Football - Ligue 1 Marseille/Lazio Rome après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue EuropaGroupe E
Orange Vélodrome - Arbitre José María Sánchez Martínez
  1. 82′ Payet
  2. 32′ A. Milik
  1. 49′ Immobile
  2. 51′ Felipe Anderson
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 4 novembre

Pour la quatrième fois, Marseille a fait match nul en Ligue Europa, contre la Lazio Rome cette fois (2-2). En fin de match, Payet a permis à son équipe de garder espoir dans le groupe E.



La bonne nouvelle pour l'OM ? Les hommes de Jorge Sampaoli restent invaincus dans la phase de grouoes de la Ligue Europa. La mauvaise est qu'ils n'avancent pas avec un nouveau match nul, concédé jeudi soir à l'Orange Vélodrome contre la Lazio Rome (2-2), le quatrième en autant de rencontres. Il faudra donc à Dimitri Payet et ses coéquipiers, troisièmes au classement du groupe E, au moins une victoire pour espérer exister encore en coupe d'Europe cette saison. William Saliba, lui, a failli se perdre définitivement. Son nom avait circulé comme probable surprise de la liste de Didier Deschamps. Mais le sélectionneur ne l'a pas inclus dans la liste des 23 Bleus appelés pour défier le Kazakhstan et la Finlande en qualifications de la Coupe du monde 2022. Quelques heures après la prise de parole du patron de l'équipe de France, William Saliba a vécu une sale soirée devant son public. L'OM menait logiquement depuis la demi-heure face à la Lazio, sur un penalty transformé par Milik (1-0, 33eme). Puis tout a basculé.

L'OM s'est sabordé avant et après la pause

Au bout du temps additionnel de la première période, le défenseur marseillais déviait une tentative de Luiz Felipe dans la surface. Ce réflexe remettait en jeu Felipe Anderson qui n'avait plus qu'à ajuster Lopez (1-1, 45eme+7). Saliba n'imaginait pas ce qu'il allait vivre au tout début du second acte. Au retour des vestiaires, son contrôle totalement loupé profitait encore à l'adversaire et pas n'importe qui. Ciro Immobile, lancé vers Pau Lopez, remportait son duel d'une frappe enroulée (1-2, 49eme). Un cauchemar total qu'arrivait à dissiper partiellement Dimitri Payet en égalisant dans un angle fermé (2-2, 82eme), avant de toucher la transversale à la fin du temps réglementaire (90eme). La qualification de l'OM risque de se jouer à des détails, à l'image de leurs performances depuis le début de la campagne européenne. Il ne manque vraiment pas grand-chose mais le temps presse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.