Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 111ème journée
Stade Louis II. - Arbitre J. Miguelgorry
Temps pluvieux
Terminé
  1. 78′ Glik
  2. 30′ Henrichs
  1. 58′ Abeid
  2. 34′ Alphonse
Journaliste : SECRET Bryan

Rémi Farge, publié le 27 octobre

Encore en difficulté défensivement comme offensivement, Monaco a arraché le match nul contre Dijon ce samedi soir après avoir été mené. Un résultat qui évite à l'ASM de tomber à la dernière place du classement.

Le debrief
Monaco n'avance toujours pas, court toujours après sa première victoire en championnat depuis début août, mais l'ASM ne fera pas la fine bouche ce samedi après avoir été accrochée par Dijon à domicile. Parce qu'à quelques minutes près, les hommes de Thierry Henry auraient concédé une nouvelle défaite, et qu'elle n'aurait pas franchement été imméritée, tant le contenu a encore été pauvre dans des conditions qui n'ont pas aidé avec une pluie continue tombée sur le Rocher. Mais Kamil Glik, qui vivait jusque-là une soirée encore très difficile, s'est élevé plus haut que tout le monde pour propulser de la tête le ballon au fond des filets de Dijonnais désabusés. Car eux méritaient vraiment mieux. Et eux aussi avaient cruellement besoin d'une victoire pour avancer au classement. Menées au score, les troupes d'Olivier Dall'Oglio n'ont pas lâché et ont progressivement pris l'ascendant sur la rencontre, notamment en deuxième période en pressant haut des Monégasques désemparés.

Quand la frappe déviée de Mehdi Abeid a fait trembler les filets de Diego Benaglio pour la deuxième fois de la rencontre, on s'est dit que Monaco ne se relèverait pas de ce nouveau coup du sort. Surtout que dans les minutes qui ont suivi ce but, les coéquipiers de Jemerson ont paru sonnés et abattus. Le DFCO a fait circuler le ballon, a donné l'impression de se balader sur la pelouse de Louis-II, avant de craquer sur ce coup de pied arrêté aux lourdes conséquences à dix minutes de la fin de la rencontre. Dommage, car avec ce nul, le club bourguignon reste sous la menace de la zone rouge, Amiens, barragiste, ne comptant qu'un point de retard. Pour Monaco, l'honneur est sauf. Avec cette égalisation tardive couplée à celle de Strasbourg sur la pelouse de Guingamp dans le même temps, le club de la Principauté évite de se retrouver lanterne rouge au terme de cette 11eme journée de Ligue 1. Psychologiquement, le coup aurait été encore plus rude à encaisser. Mais avec sa jeune équipe, Thierry Henry a un boulot monstre devant lui...
Le film du match
15eme minute
Loiodice perd un ballon plein axe. Monaco se déploie en contre avec Golovin et Sylla dans la surface dijonnaise. Le Russe se met en situation de frappe sur la droite, mais son tir est à peine trop croisé.

17eme minute
Grosse erreur de Lautoa qui manque sa passe en retrait. Sylla en profite et dribble Runarsson. En retard, le gardien islandais fauche l'attaquant monégasque, mais l'arbitre laisse l'avantage car Diop peut reprendre derrière et frapper. Ciman sauve sur sa ligne !

30eme minute (1-0)
But de Monaco ! Lancé dans le dos de la défense, Barreca centre depuis la gauche en direction du deuxième poteau, où Henrichs surgit et place une reprise de volée puissante qui ne laisse aucune chance à Runarsson !

33eme minute
Amalfitano profite d'un renvoi de la tête plein axe de Jemerson. Le capitaine dijonnais prend le temps de contrôler de la poitrine puis frappe à ras de terre. Il faut un bon réflexe de Benaglio pour stopper le tir adverse.

34eme minute (1-1)
But de Dijon ! Balmont tente une passe vers l'avant, et Alphonse passe dans le dos de Barreca pour ne plus laisser l'Italien revenir. En entrant dans la surface par la droite, l'ancien Sochalien ne panique pas et glisse le ballon sous le corps de Benaglio.

57eme minute (1-2)
But de Dijon ! Les Dijonnais récupèrent un ballon dans le camp monégasque et se projettent vite en direction de la surface adverse. Côté gauche, Rosier joue en retrait en direction d'Abeid, qui frappe en première intention à l'entrée de la surface. Son tir est dévié par Jemerson, ce qui prend Benaglio à contrepied.

65eme minute
Sur l'aile droite, Amalfitano est tout proche de surprendre Benaglio avec un centre-tir rasant. Le gardien suisse se détend et claque le ballon in-extremis en corner.

78eme minute (2-2)
But de Monaco ! Sur le coup franc botté par Pelé côté droit, Glik remporte son duel aérien face à Ciman et envoie une tête au fond des filets dijonnais !

88eme minute
Personne ne touche le long coup franc envoyé dans la boîte par Sliti. Benaglio a un réflexe important pour éviter que le ballon ne vienne mourir dans le petit filet du but monégasque. C'était chaud...
Tops et flops

TOP 3

De retour depuis une semaine sur les pelouses de L1, Florent BALMONT a faim et ça se voit. Contre Monaco, le milieu dijonnais a sans doute été le meilleur joueur sur le terrain. N'hésitant pas à revenir chercher les ballons très bas, l'ancien Lillois a aussi joué juste vers l'avant, avec une passe décisive pour Alphonse à la clé.

Pour sa première titularisation dans l'élite, Mickaël ALPHONSE a marqué. Pas banal pour un défenseur, même si l'ancien Sochalien est porté vers l'avant. Défensivement, tout n'a pas été parfait, comme sur le but d'Henrichs, mais l'arrière droit dijonnais a montré qu'on pouvait compter sur lui.

Sa sortie sur le but d'Alphonse n'est pas géniale, mais Diego BENAGLIO a sauvé Monaco sur au moins deux situations chaudes ce samedi soir. En première période, le Suisse s'interpose devant Amalfitano dans la surface. Surtout, en toute fin de match, il détourne in-extremis le long coup franc de Sliti.


FLOP 3

Jean-Eudes AHOLOU a encore déçu dans l'entrejeu. Aligné sur la gauche d'un milieu à trois, l'ancien Strasbourgeois a eu trop de déchet technique, parfois sur des passes simples, et a même souffert dans son duel avec Balmont.

Deux énormes erreurs défensives de Wesley LAUTOA auraient pu permettre à Monaco de marquer. Les attaquants monégasques n'ont pas été efficaces mais ce genre de pertes de balle sont rédhibitoires à ce niveau-là. L'ancien Lorientais manque de confiance en ce moment.

Encore une prestation décevante de Youri TIELEMANS. Seul joueur expérimenté à partir du milieu, le Belge devrait être un leader sur le terrain mais c'est tout l'inverse qui se produit, avec même des ratés invraisemblables vu le niveau qui est normalement le sien. Son entraîneur l'a d'ailleurs sorti en deuxième période.
Monsieur l'arbitre au rapport
Malgré les conditions difficiles, M.Miguelgorry a eu un match assez tranquille à arbitrer ce samedi soir.
La feuille de match
L1 (11eme journée) / MONACO - DIJON : 2-2
Stade Louis-II (10 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux - Pelouse humide
Arbitre : M.Miguelgorry (6)

Buts : Henrichs (30eme) et Glik (78eme) pour Monaco - Alphonse (34eme) et Abeid (57eme) pour Dijon

Avertissements : Tielemans (54eme) et Golovin (81eme) pour Monaco - Loiodice (51eme) et Marié (90eme) pour Dijon

Expulsion : Aucune


Monaco
Benaglio (6) - Henrichs (6), Glik (cap) (5), Jemerson (4), Barreca (4) - Tielemans (3) puis A.Traoré (72eme), Aholou (3) puis Pelé (55eme), Aït-Bennasser (5) - Golovin (4), M.Sylla (4), S.Diop (5)

N'ont pas participé : L.Badiashile (g), Chadli, Pierre-Gabriel, B.Badiashile, Mboula
Entraîneur : T.Henry


Dijon
Runarsson (5) - Alphonse (6), Lautoa (4), Ciman (5), Rosier (5) - R.Amalfitano (cap) (6), Balmont (strong>7) puis Marié (64eme), Abeid (6) puis Tavares (70eme), Loiodice (5) - Sliti (6), Jeannot (5) puis Yambéré (82eme)

N'ont pas participé : Allain (g), Haddadi, Saïd, J.Keïta
Entraîneur : O.Dall'Oglio

Vos réactions doivent respecter nos CGU.