Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 112ème journée
Allianz Riviera - Arbitre J. Hamel
  1. 38′ Prince-Désir Gouano (csc)

Franck GUIDICELLI, publié le 3 novembre

Très brouillons et inoffensifs, les Niçois ont réussi à prendre trois points face à Amiens grâce à un but contre son camp de Prince Gouano. Si le contenu n'était pas là, sur le plan comptable, Patrick Vieira peut être satisfait.

Le debrief
Avec une seule victoire en cinq matchs à domicile depuis le début de saison, Nice sait qu'il faut faire beaucoup mieux pour éviter une saison galère. Cela tombait car Amiens, qui se présentait à l'Allianz Riviera, est la pire équipe en déplacement avec seulement un point et un but marqué. Les deux équipes avaient toutefois fait un petit plein de confiance grâce à leur qualification en Coupe de la Ligue en milieu de semaine. Dès le début de match, ce sont les Amiénois disposés en 5-3-2 (ou 3-5-2 en phase offensive) qui ont pris le jeu à leur compte en sortant très vite et en coupant les lignes de passes des Azuréens qui ne savaient pas quoi faire. Petit à petit, les joueurs de Patrick Vieira ont repris le dessus sans toutefois gagner en sérénité. Ils avaient d'ailleurs une fâcheuse tendance à tenter des frappes lointaines, comme un signe de découragement. Mais c'est en réalité grâce à une réussite maximale que Nice est parvenu à ouvrir le score avant la pause grâce à un CSC signé Prince Guano.

Une aubaine pour les Aiglons qui n'avaient plus qu'à gérer ensuite jusqu'au repos. Au retour des vestiaires, les choses n'ont pas vraiment évolué avec deux équipes qui ont eu énormément de mal à venir inquiéter les goals. C'est tout de même Amiens qui a le plus sollicité Walter Benitez mais de manière trop brouillonne pour trouver l'ouverture. Du côté niçois, la ligne d'attaque a été inexistante et surtout Mario Balotelli qui a touché quasiment aucun ballon. Cette seconde période très terne n'a permis à personne de se rassurer et le public s'est même vu obliger de siffler face à la prestation de ses joueurs. Amiens n'a donc toujours pas gagné en déplacement et Nice a arraché un point flatteur mais n'a pas joué une belle partition. Patrick Vieira a encore beaucoup de travail devant lui pour que son équipe devienne plus efficace et moins brouillonne. Il y a tout de même des points positifs à retenir pour les Aiglons outre les trois points. Nice a pour la première fois su garder sa cage inviolée à la maison et les Aiglons enchainent une troisième victoire en une semaine. Pour Christophe Pélissier, une nouvelle fois, le retour à Amiens se fait avec zéro point glané mais l'entraineur picard pourra garder quelques bonnes séquences dans le jeu pour enfin trouver la clé en déplacement lors de la prochaine journée à Toulouse.
Le film du match
5eme minute
Mauvaise relance de Benitez qui veut servir Tameze mais Bodmer se jette pour tacler le ballon qui se transforme en lob. Le gardien niçois parvient à détourner.

14eme minute
Bon centre de Krafth pour Ghoddos qui se jette dans la surface pour reprendre du bout du pied, Benitez accompagne le ballon qui passe juste à côté.

39eme minute (1-0)
Maolida déborde sur la gauche, il centre, Gouano détourne le ballon de la tête dans son propre but.

43eme minute
Gouano veut dribbler Cyprien dans sa surface...il se fait chiper le ballon par le Niçois qui frappe de suite. Heureusement pour Amiens, Gurtner est bien sorti à ses devants pour détourner du pied.

50eme minute
Belle ouverture de Maolida pour Balotelli qui prolonge sur Saint-Maximin qui est dans la surface et frappe. Gurtner repousse sur Balotelli qui est à 10 mètres mais l'Italien frappe très fort au-dessus alors qu'il était seul.
Tops et flops

TOP 3

Certainement le meilleur Niçois, MAOLIDA a eu le mérite d'essayer. Toujours en mouvement et vers l'avant, il a raté des choses mais a tenté d'apporter le danger sur le but de Gurtner. Il est à l'origine du but de Gouano contre son camp et a fait apprécier sa bonne qualité de centre.

S'il n'a pas eu grand-chose à faire, BENITEZ a quand même gagné quelques duels précieux pour permettre à son équipe de gagner trois points.

Sur son côté droit, KRAFTH a multiplié les montées avec beaucoup d'envie. Très offensif, il n'a pour autant pas délaisser son travail défensif.


FLOP 3

L'Allianz Riviera a une nouvelle fois pu admirer le fantôme de BALOTELLI. Il a joué à l'arrêt sans offrir de solution à ses coéquipiers. En plus, il a manqué une grosse occasion et n'a pas apprécié d'être remplacé.

SAINT-MAXIMIN a été fidèle à lui-même. Virevoltant, il parvient à éliminer ses adversaires mais dès qu'il entre dans la zone de vérité, il fait le mauvais choix ou il commet une erreur technique. Il est temps pour lui de passer du statut d'espoir à cadre de l'équipe azuréenne.

Déjà buteur contre son camp, GOUANO a bien failli offrir un second but aux Niçois suite à une erreur grotesque. Il coûte un point à son équipe et n'a pas su rassurer ses coéquipiers.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Hamel n'a eu aucun problème à arbitrer un match très correct.
La feuille de match
L1 (12eme journée) / NICE - AMIENS : 1-0
Allianz Riviera (15 259 spectateurs)
Temps frais - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Hamel (6)

But : Gouano (39eme csc) pour Nice

Avertissement : Dante (44eme) pour Nice

Expulsion : Aucune


Nice
Benitez (6) - Jallet (6), Hérelle (6), Dante (cap) (5), M.Sarr (5) - Tameze (5), Danilo (4), Cyprien (5) - Maolida (6) puis I.Sacko (65eme), Balotelli (3) puis Walter (81eme), Saint-Maximin (4) puis Atal (60eme)

N'ont pas participé : Cardinale (g), Boscagli, Makengo, Srarfi
Entraîneur : P.Vieira


Amiens
Gurtner (5) - Krafth (6), Gouano (cap) (3), Adenon (5) puis Timite (85eme), Dibassy (5), Lefort (5) - Monconduit (6), Bodmer (5) puis Ganso (65eme), Blin (5) puis Gnahoré (65eme) - Otero (3), Ghoddos (4)

N'ont pas participé : Dreyer (g), Sy, El Hajjam, R.Kurzawa
Entraîneur : C.Pelissier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.