Football - Ligue 1 Marseille/Rennes après-match

Ajaccio
Angers
Auxerre
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Troyes
Ligue 18ème journée
Orange Vélodrome - Arbitre B. Bastien
  1. 51′ M. Guendouzi
  1. 25′ Traoré

, publié le 18 septembre

L'OM a été tenu en échec ce dimanche par Rennes à l'Orange Vélodrome dans le cadre de la 8eme journée de Ligue 1 (1-1). Le point acquis octroie provisoirement la tête du championnat aux Phocéens mais Lens et le PSG peuvent encore doubler les Marseillais.



Rennes a beau avoir eu deux jours de récupération en moins que Marseille, cela ne s'est pas vu dans l'entame de match entre les deux équipes. Les hommes de Bruno Génésio ont en effet entamé tambour battant cette rencontre, en se procurant de nombreuses situations. La première a été l'œuvre d'Arthur Theate qui a vu sa tête échouer de peu au-dessus suite à un corner (2eme). C'est de nouveau sur un corner, que Joe Rodon s'est signalé en mettant en danger Pau Lopez sur une tête puissante (12eme). Entre-temps, Mattéo Guendouzi avait légèrement trop enlevé sa frappe dans la surface après un décalage d'Alexis Sanchez (8eme). Malgré deux situations intéressantes pour Nuno Tavares (17eme et 23eme), c'est Rennes qui a logiquement ouvert le score dans cette première période. Après un une-deux avec Benjamin Bourigeaud, Hamari Traoré a vu son centre dévié par Guendouzi dans ses propres filets (26eme). L'addition aurait pu être plus lourde pour l'OM dans ce premier acte, mais Lopez a sorti un arrêt important face à Amine Gouiri (28eme).

Retour tranquille pour Mandanda

Souvent secoués en première mi-temps, les hommes d'Igor Tudor ont affiché un visage plus incisif au retour des vestiaires. Ils ont été rapidement récompensés de leurs efforts avec l'égalisation de Guendouzi qui a repris de la tête au premier poteau un corner frappé par Jordan Veretout (52eme). Les situations dangereuses ont été beaucoup plus rares en seconde période. Seules une tête de Nuno Tavares, captée tranquillement par Steve Mandanda (69eme) et une frappe non-cadrée en angle fermé de Jérémy Doku (79eme) sont à souligner en dehors du but marseillais. Les deux équipes ont presque semblé se contenter de ce match nul dans une fin de match hachée. Un score qui ne doit pas déplaire à Mandanda qui effectuait son grand retour à l'Orange Vélodrome, où il a reçu des signes de sympathie parmi les supporters et ses anciens coéquipiers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.