Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 121ème journée
Grand Stade Lille Métropole - Arbitre A. Delerue
Terminé
  1. 52′ Neymar
  2. 28′ Neymar
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 26 janvier

Grâce à Neymar, auteur d'un doublé, le PSG est venu à bout de Lille (0-2).

Laver l'affront du printemps dernier et préserver une dynamique bien enclenchée : c'était un peu l'idée de ce déplacement du PSG à Lille, ce dimanche. Une fois de plus, Christophe Galtier avait préparé un plan sur-mesure pour gêner au maximum l'armada parisienne. Thomas Tuchel, lui, avait encore aligné ses 4 stars offensives au coup d'envoi dans ce 4-4-2 qu'il ne cesse de peaufiner avant les grands combats. Cela a donné un rapport de force âpre, intense mais très fermé en première période.

Neymar, encore et toujours...

Les opportunités franches se sont comptées sur les doigt d'une main dans ce premier acte s'apparentant à un long round d'observation. Preuve malgré tout de l'absence de complexe côté Lillois, Luiz Araujo s'est essayé sur une frappe de mule à mi-distance obligeant Keylor Navas à sortir le grand jeu (9eme). En face, les champions de France ont tenté d'installer progressivement leur jeu. Supérieurs dans la tenue du ballon, ils ont toutefois dû faire preuve de patience pour forcer le verrou lillois. Il fallait un déclic. Une étincelle. Et par les temps qui courent, Neymar a bien la tête de l'emploi. Une fois de plus, c'est le maestro brésilien qui a joué les détonateurs à un moment clé de la rencontre. Décalé plein axe par Marco Verratti sur une attaque placée, l'ancien Barcelonais a déclenché une merveille de frappe enroulée pour mettre Paris sur les bons rails (0-1, 28eme).

Lille a pris un petit coup sur la tête. La fin de la première période l'a attesté. Dans la foulée de l'ouverture du score, Neymar a remis le couvert en alimentant son compère Kylian Mbappé sur un subtil une-deux, mais la frappe en bout de course de l'international français a été contrée sur le fil (31eme). Bref, Paris gérait son affaire à la pause. Sans grosse marge. Seul hic : une alerte pour Thiago Silva remplacé par le jeune Tanguy Kouassi, qui ne cesse de recevoir des signaux pour parapher son premier contrat pro à Paris.

Quand Neymar brille en hommage à Kobe

Bien décidés à se faire justice, les Dogues sont revenus avec de bonnes intentions. Mais c'est finalement un penalty litigieux, offert aux Parisiens et concrétisé par Neymar, qui a condamné les locaux (0-2, 52ème). Un but que la star a dédicacé à Kobe Bryant, la légende du basket tragiquement décédée ce dimanche dans un crash d'hélicoptère. Les Parisiens se sont ensuite attelés à gérer leur avantage en alternant phases de temporisations et contres incisifs. Sur l'une de ces attaques rapides, Kylian Mbappé, bien décalé côté gauche, a tenté un petit missile qui a effleuré le poteau de Mike Maignan (72eme). En face, les hommes de Galtier ont répondu avec leurs armes du soir. Osimhen, toujours à la limite du hors-jeu, a pu être difficile à contenir, mais dans l'ensemble, l'arrière-garde parisienne n'aura jamais perdu sa sérénité. Tout juste peut-on noter dans les rangs parisiens la drôle de soirée de Kylian Mbappé, qui a cherché son but jusqu'à la fin, butant sur Maignan dans un ultime duel (88eme). Le dernier frisson d'une soirée sans histoire.

Avec ce succès tout en maîtrise, le PSG conforte un peu plus son fauteuil de leader. Lille n'avait jamais perdu dans son antre cette saison, ce qui donne un peu plus de relief à cette victoire. La bande à Tuchel compte désormais dix points d'avance sur l'OM. Du travail bien fait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.