Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 120ème journée
Orange Vélodrome - Arbitre M. Lesage
Temps nuageux (11°C)
  1. 13′ Lopez
  1. 39′ Tielemans
Journaliste : Bertolotto Lucas

Rémi Farge, publié le 13 janvier

L'Olympique de Marseille a concédé le match nul contre une équipe de Monaco en progrès ce dimanche soir, au terme d'une rencontre disputée dans une ambiance très particulière, avec un Vélodrome hostile à son équipe.

Le debrief
Monaco 19eme, Marseille en crise, un Vélodrome complètement hostile et une ambiance assez surréaliste par moment, sans oublier les grands débuts en Ligue 1 de Cesc Fabregas : cette affiche entre l'OM et l'ASM avait tout du paranormal ce dimanche soir en clôture de la 20eme journée de Ligue 1. C'est donc sans surprise que son déroulé a échappé à tout forme de logique. Parce que les temps forts ont succédé aux temps faibles à une vitesse éclair des deux côtés. Parce que sans une intervention du VAR à un gros quart d'heure de la fin, les hommes de Rudi Garcia auraient remporté un match qu'ils ne méritaient pas vraiment de gagner. Seul le résultat est logique : un nul qui correspond bien à la physionomie de la partie.

Le club phocéen a réalisé la meilleure entame en faisant bien circuler le ballon face à une équipe monégasque prudente à l'excès. Le but de Maxime Lopez est venu récompenser cette domination, mais au lieu d'enfoncer le clou pendant son temps fort, l'OM a fini par reculer et à laisser le ballon à Monaco. Grâce à la technique de Cesc Fabregas, de Youri Tielemans et de Rony Lopes, les hommes de Thierry Henry ont su tenir le ballon et ont progressivement pris leurs quartiers dans les trente derniers mètres adverses. A force de subir, Marseille a été sanctionné sur un tir croisé de Tielemans. Un but qui a eu pour conséquence de libérer le club de la Principauté. La tendance s'est même amplifiée au retour des vestiaires, où pendant une vingtaine de minutes, les Olympiens n'ont pas existé.

Hélas pour l'ASM, pendant ce temps fort, Aleksandr Golovin a manqué une énorme occasion de tromper Steve Mandanda. Un raté qui a sonné une nouvelle et dernière inversion de tendance, avec des Marseillais à nouveau plus incisifs. Sans l'intervention du VAR, Florian Thauvin aurait offert trois points précieux à son équipe. Raté. C'est le huitième match de suite de l'OM sans victoire toutes compétitions confondues. Suffisant pour que la colère perdure dans les tribunes. Car même s'il lui reste deux matchs en retard, le club phocéen n'est que neuvième au classement ce dimanche soir. Insuffisant. Comme le classement de Monaco, toujours 19eme à quatre points du premier non-relégable. Mais au moins sur le Rocher, on sent que le club avance enfin dans le bon sens.
Le film du match
6eme minute
Le centre venu de la gauche de Sanson crée un petit cafouillage dans la surface monégasque. Thauvin rate sa frappe mais Payet arrive à armer de près. Malheureusement pour l'OM, la tentative de son capitaine fuit le cadre.

13eme minute (1-0)
But de l'OM ! La défense monégasque repousse de la tête un coup-franc lointain botté par Payet. Le ballon revient dans les pieds de Lopez qui contrôle puis enchaîne avec une frappe à 20 mètres. Benaglio manque son intervention et concède l'ouverture du score.

37eme minute
Trouvé entre les lignes à trente mètres du but adverse, Tielemans se retourne, avance de quelques pas et tente sa chance. Mandanda, un peu avancé, est surpris par la trajectoire de la frappe et ne bouge pas. Mais le tir du Belge passe juste au-dessus.

38eme minute (1-1)
But de Monaco ! Côté gauche, Golovin centre en direction du deuxième poteau, où Henrichs rate un peu son contrôle. Mais en revenant sur ses pas pour reprendre le contrôle du ballon dans la surface, le latéral allemand voir arriver Tielemans et le laisse tenter sa chance. Son tir croisé ne laisse aucune chance à Mandanda.

51eme minute
Rony Lopes lance Ballo-Touré en contre sur l'aile gauche. L'ancien Lillois temporise et attend l'appel de Golovin dans la surface. Il le trouve parfaitement en glissant le ballon entre les jambes de Luiz Gustavo. Le Russe reçoit la balle et devance la sortie de Mandanda, mais son tir heurte le poteau !

72eme minute
But refusé pour l'OM ! Lancé sur la gauche de la surface par Lopez, Strootman centre pour Ocampos qui tente une talonnade dans les six mètres. Benaglio intervient mais le ballon revient sur Thauvin qui marque dans le but vide. Mais après visionnage du VAR, l'arbitre refuse le but pour une faute d'Ocampos sur Benaglio.

80eme minute
Danger pour Monaco avec un bon coup-franc en faveur de l'OM à 25 mètres du but adverse. Thauvin s'en charge et contourne le mur. Le ballon rebondit au ras du poteau mais Benaglio se détend bien et le repousse.

90eme minute
Trouvé par une passe lobée magnifique de Fabregas, Tielemans se retrouve tout seul sur la gauche de la surface. Plutôt que de frapper instantanément, le Belge attend le retour de Rolando pour le crocheter et frappe du droit. Mais ça passe à côté.
Tops et flops

TOP 3

Le seul rayon de soleil de cet OM est Maxime LOPEZ. Au milieu, le jeune Marseillais a pris le jeu à son compte avec l'aide de Strootman et a été de presque tous les bons mouvements phocéens. Cerise sur le gâteau, il marque de loin en début de partie.

Un match aura suffi pour voir ce que Cesc FABREGAS allait apporter à Monaco. Avec sa technique et sa qualité de passe, le milieu espagnol fludifie le jeu monégasque et rassure ses coéquipiers autour de lui. Ça promet pour la suite même s'il a logiquement pioché physiquement sur la fin.

Auteur du but égalisateur, Youri TIELEMANS a été récompensé à ce moment-là de sa montée en puissance dans l'entrejeu. C'est lui qui a sonné le réveil monégasque en milieu de première période. Henry lui avait d'ailleurs confié le brassard, signe de l'importance qu'il veut lui donner.


FLOP 3

Florian THAUVIN a presque raté tout ce qu'il a entrepris ce dimanche soir. Sur son côté droit, l'international français a bien réussi quelques accélérations, mais ses velléités offensives ont souvent été freinées par un déchet technique inhabituel. Ironie du sort, il aurait marqué le but de la victoire sans intervention du VAR...

Diego BENAGLIO n'a pas eu beaucoup de travail sur la pelouse du Vélodrome. Mais le gardien de Monaco s'est raté sur le premier arrêt qu'il a dû effectuer, laissant le ballon lui filer entre les gants sur la frappe lointaine de Lopez. Dommage.

C'est sur lui que la fureur du Vélodrome s'est abattue. Remplacé à un quart d'heure de la fin, Dimitri PAYET a été conspué. Pour l'ensemble de son équipe mais aussi pour sa prestation décevante. Après une entame intéressante, il a rapidement décliné et n'a plus sorti la tête de l'eau.
Monsieur l'arbitre au rapport
Thierry Henry a reproché à M.Lesage une touche oubliée au départ de l'action amenant le coup-franc sur lequel l'OM ouvre le score. Mais le point chaud de la soirée de l'arbitre est intervenu à vingt minutes du terme, lorsqu'il a refusé un but aux Marseillais pour une semelle d'Ocampos sur Benaglio. Grâce au VAR. Sévère, mais pas forcément scandaleux...
La feuille de match
L1 (20eme journée) / MARSEILLE - MONACO : 1-1
Stade Vélodrome (45 000 spectateurs environ)
Temps clair - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Lesage (5)

Buts : M.Lopez (13eme) pour Marseille - Tielemans (38eme) pour Monaco

Avertissements : Sanson (58eme) et Ocampos (73eme) pour Marseille - M.Sylla (79eme) pour Monaco

Expulsion : Aucune


Marseille
Mandanda (5) - B.Sarr (5), Rolando (5), Luiz Gustavo (5), Amavi (4) - M.Lopez (7) puis Germain (90eme), Strootman (6) - Thauvin (4), Sanson (5), Payet (cap) (4) puis Njie (72eme) - Ocampos (5)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), B.Kamara, Rami, Caleta-Car, Mitroglou
Entraîneur : R.Garcia


Monaco
Benaglio (4) - Glik (6), Naldo (5), B.Badiashile (5) - Henrichs (6), Fabregas (6), Aït-Bennasser (5), Ballo-Touré (6) puis Serrano (64eme) - Tielemans (cap) (6) - Golovin (6) puis M.Sylla (72eme), R.Lopes (6)

N'ont pas participé : L.Badiashile (g), Jemerson, Biancone, Faivre
Entraîneur : T.Henry

Vos réactions doivent respecter nos CGU.