Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 117ème journée
Orange Vélodrome
  1. 91′ Radonjić
  2. 59′ Sanson
  3. 47′ Amavi
  1. 30′ Adli

, publié le 8 décembre

Ce dimanche soir, lors de la 17eme journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a su inverser la situation contre Bordeaux (3-1) pour reprendre ses distances sur ses poursuivants et rester un solide dauphin derrière le PSG.

Le debrief
Le choc a tenu ses promesses. Au bout d'une énorme bataille tactique et d'une rencontre qui s'est animée en début de deuxième période, l'Olympique de Marseille s'est imposé devant Bordeaux (3-1). Avec ce succès, le sixième consécutif en Ligue 1, les hommes d'André Villas-Boas réussissent une jolie opération comptable puisqu'ils comptent désormais six points d'avance sur le troisième du championnat, Lille. Les Girondins, eux, sont repoussés à huit points. Ils étaient pourtant rentrés aux vestiaires avec l'avantage.

Les hommes de Paulo Sousa avaient tout bien fait en première période. Le dispositif tactique à trois défenseurs, désormais bien rodé, a posé de gros problèmes aux Phocéens, incapables de percer les deux lignes de quatre joueurs bordelais - Adli jouait comme un vrai milieu gauche en phase défensive. Seul Dimitri Payet, par ses facilités techniques, a pu ouvrir quelques brèches, notamment dans le premier quart d'heure. Mieux, l'équipe au scapulaire a ouvert le score sur sa seule occasion, Adli envoyant un missile du pied droit, à un peu plus de 20 mètres.

Pour contrecarrer les plans du technicien bordelais, André Villas-Boas a réclamé plus d'intensité à ses hommes au retour des vestiaires. Et cela a fonctionné. Grâce à son pressing, l'OM a obtenu un corner très tôt dans le second acte, et égalisé par Amavi. Le plus dur était fait. Le Vélodrome en ébullition, les locaux ont continué de pousser. Le pressing a encore été gagnant puisqu'il a poussé Otavio à envoyer sa relance dans les pieds de Sanson, auteur d'un petit festival pour donner l'avantage à son équipe. Plus incisifs et rarement exposés, les locaux ont enfoncé le clou dans le temps additionnel, à la suite d'un joli travail de Radonjic. C'est maintenant une certitude : Marseille est l'indiscutable deuxième force de Ligue 1.
L'instant T : 
Il y a eu de nombreux tournants dans ce match. Mais la rencontre a réellement basculé à la mi-temps. André Villas-Boas, qui avait compris qu'il fallait harceler la ligne défensive adverse pour déstabiliser le bloc, a convaincu ses joueurs de lâcher les chevaux dès le début du second acte. Il a réussi son pari.
Les buts
31eme minute (0-1)

Quel but d'Adli ! Koscielny réussit une passe appuyée pour trouver De Préville, excentré côté droit. L'attaquant se dirige vers l'axe et cherche un relais avec Maja. Le ballon est remis à Adli, qui, en arrivant lancé, envoie un missile du pied droit, à un peu plus de 20 mètres. Le ballon touche le poteau gauche de Mandanda avant de rentrer dans le but. Imparable.

48eme minute (1-1)

L'égalisation marseillaise ! Sur un corner frappé sortant par Payet vers le second poteau, Amavi arrive lancé et marque d'une tête dans les six mètres.

60eme minute (2-1)

L'OM prend les devants ! Suite à une mauvaise relance d'Otavio plein axe, Sanson récupère le ballon à l'entrée de la surface et marque d'une frappe puissante qui trompe Costil.

90eme +2 minute (3-1)

Marseille boucle la rencontre ! Rongier récupère le ballon au milieu de terrain et percute. Aux abords de la surface, il sert Radonjic, sur sa gauche. L'ailier serbe enroule du pied droit, le ballon est touché par Costil puis envoyé dans son but par Tchouaméni.
Les tops et les flops
Jordan AMAVI (7)
Jordan Amavi a été l'arme anti-Sousa. Alors que le bloc girondin était parfaitement en place, il a évolué très haut, dans le dos de Sabaly, pour ouvrir des brèches. Surtout, le latéral a été à l'affût pour marquer sur corner, relancer son équipe et mettre le Vélodrome en ébullition.Il fait basculer la rencontre.
Dimitri PAYET (7)
Lorsque l'OM ne trouvait pas les solutions pour percer les deux lignes défensives bordelaises, Dimitri Payet a été le seul à faire des différences, balle au pied. Par son activité, il a été essentiel au pressing. Le meneur de jeu phocéen a encore été décisif puisque c'est lui qui botte le corner amenant l'égalisation.
Morgan SANSON (7)
Si l'OM est capable de faire monter le niveau d'intensité comme il l'a fait en début de deuxième période, c'est surtout grâce à lui. Morgan Sanson était partout, et souvent au bon endroit. Il a bien senti le coup lorsque les Girondins étaient acculés, pour récupérer le ballon et réussir un superbe enchaînement contrôle-frappe.
PABLO (3)
On l'a longtemps senti sur un fil. Il a fini par craquer. Toujours aussi peu à l'aise à gauche du trident défensif du FCGB, Pablo a fini par craquer en début de deuxième période. Ses relances catastrophiques ont convaincu l'OM de jouer haut. Sa passe en retrait complètement manquée amène le corner de l'égalisation.
La feuille de match
MARSEILLE - BORDEAUX : 3-1
Orange Vélodrome 
Temps frais - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Lesage (5)

Buts : Amavi (48eme), Sanson (60eme) et Tchouaméni (csc/90eme+1) pour Marseille - Adli (31eme) pour Bordeaux

Avertissements : Amavi (28eme) et Caleta-Car (45eme) pour Marseille - Adli (45eme +2) pour Bordeaux

Expulsion : Aucune


Marseille
Mandanda (cap) (5) - Sakai (6), Al.Gonzalez (4), Caleta-Car (4), Amavi (7) - Rongier (6), Bo.Kamara (6), Sanson (7) puis Strootman (83eme) - B.Sarr (5) puis Maxime Lopez (76eme), Germain (4) puis Radonjic (63eme), Payet (7)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Lu.Perrin, M.Aké, Khaoui
Entraîneur : A.Villas-Boas


Bordeaux
Costil (cap) (4) - Jovanovic (4), Koscielny (5), Pablo (3) - Sabaly (4), Tchouaméni (4), Otavio (4) puis Briand (79eme), Benito (5) puis Kamano (67eme) - Adli (6) puis Hwang (56eme) - De Préville (5), Maja (5)

N'ont pas participé : Poussin (g), Kalu, Mexer, Aït-Bennasser
Entraîneur : P.Sousa

Vos réactions doivent respecter nos CGU.