Football - Ligue 1 Metz/Paris Saint-Germain après-match

Brest
Clermont
Le Havre
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Ligue 134ème journée
Stade Saint-Symphorien - Arbitre M. Angoula
  1. 12′ Lee Kang-In
  2. 6′ Carlos Soler
Journaliste : GUIDICELLI Franck

, publié le 19 mai

Metz a réussi à conserver sa place de barragiste malgré un match raté et une défaite face au PSG (0-2). Soler et Kang-In Lee sont les buteurs parisiens du soir.



Dernière journée de Ligue 1 avec ce match entre le FC Metz et le PSG qui semblait bien ne pas avoir trop d'enjeux à la clé. D'un côté des Parisiens, déjà sacrés champions et de l'autre des Lorrains qui semblaient bien calés à leur place de barragiste avec 7 buts d'avance au niveau du goal average par rapport à Lorient. Pas vraiment d'inquiétude donc pour les Lorrains avant ce match d'autant que le PSG se présentait avec une équipe C. Luis Enrique avait en effet décidé de laisser à la maison Kylian Mbappé, Dembélé ou encore Donnarumma et Fabian Ruiz.

Trop dilettantes, les Lorrains manquaient complètement leur début de match en se positionnant trop bas et en permettant à Pars de confisquer le ballon. La punition est alors arrivée rapidement avec une erreur d'appréciation d'Oukidja sur un centre - tir de Carlos Soler qui finissait dans la lucarne (0-1, 6eme). Une ouverture du score qui ne réveillait pas pour autant les Messins qui continuaient à ne rien faire. Résultat, le PSG doublait la mise par Kang-In Lee qui était à la conclusion d'une belle action à une touche pour marquer (0-2, 12eme). Les Parisiens qui se baladaient et semblaient être à l'entrainement face à des Messins incapables de réagir. Seul Mikautadze semblait pouvoir être dangereux mais le PSG aurait largement pu corser l'addition avant la pause. Udol sauvait sur sa ligne (33eme alors que Mukiele (32eme) et Kang-In Lee (43eme) étaient tout proches de marquer.

Metz se fait peur

De retour des vestiaires, les Messins connaissaient le score de Lorient - Clermont (2-0) qui mes obligeait à montrer autre chose sous peine d'un scénario catastrophe. Si les Lorrains étaient plus agressifs, ils n'arrivaient pas vraiment à se montrer dangereux alors que le PSG avait baissé de rythme. Metz parvenait tout de même à croire au but encore par un joueur hors norme, Mikautadze qui enrhumait Danilo d'un magnifique crochet avant de buter sur Keylor Navas qui voulait garder sa cage inviolée pour son dernier match avec Paris (59eme). Les mauvaises nouvelles arrivaient de Lorient avec des Merlus qui enchainaient les buts pour mener 4-0 et mettre la pression sur Metz. Un centre-tir de Camara (75eme) retombait sur la barre puis Mukiele était tout proche de marquer et d'alourdir le score (77eme). Le cinquième but de Lorient (90eme) faisait que Metz gardait sa place de barragiste simplement grâce à son avantage dans les confrontations directes. Tout le stade tremblait car un seul but du PSG ou de Lorient condamnait Metz. Asensio a bien failli être le bourreau lorrain mais sa reprise du droit passait juste à côté (92eme). Finalement le score n'évoluait plus et les Messins attendaient avec impatience la fin du match au Moustoir. Soulagement au coup de sifflet final, Metz a réussi à conserver sa place de barragiste et devra donc encore s'employer pour conserver sa place dans l'élite. Du côté du PSG, soirée parfaite, une victoire un turn-over réussi et pas de blessé, maintenant place à la finale de la Coupe de France à Lille, contre Lyon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.