Football - Ligue 1 Marseille/Lille après-match

Ajaccio
Angers
Auxerre
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Troyes
Ligue 17ème journée
Orange Vélodrome - Arbitre B. Millot
24 degrésTemps clair
  1. 60′ S. Gigot
  2. 26′ A. Sánchez
  1. 12′ Ismaily
Journaliste : Arnaud Gesret

, publié le 10 septembre

L'Olympique de Marseille a disposé du LOSC samedi (2-1, septième journée de Ligue 1) et suit le rythme du PSG.



Ce n'est pas le match le plus abouti de l'OM cette saison, mais la victoire provoque un bien fou chez les hommes de Tudor. Trois jours avant un match capital contre Francfort en Ligue des champions, les joueurs marseillais ont assuré l'essentiel en Ligue 1 en dominant le Losc.

Les Nordistes avaient pourtant jeté un gros froid sur la pelouse du Vélodrome quand Ismaily avait envoyé le ballon derrière la ligne suite une tentative d'Ounas échouée sur le montant de Lopez (0-1, 11e). L'inévitable Sanchez a remis l'OM à l'endroit. L'attaquant chilien, à la réception d'un centre d'Ünder (à son avantage toute la rencontre), inscrivait son quatrième but cette saison en Championnat (1-1, 26e), une semaine après avoir fait trembler les filets à Auxerre (0-2).



Absent mercredi contre Tottenham (suspendu), Sanchez a confirmé son statut d'indispensable dans l'attaque marseillaise. Mais c'est bien un défenseur qui a donné trois points précieux à la formation de Tudor. A la limite du hors-jeu, Gigot a dévié une tête de Sanchez (2-1, 60e) avant de grimacer. Un problème musculaire à la cuisse l'a contraint à quitter le terrain (67e).

Le but de l'ancien du Spartak Moscou a récompensé la domination de l'OM symbolisée notamment par les tentatives d'Ünder (51e), Harit (52e) et Sanchez dans la foulée, faisant encore briller Chevalier (52e). Le dernier quart d'heure a quand même vu les Dogues monopoliser le ballon jusqu'à une dernière frayeur dans les rangs de l'OM et ce coup de tête de Bayo (90e+3). Six victoires en sept journées, la formation olympienne engrange des points et reste invaincue. Il faut désormais valider tout cela en C1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.