Football - Ligue 1 Monaco/Marseille après-match

Ajaccio
Angers
Auxerre
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Troyes
Ligue 115ème journée
Stade Louis II. - Arbitre B. Bastien
  1. 72′ Volland
  2. 45′ Ben Yedder
  1. 98′ Kolašinac
  2. 84′ Veretout
  3. 35′ A. Sánchez
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 13 novembre

Dans une rencontre aux multiples rebondissements, l'OM a renversé Monaco (2-3) au bout du temps additionnel ce dimanche en clôture de la 15eme levée de Ligue 1.



Une équipe de l'OM qui reste sur une victoire en cinq matches, après sept succès lors des dix premières journées, se déplaçait chez une formation de l'AS Monaco dont la courbe de forme emprunte une trajectoire inverse. En effet, après un début de saison mitigé (une victoire en cinq journées), le club de la principauté s'est relancé dans la course au podium avec sep victoires lors des neuf rencontres suivantes. La vérité du terrain allait toutefois départager les deux équipes ce soir. L'OM a dominé l'entame et c'est le vétéran Sanchez qui ouvrait la marque à la 35e minute. Le Chilien s'offrait un bel enroulé du droit aux 18 mètres pour faire mouche. Néanmoins, Monaco revenait dans la partie dix minutes plus tard. Lors d'un duel avec Diatta, Balerdi fauchait son vis-à-vis à l'entrée de la surface. Penalty transformé par Ben Yedder, le buteur maison des Monégasques, 1-1 le score au repos.



Les Marseillais reprenaient le contrôle du jeu dans l'entame de la seconde période. Mais à l'heure de jeu, dans un duel avec Disasi, Harit semblait s'être gravement blessé au genou. Evacué sur civière, il était remplacé par Payet. De quoi considérablement briser le rythme encourageant affiché par les visiteurs à l'entame du second acte. Kevin Volland allait d'ailleurs en profiter pour donner l'avantage aux locaux à 20 minutes du terme. Alimenté par Golovin, l'Allemand se glissait entre  entre Rongier et Balerdi. Il décochait ensuite une frappe du gauche qui trompait Lopez. Accrocheurs, les Olympiens parvenaient cependant à égaliser à sept minutes de la fin. Maripan dégageait un centre d'Under de la tête sur Payet. Veretout récupérait ensuite le cuir pour une frappe à ras de terre, 2-2. Un ultime rebondissement de situation allait se produire en toute fin de match, quand Kolasinac allait donner la victoire aux siens en reprenant victorieusement un coup franc de Payet. 2-3, score final. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.