Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 113ème journée
Orange Vélodrome - Arbitre A. Gautier
  1. 38′ Payet
  2. 17′ Payet
  1. 59′ Dembélé
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 10 novembre

Pour le retour de Rudi Garcia avec Lyon, l'Olympique de Marseille a signé une victoire historique (2-1) grâce notamment à Dimitri Payet, auteur d'un doublé.

Le debrief
Bus caillassé, sifflets contre Rudi Garcia... L'avant-match avait été électrique et avait lancé les premières brindilles de cet Olympico. Comme à chaque fois que les Olympiques se rencontrent, il y a forcément des étincelles sur et en dehors du terrain. Ce dimanche soir n'a pas dérogé à la règle avec un match intense du début à la fin, des interruptions de match. Le retour de Rudi Garcia ainsi que les 120 ans du club semblent avoir donné un supplément d'âme à l'OM qui a enfin vaincu le signe indien après une victoire contre l'OL (2-1) qui le fuyait depuis six ans. Émotionnellement plus dans le match, les Marseillais ont été à l'opposé des coéquipiers d'Aouar qui n'ont pas mis l'impact nécessaire pour faire rapidement retomber la ferveur marseillaise. Au contraire, l'enceinte de l'OM est devenue une véritable fournaise avec comme chef d'orchestre Dimitri Payet. Le meneur marseillais avait pris des risques en conférence de presse en s'en prenant à son ancien coach et s'était rajouté une pression qui semblait inutile. Cette adrénaline l'a finalement transporté comme ses coéquipiers.

Le doublé du finaliste de l'Euro 2016 en l'espace de vingt minutes a parfaitement mis l'OM sur le chemin de la deuxième place et validé les choix de son entraîneur. Villas Boas avait fait le choix d'aligner Maxime Lopez plutôt que Valère Germain sur le côté droit de l'attaque. Une garantie technique qui s'est ressentie en même temps que l'abattage avec la doublette Sanson - Rongier. Bousculé par le 4-3-3 marseillais, Rudi Garcia a dû attendre les retours des vestiaires pour bouger le petit doigt et tenter de faire basculer le cours du match. La rapide blessure d'Aouar l'a obligé à rapidement se réajuster mais l'OL a clairement été mieux durant le deuxième acte. La réduction du score de Dembélé couplée à l'exclusion d'Alvaro Gonzalez à trente minutes de la fin a laissé l'espoir d'une remontée lyonnaise et d'un choc psychologique. Il n'en a rien été. Porté par son public, Marseille a fait bloc et s'offre un succès de prestige. La première victoire contre l'ennemi lyonnais depuis 2013. Une éternité qui poursuit Garcia, qui reste bloqué à une victoire en 18 matchs contre le Top 3 français que ce soit avec l'OM et désormais l'OL. Les promesses des trois dernières sorties lyonnaises ont été balayées d'un revers de la main.
Les buts
18eme minute (1-0)
Suite à une main incompréhensible de Thiago Mendes et après 6 minutes d'interruption du jeu pour une embrouille entre Dubois et Benedetto, Payet ouvre le score sur penalty. Le n°10 marseillais ouvre son pied et ne laisse aucune chance à Lopes à mi-hauteur

38eme minute (2-0)
Le doublé pour Payet ! Il est au four et au moulin puisqu'il vient tacler dans les pieds de Traoré dans son camp. Derrière, il trouve Lopez d'un superbe extérieur du pied. Le minot remet à son pendant gauche qui s'en va fixer la défense lyonnaise. Le n°10 ferme au dernier moment son pied et trompe Lopes d'une frappe croisée.

59eme minute (2-1)
L'OL réduit le score ! Traoré provoque à droite et revient sur son pied gauche pour enrouler son centre. Dembélé profite d'une erreur d'Alvaro pour tromper Mandanda à bout portant.
Les tops et les flops de Marseille
Dimitri PAYET (8)
Il avait parlé avant le match, en envoyant des piques à Rudi Garcia. Un classique pour l'international français qui était forcément attendu sur le terrain. Il ne s'est pas caché et a répondu présent. D'abord par son doublé mais aussi par une rigueur et une discipline tactique à l'image de ce tacle dans les pieds de Traoré au moment de son doublé.
Boubacar KAMARA(7)
Durant son règne marseillais, Rudi Garcia avait tenté de repositionner Kamara au milieu, sans jamais vraiment y croire. Dans l'esprit de Villas-Boas, c'est désormais très clair, le Bleuet est la sentinelle du milieu marseillais. Après son bon match à Lille, il a récidivé face à Lyon. Le Marseillais a été précieux dans la relance et pour couper les transmissions lyonnaises.
Alvaro GONZALEZ (3)
Le défenseur espagnol a parfaitement commencé son match, en se montrant rugueux dans ses interventions et ne lassant que peu d'espaces à Dembélé. Et puis la mi-temps lui a fait du mal. Exclu à la 63eme minute pour avoir empêché l'attaquant lyonnais d'aller au but, Gonzalez aurait pu l'être bien avant sur une manchette sur Aouar dès le retour des vestiaires. Afin de clore une prestation indigente en deuxième période, il se baisse sur le centre de Traoré et offre la réduction du score à l'OL.
Les tops et les flops de Lyon
Bertrand TRAORE (6)
Comme souvent, Traoré peut se montrer insupportable avec des gestes inutiles mais le Burkinabé a vécu une bonne semaine. Buteur contre Benfica, il a fait mal à Amavi avec ses dribbles chaloupés avant de se montrer décisif en déposant le ballon sur la tête de Dembélé et ainsi redonner espoir aux Lyonnais.
Thiago MENDES (3)
Une main involontaire certes mais incompréhensible dès le début de la rencontre, de quoi couler très rapidement l'OL. Thiago Mendes a retrouvé le niveau qui était le sien depuis le début de la saison après trois matchs d'accalmie. Sans lui à son niveau et Aouar incapable de le relever, les hommes de Rudi Garcia n'ont pu espérer plus.
Joachim ANDERSEN (4)
Ses dernières prestations avaient plutôt rassuré mais comme Mendes, le Danois est retombé dans ses travers. S'il n'est pas fautif sur les buts marseillais, il n'a pas dégagé de la sérénité, s'est montré lourd sur certaines interventions et n'a jamais fait parler sa qualité de relance.
La feuille de match
MARSEILLE - LYON : 2-1
Orange Vélodrome (65 421 spectateurs)
Temps frais - Pelouse excellente
Arbitre : M.Gautier (4)

Buts : Payet (17eme, 38eme) pour Marseille - Dembélé (58eme) pour Lyon

Avertissements : Sarr (9eme), Alvaro (55eme), Payet (82eme) et Rongier (82em )pour Marseille

Expulsion : Alvaro (63eme) pour Marseille


Marseille
Mandanda (cap) (6) - B.Sarr (4), Caleta-Car (5), Alvaro (3), Amavi (5) - Rongier (7), Bo.Kamara (7), M.Sanson (7) - M.Lopez (5) puis Kahoui (87eme), Benedetto (4) puis Strootman (65eme), Payet (8) puis Germain (77eme)

N'ont pas participé : Pelé (g), Ali Mohamed, Radonjic, Aké
Entraîneur : A.Villas-Boas


Lyon
A.Lopes (5) - Dubois (3), Andersen (4), Denayer (5), Y.Koné (4) - Th.Mendes (3), Aouar (cap) (4) puis Cherki (57eme) - Cornet (5), Reine-Adelaïde (6) puis Lucas (46eme) (4), Traoré (6) puis Terrier (72eme) - Dembélé (5)

N'ont pas participé : Tatarusanu (g), Rafael, Marcelo, Caqueret
Entraîneur : R.Garcia

Vos réactions doivent respecter nos CGU.