Football - Ligue 1 Nantes/Lille après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 124ème journée
Stade de la Beaujoire - Louis Fonteneau - Arbitre S. Frappart
Terminé
  1. 82′ David
  2. 8′ David
Journaliste : Baron Jérémie

, publié le 7 février

Le chassé-croisé se poursuit en tête de la Ligue 1. Lille a récupéré son fauteuil de leader grâce à sa victoire à Nantes (0-2). Jonathan David a inscrit les deux buts du match.

Un choc des extrêmes et deux destins croisés : le LOSC a repris possession de son fauteuil de leader ce dimanche après-midi grâce à un doublé de Jonathan David sur la pelouse de Nantes (0-2), qui se retrouve barragiste à trois points derrière Lorient.

Luiz Araújo en détonateur

Arrivé en Loire-Atlantique fort de ses cinq succès de rang et de sa course en tête de la Ligue 1, l'escouade de Christophe Galtier a joué toute seule en première période (70% de possession), écrasant des Canaris tétanisés et inexistants, lesquels enchaînent d'ailleurs un 15ème match sans victoire ce dimanche. Et c'est justement sur un cadeau des locaux - risque démesuré de Fábio dans son camp, incompréhension entre Andrei Girotto et Imran Louza - que les Dogues ont ouvert le score, David se retrouvant seul dans la surface pour ajuster Alban Lafont d'instinct (9ème). Siégeant dans le camp jaune et vert et porté par un Luiz Araújo des grands jours, Lille aurait pu repartir aux vestiaires avec le break dans la poche, notamment si Zeki Çelik s'était montré plus affuté (40ème).

L'entrée décisive de Renato Sanches

Après un premier acte à sens unique, la deuxième période a rééquilibré les débats avec des Canaris plus libérés et entreprenants, voire dominateurs. Cela n'aura pas suffi à revenir dans le match (une seule frappe cadrée) mais les hommes de Raymond Domenech - lequel avait reconduit le 4-1-4-1 qui avait convaincu à Saint-Étienne (1-1) - ont au moins fait douter le leader. Coup sur coup à l'entrée du dernier quart d'heure, Pedro Chirivella (76ème) puis Sébastien Corchia (77ème) ont par exemple bien failli surprendre Mike Maignan. C'est donc un ouf de soulagement qu'ont pu avoir les visiteurs lorsque leur buteur canadien, à la sortie d'un très bon mouvement avec Renato Sanches, a douché les espoirs nantais (83ème). Même avec seulement trois frappes cadrées à l'arrivée, Lille signe une sixième victoire consécutive sans vraiment trembler. À un rythme de champion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.