Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 119ème journée
Stade Louis II. - Arbitre F. Schneider
9°CTemps agréable
  1. 75′ Roux
  2. 68′ Thuram
Journaliste : DEMMERLE ARNAUD

Arnaud DEMMERLE, publié le 22 décembre

Vainqueur du match de la peur (0-2), Guingamp s'impose pour la première fois de son histoire en Principauté et se relance totalement dans la course au maintien. Pour Monaco, la saison noire se poursuit. Le club asémiste va devoir lutter jusqu'au bout pour sa survie parmi l'élite.

Le debrief
Entre les deux cancres de la Ligue 1, le bonnet d'âne revient à Monaco ! Même si son adversaire guingampais reste toujours lanterne rouge, le club de la Principauté a perdu le match qu'il ne fallait pas, juste avant la trêve des confiseurs, alors qu'il avait l'occasion de sortir de la zone rouge et de s'offrir une belle bouffée d'oxygène. Plombée par les blessures, obligée d'aligner d'entrée des joueurs qui évoluent habituellement avec la réserve (Giulian Biancone, Romain Faivre), l'équipe de Thierry Henry a perdu le fil de la rencontre après vingt minutes intéressantes. La faute à une formation costarmoricaine solide autour du menhir Christophe Kerbrat, de son nouveau gardien Marc-Aurèle Caillard et surtout de son buteur Marcus Thuram. Le fils de Lilian, en feu sur son aile gauche, a fini par trouver la faille sur une contre-attaque d'école avant que le revenant Nolan Roux, de retour de blessure, ne double la mise. Sans réaction, manquant de caractère, l'ASM n'a toujours pas gagné cette saison à Louis II en Ligue 1 !

Peut-elle descendre en fin de saison en Ligue 2 ? La réponse est aujourd'hui claire et nette : oui ! Quels joueurs vont vouloir venir dans cette galère au Mercato d'hiver ? Objectivement, certainement pas les Cesc Fabregas ou Michy Batshuayi, dont les noms circulent actuellement avec insistance en Principauté. Même si certains blessés vont revenir dans les prochaines semaines (Rony Lopes, Stevan Jovetic, Pietro Pellegri), le chantier est très (trop ?) important pour un Thierry Henry qui apparaît pour l'instant sans solution. Heureusement pour lui et Monaco, Dijon, Caen ou Amiens sont à portée de fusil et les équipes avec qui il va falloir lutter pour le maintien jusqu'en mai prochain. Sans oublier Guingamp, qui revient à simplement deux longueurs. Jocelyn Gourvennec tient là sa première victoire depuis son retour sur le banc et peut croire à une « remontada » lors de la seconde partie de saison. Ce résultat historique en terres monégasques (3 nuls et 9 défaites jusqu'ici) va en tout cas lui permettre de l'entamer avec de la confiance et pas mal d'espoirs. Pour l'ASM, c'est en revanche bien la soupe à la grimace qui va être servi à Noël. A l'image de Vadim Vasilyev, le regard hagard, prostré sur sa chaise pendant de longues minutes après le coup de sifflet final...
Le film du match
2eme minute
Servi dans la profondeur et le bon tempo par Sofiane Diop, Moussa Sylla vient buter sur Marc-Aurèle Caillard, parfaitement sorti dans ses pieds.

7eme minute
Trouvé à l'entrée de la surface, Radamel Falcao tente sa chance du gauche. Son tir, trop écrasé, est parfaitement capté par Marc-Aurèle Caillard qui se couche sur sa gauche.

28eme minute
Sur un corner tiré depuis la droite par Pedro Rebocho, Marcus Thuram est le plus prompt au cœur de la mêlée. Sa tête n'est pas cadrée.

67eme minute
Lancé sur le côté gauche de la surface par Youssef Aït Bennasser, Radamel Falcao perd son duel face à Marc-Aurèle Caillard. Le gardien guingampais a parfaitement giclé dans ses pieds, bouchant l'angle de tir.

69eme minute (0-1)
Sur une contre-attaque express, suite à un corner monégasque, Ludovic Blas lance parfaitement Marcus Thuram. Celui-ci prend de vitesse Giulian Biancone avant de crocheter Diego Benaglio et d'ouvrir le score.

75eme minute (0-2)
Sur un nouveau contre, Nolan Roux combine sur sa gauche avec Ludovic Blas, qui lui remet dans la course. Excentré, l'ancien Messin parvient à redresser sa frappe du droit et à tromper Diego Benaglio, pas exempt de tout reproche sur ce coup.
Tops et flops


TOP 3

C'est une fois pour toute l'homme fort sur le plan offensif de Guingamp cette saison. Puissant, généreux, rapide et technique malgré son grand gabarit, Marcus THURAM est monté en puissance durant cette rencontre. Intenable lors du second acte, il a constamment pris le dessus sur le jeune Giulian Biancone avant de débloquer la situation pour inscrire son septième but en championnat. Si Guingamp est toujours en vie en Ligue 1, le fils de Lilian y est pour beaucoup.

Héroïque en milieu de semaine face à Nice en Coupe de la Ligue, Marc-Aurèle CAILLARD a parfaitement enchaîné. Pour sa première titularisation en Ligue 1 face à son club formateur, le gardien de 24 ans a été solide, appliqué et rassurant dans ses cages et ses interventions, n'hésitant pas à sortir quand il le fallait. Il est décisif quelques secondes avant l'ouverture du score en gagnant son duel face à Radamel Falcao (67eme).

Préféré à Rony Rodelin, dans une position de meneur de jeu, Ludovic BLAS s'est fendu de deux passes décisives et d'une présence de tous les instants au cœur du jeu de son équipe.



FLOP 3

Aligné en pointe à côté de Radamel Falcao pour amener de la vitesse et de la profondeur, Moussa SYLLA n'a que très peu existé. Il n'est jamais parvenu ou presque à se défaire du marquage de Christophe Kerbrat, une valeur sûre de la Ligue 1.

Comment en vouloir à un gamin de 18 ans, dont il s'agissait de la première titularisation en Ligue 1 ? Surtout quand on a un client en face de soi en la personne de Marcus Thuram. Après s'être accroché lors du premier acte, Giulian BIANCONE a pris l'eau lors du second et s'est fait constamment enrhumer par le buteur guingampais, qui s'est amusé avec lui.

Hormis son ouverture en tout début de match pour Moussa Sylla (2eme), Sofiane DIOP a multiplié les mauvais choix et les pertes de balle alors qu'il pouvait régulièrement dédoubler avec Benjamin Henrichs qui ne demandait que ça dans le couloir gauche. Il a logiquement été remplacé à l'heure de jeu par Samuel Grandsir (59eme).
Monsieur l'arbitre au rapport
M. Schneider a parfaitement maîtrisé les débats et a rendu une copie plus que convenable. On peut néanmoins se demander comment Lebogang Phiri a pu finir la première mi-temps sans prendre le moindre carton jaune, le milieu de terrain guingampais multipliant les fautes., parfois grossières. Guessouma Fofana aurait également dû prendre un second carton jaune en fin de match pour une semelle sur Benjamin Henrichs (87eme). Il y avait aussi sans doute penalty pour Monaco sur une frappe de Giulian Biancone déviée par Félix Eboa Eboa de la main (10eme). Une main décollée du corps.
La feuille de match
L1 (19eme journée) / MONACO - GUINGAMP : 0-2
Stade Louis II (6 424  spectateurs)

Temps agréable - Pelouse excellente

Arbitre : M.Schneider (5)

Buts : M. Thuram (69eme) et Roux (75eme) pour Guingamp

Avertissements : Glik (81eme) pour Monaco - Ikoko (14eme), Rebocho (26eme), G. Fofana (78eme) et Roux (90eme) pour Guingamp

Expulsion : Aucune



Monaco

Benaglio (4) - Biancone (3), Glik (5), B.Badiashile (5), Henrichs (4) - Aït Benasser (5) puis A. Traoré (72eme), Faivre (5), Tielemens (4), S.Diop (3) puis Grandsir (59eme) - Falcao (cap) (5), Sylla (3)

N'ont pas participé : L.Basiashile (g), Serrano, Jemerson, Pelé, Massengo
Entraîneur : T.Henry



Guingamp

Caillard (6) - Ikoko (5), Kerbrat (cap) (6), Eboa Eboa (5), Rebocho (5) - Phiri (4), Didot (5) puis Rodelin (84eme), Blas (6) puis G.Fofana (77eme) - Coco (5), A. Mendy (4) puis Roux (63eme), M.Thuram (7)

N'ont pas participé : Johnsson (g), Ch.Traoré, Ngbakoto, Sorbon
Entraîneur : J. Gourvennec

Vos réactions doivent respecter nos CGU.