. Mais le ballon passe juste à côté du but de Costil.

44eme minute
Bordeaux passe tout près d'un but gag ! En voulant frapper fort de volée, Karamoh dévisse complètement et envoie le ballon sur la tête de Briand qui ne se pose pas de questions et tente de redresser en direction du cadre. Benitez est battu, mais le cadre se dérobe pour quelques centimètres seulement.

58eme minute
Lancé en profondeur par Saint-Maximin, Sacko part à la limite du hors-jeu dans le dos de la défense bordelaise. L'ancien Strasbourgeois s'échappe et se présente seul face à Costil mais il bute sur le gardien. Après coup, l'arbitre signale un hors-jeu (à tort), mais cela ne semble pas avoir perturbé le Niçois puisque l'action était allée à son terme...

68eme minute
Belle situation niçoise en contre-attaque, avec une récupération de Walter qui lance Saint-Maximin. Ce dernier est contenu par Koundé mais arrive à décaler Sakho, libre de tout marquage, sur sa droite. L'attaquant du Gym ouvre son pied mais son tir passe au-dessus.
Tops et flops

TOP 3

Le jour où Allan SAINT-MAXIMIN aura réglé la mire dans le dernier geste, ce joueur changera de dimension. Ce samedi soir, malgré un déchet encore important, il a été le meilleur Niçois tant ses dribbles et ses accélérations ont parfois mis au supplice la défense bordelaise. Et c'est lui qui lance Sacko sur l'action du penalty.

Comme Saint-Maximin, Yann KARAMOH a été maladroit dans le dernier geste. Mais comme le Niçois, il a quand même été le meilleur joueur de son équipe. L'ancien Caennais a été précieux dès qu'il a fallu mettre un coup d'accélérateur. Il aurait pu (dû ?) ouvrir le score d'entrée. Dommage...

Si Hérelle a causé des frayeurs aux supporters niçois, DANTE a souvent rattrapé les erreurs de son partenaire en charnière, à l'image de ce superbe retour en début de deuxième période. Le Brésilien peut souffrir en vitesse dans cette défense à quatre, mais sa lecture du jeu lui permet de se maintenir à flot.


FLOP 3

Christophe HERELLE s'est mis plusieurs fois en difficulté tout seul défensivement en tentant des crochets ou des passes risquées. L'ancien Troyen peut s'estimer heureux qu'un partenaire ait toujours rattrapé ses erreurs, ou que les Bordelais aient été maladroits.

Préféré à Palencia sur le flanc droit de la défense, Youssouf SABALY a eu beaucoup de mal à trouver comment défendre sur Saint-Maximin. D'abord pris par les ballons longs de Dante, le Sénégalais a ensuite souffert en un contre un face aux dribbles rapides de son vis-à-vis.

Plutôt en réussite ces dernières semaines, Samuel KALU est cette fois resté bien discret. A Nice, on l'a peu vu aux avant-postes, où Karamoh s'est chargé presque tout seul de l'animation.
Monsieur l'arbitre au rapport
Ce penalty accordé à Nice va faire parler. Sacko se crochète lui-même dans son duel avec Jovanovic, et le VAR, en se focalisant sur une possible main du Niçois au départ de l'action, a oublié de regarder l'essentiel. A ce niveau, ça frôle l'amateurisme...
La feuille de match
L1 (20eme journée) / NICE - BORDEAUX : 1-0
Stade Allianz-Riviera (18 000 spectateurs environ)
Temps clair - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Rainville (3)

But : Saint-Maximin (15eme sp) pour Nice

Avertissements : Hérelle (22eme) et Atal (93eme) pour Nice - Kalu (26eme), Basic (63eme) et Koundé (78eme) pour Bordeaux

Expulsion : Aucune


Nice
Benitez (5) - Atal (5), Dante (cap) (6), Hérelle (3), M.Sarr (5) - Tameze (5), Makengo (4) puis Walter (66eme), Cyprien (5) - Sylvestre (5), Sacko (5) puis Srarfi (75eme) puis Jallet (83eme), Saint-Maximin (7)

N'ont pas participé : Clementia (g), Burner, Boscagli, Danilo
Entraîneur : P.Vieira


Bordeaux
Costil (cap) (6) - Sabaly (4), Koundé (5), Jovanovic (4), Poundjé (5) - Otavio (5), Plasil (5) puis Kamano (60eme), Basic (5) - Kalu (4), Briand (5), Karamoh (6) puis Cornelius (75eme)

N'ont pas participé : Poussin (g), Palencia, Lewczuk, Lerager, De Préville
Entraîneur : E.Bedouet

Vos réactions doivent respecter nos CGU.