Football - Ligue 1 Marseille/Lorient après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue 110ème journée
Orange Vélodrome - Arbitre A. Gautier
  1. 93′ Houboulang Mendes (csc)
  2. 85′ A. Milik
  3. 57′ M. Guendouzi
  4. 28′ Kamara
  1. 13′ Laurienté

, publié le 17 octobre

Ce dimanche soir, à l'Orange Vélodrome, Marseille a logiquement dominé Lorient (4-1), lors de la 10eme journée de Ligue 1. Les joueurs de Jorge Sampaoli renouent avec la victoire avant d'accueillir le PSG dimanche prochain.



Derrière les poncifs et les statuts, il y a la photographie du classement. Au coup d'envoi de cette affiche dominicale en clôture de la 10eme journée de Ligue 1, Marseille et Lorient nageaient bien dans les mêmes eaux avec un total de points identique. En s'imposant tant bien que mal au terme d'un match intense et indécis, la bande à Sampaoli est remontée sur la troisième marche du podium, quand tous ses concurrents, Lens et Nice notamment, ont laissé des plumes. Son adversaire du jour, de son côté, est relégué en seconde partie de tableau, au 11eme rang, comme pour rappeler l'homogénéité de ce championnat un peu fou.

Et pourtant, l'OM s'est fait peur...

Il ne faut pas s'arrêter au score pour décrypter la prestation de Marseille. Battre cette équipe de Lorient ne s'apparentait pas à une évidence, l'OM l'a très vite constaté. Malgré une première alerte de Payet repoussée par Nardi (5eme), ce sont bien les Merlus qui ont frappé les premiers pour doucher l'enthousiasme marseillais. Diarra a profité d'une perte de balle de Kamara dans une zone dangereuse pour aller gratter un penalty, au duel face à Luan Peres, au terme d'une belle action individuelle. Laurienté n'a pas tremblé pour ouvrir le score (0-1, 13eme). Au pied du mur, l'OM a alors accentué sa prise de risque, avec l'idée d'assumer son déséquilibre pour égaliser rapidement. Une séquence qui a porté ses fruits puisqu'après une situation chaude pour Milik (16eme), Kamara, à la réception d'un centre de Guendouzi, a vu son tir contrer faire mouche pour l'égalisation (1-1, 27eme). Le revers de la médaille pour l'OM, c'est que Lorient aurait aussi pu faire le break à ce stade du match, Stéphane Diarra faisant passer plusieurs frissons sur des situations de contre facilitées par les largesses défensives du soir (21eme, 32eme).

Guendouzi a fait très mal à son ancien club

Au retour des vestiaires, aussi, les hommes de Jorge Sampaoli ont longtemps laissé cette impression de marcher sur un fil, à l'instar de cette double occasion énorme où Pau Lopez a sorti le grand jeu face à Laurienté puis Diarra (51eme). Au final, le grand mérite des Marseillais aura été de trouver un second souffle après avoir laissé passer l'orage. Passeur sur le premier but, Guendouzi a endossé son costume de buteur grâce à un tête lobée à la réception d'un corner botté par Payet (2-1, 57eme). Après une nouvelle balle d'égalisation pour Lorient (58eme), les locaux ont fini fort pour creuser l'écart. Milik a définitivement scellé le succès marseillais en débloquant son compteur cette saison suite à une offrande de Payet, après un nouveau mouvement initié par l'intenable Guendouzi (3-1, 85eme). Grand bonhomme de la rencontre, ce dernier a salé l'addition pour son ancien club en parachevant la victoire, avec réussite, sur un centre-tir dans les arrêts de jeu (4-1, 90eme+2). Au caractère, l'OM se replace à une semaine d'un Classico bouillonnant. Le contrat est rempli. Avec mention.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.