Football - Ligue 1 Marseille/Nice après-match

Brest
Clermont
Le Havre
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Ligue 129ème journée
Orange Vélodrome - Arbitre J. Pignard
  1. 55′ Aubameyang
  2. 29′ Clauss
  1. 72′ Bard
  2. 14′ Moffi
Journaliste : Guidicelli Franck

, publié le 24 avril

L'Olympique de Marseille et l'OGC Nice n'ont pas pu se départager dans un match en retard de la 29eme journée de Ligue 1 (2-2). Un résultat qui ne fait les affaires de personne dans la course aux places européennes à la fin de la saison.



Match nul assez logique dans le derby entre l'OM et Nice. Clauss et Aubamaeyang ont marqué pour Marseille alors que Moffi et Bard étaient les buteurs niçois. Les deux équipes ont manqué de punch pour arracher la victoire dans un match toutefois agréable. Continuer à jouer à fond la Ligue 1 ou se préserver pour espérer aller au bout de la Ligue Europa, c'est une question que pouvait se poser Jean-Louis Gasset avant d'affronter Nice lors d'un derby important dans la course à l'Europe. En alignant son meilleur onze, le coach olympien a répondu, il va tout jouer à fond. Les Marseillais n'ont plus vraiment le choix pour espérer accrocher une timbale européenne via le championnat, il leur faut tout gagner. Pour Nice, une victoire à l'Orange Vélodrome aurait permis de bien se repositionner dans la course à l'Europe avant le sprint final.

L'OM à dix

L'entame de match est clairement niçoise avec des Azuréens qui se trouvent bien et vont vite vers l'avant. Du côté olympien, la tendance était plutôt à la mauvaise relance dans un premier quart d'heure plutôt Rouge-et-Noir. Une domination récompensée par un but de Moffi à la conclusion d'une belle action niçoise (0-1, 13eme). Moffi qui était tout proche de doubler la mise sur un bon centre de Sanson mais sa frappe était trop croisée (23eme). Une action qui a réveillé les Marseillais qui se sont alors mis à jouer plus haut et à tenter d'aller un peu inquiéter Bulka. Si c'était de manière trop désordonnée, Jonathan Clauss a lui réussit à trouver l'ouverture d'un magnifique enchainement poitrine-reprise (1-1, 29eme). Marseille refaisait surface mais sans parvenir à prendre l'avantage et le match devenait très haché avec une multitude de petites fautes de part et d'autre. La fin de première période était mouvementée avec une belle frappe de Sanson qui faisait trembler le Vél' (45em) et surtout l'expulsion sévère de Moumbagna pour un second carton jaune (45eme +2).

Personne n'est content

En infériorité numérique, la seconde période s'annonçait compliquée pour l'OM qui allait encore un peu plus puiser dans ses réserves physiques. Pourtant Nice se contentait de monopoliser le ballon sans vraiment savoir quoi en faire. A ce petit jeu, c'est Marseille qui parvenait à prendre l'avantage sur un penalty très généreux transformé par Aubameyang (2-1, 55eme) avant de décider de rester en bloc bas. Une tactique qui marchait et gênait bien Nice qui ne trouvait pas la solution. Celle-ci venait de Bard qui reprenait magnifiquement de volée pour égaliser (2-2, 71eme). On pensait alors que Marseille allait s'écrouler mais au contraire ce sont les Olympiens qui ont bien failli arracher les trois points malgré une très faible possession de balle. Tout d'abord, Ndiaye bien servi par Aubameyang venait buter sur Bulka alors qu'il était tout seul (81eme) puis Aubameyang était à 10 centimètres du but de la saison. La fusée gabonaise récupérait le ballon quasiment sur la ligne médiane puis enclenchait le turbo. Avec sa vitesse, il a mystifié toute la défense avant de tenter un petit ballon piqué sur Bulka qui s'écrasait sur la barre transversale. La balle de match était passée et les deux formations devaient se contenter d'un match nul qui ne satisfaisait personne. Les Marseillais ne sont parvenus à se rapprocher de l'Europe et Nice reste encore sous la menace d'être éjecté du quota européen en fin de saison. L'OM devra donc s'imposer à tout prix dimanche contre Lens alors que Nice se déplacera à Strasbourg.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.