Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 123ème journée
Stade de la Beaujoire - Louis Fonteneau - Arbitre F. Schneider
Terminé
  1. 68′ Simon
  1. 56′ Kehrer
  2. 29′ M. Icardi
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 4 février

Longtemps dominateur et maître de son sujet, le Paris Saint-Germain s'est finalement fait peur en fin de match après avoir relancé le FC Nantes sur une erreur individuelle. Les Nantais auraient pu créer la surprise avec davantage de réalisme offensif.

Après un week-end où l'actualité parisienne a été dominée par des faits extrasportifs - la relation tumultueuse entre Kylian Mbappé et Thomas Tuchel et l'anniversaire de Neymar - le Paris Saint-Germain n'a pas semblé perturbé outre mesure. Surtout, au-delà d'avoir enregistré sa 19e victoire de la saison, le PSG sera soulagé de ne pas avoir davantage rempli son infirmerie. A la peine actuellement avec 4 défaites consécutives et certainement encore marqué par le revers face au rival rennais (3-2), le FC Nantes était bien trop diminué - Alban Lafont, Nicolas Pallois, Dennis Appiah, Kalifa Coulibaly, Fabio, Marcus Coco étaient absents - pour créer l'exploit.

Le PSG ultra dominateur

Rapidement, le Paris Saint-Germain a pris le match en mains, ne laissant que des miettes à son adversaire. Mauro Icardi se signale le premier avec un excellent enchaînement conclu par une demi-volée que Denis Petric magnifiquement (3eme). Kylian Mbappé, véritable poison de par ses accélérations et ses appels, aurait certainement pu bénéficier d'un penalty sur une intervention limite d'Andrei Girotto (5eme). Il a ensuite mal ajusté un lob sur une offrande d'Angel Di Maria (15eme). La menace parisienne s'intensifie, avec notamment une tête de Presnel Kimpembe sauvée sur la ligne (19eme). C'est finalement Mauro Icardi qui ouvrira le score, de manière très opportuniste, en déviant légèrement une frappe croisée d'Angel Di Maria, (1-0, 29eme). Malgré une grosse occasion manquée par Moses Simon (43eme), le FC Nantes n'a jamais semblé avoir les armes pour inquiéter le PSG.

Un relâchement qui aurait pu coûter cher

Une sérénité et une domination parisiennes qui vont se confirmer dans un premier temps avec le but du break inscrit sur corner par Thilo Kherer de la tête (0-2, 57eme). Seul un relâchement parisien pouvait permettre au FC Nantes de se remettre en selle. Il arrivera à la 68eme minute, quand un contrôle manqué de Presnel Kimpembe permet à Moses Simon, grâce à sa vitesse, d'aller défier et tromper Keylor Navas (1-2, 68eme). Les Canaris, malgré des opportunités manquées par Kylian Mbappé et Mauro Icardi, retrouvent de l'allant et se mettent à y croire. A deux reprises, Renaud Emond aura l'égalisation au bout du pied... mais soit il a manqué de précision dans le dernier geste (80eme), soit il a buté sur un Keylor Navas décisif (92eme) dans le money time !

Le Paris Saint-Germain a pu se rendre compte ce soir que le moindre relâchement pouvait se payer cash... Les Parisiens, invaincus depuis la 12e journée en Ligue 1, ont ramené l'essentiel de la Beaujoire face à des Nantais qui peuvent nourrir quelques regrets sur la fin. Les hommes de Christian Gourcuff devront impérativement enrayer leur spirale négative sur la pelouse de Dijon samedi prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.