Football - Ligue 1 Le Havre/Metz après-match

Brest
Clermont
Le Havre
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Ligue 130ème journée
Stade Océane - Arbitre M. Bollengier
  1. 45′ Mikautadze

, publié le 21 avril

Le gros coup pour les Grenats ! Dans le match de la peur pour le maintien, Metz a réalisé une superbe opération en s'imposant sur la plus petite des marges sur le terrain du Havre (0-1), ce dimanche, pour le compte de la 30ème journée de Ligue 1.



Une partie qui a basculé dès le début de la seconde période grâce à un but de l'incontournable Georges Mikautadze, déjà auteur de sa 8ème réalisation depuis son retour en janvier. Avec ce deuxième succès de rang, le club mosellan sort de la zone rouge, à la 15ème position, et passe devant son homologue normand, désormais 16ème et virtuel barragiste. Le match de la peur pouvait-il se transformer en match haletant ? Le début de partie pouvait nous le faire croire avec une superbe frappe enroulée de Josué Casimir détournée par Alexandre Oukidja (2ème). Une énorme occasion puis... plus rien. Durant plus d'une demi-heure, il ne se passait absolument rien au Stade Océane. Les deux équipes jouaient avec la boule au ventre sans réussir à bousculer des blocs regroupés. Il fallait attendre la fin du premier acte pour voir un frisson passer dans l'enceinte normande avec une frappe de Papa Amadou Diallo proche de faire mouche sur un caviar de Georges Mikautadze (42ème).

Mikautadze frappe encore

Discret avant la pause, l'attaquant géorgien frappait dès le retour des vestiaires en plaçant une frappe du pied gauche sous la barre après un arrêt d'Arthur Desmas face à Arthur Atta (0-1, 46ème). Un but au meilleur moment pour des Grenats rassurés par leur meilleur joueur, pas loin d'inscrire le doublé sur un tir qui trouvait le poteau (56ème). Dans les vapes, les Havrais ne réagissaient pas et se laissaient faire sans broncher malgré les nombreux changements réalisés par Luka Elsner qui n'apportaient pas grand-chose face à un bloc mosellan bien en place et en pleine confiance. Leur réveil survenait dans le dernier quart d'heure avec un tir puissant et imprécis d'Oussama Targhalline (75ème) mais surtout une reprise sur la barre pour Emmanuel Sabbi (78ème). Une grosse pression qui s'accentuait un peu plus sur une demi-volée de Yoann Salmier repoussée d'une belle parade par Alexandre Oukidja (82ème). Le gardien algérien, solide aujourd'hui, intervenait une dernière fois une tête d'Arouna Sangante (90ème+2) pour sécuriser la victoire messine en terre havraise. Un sacré coup dans la course au maintien en Ligue 1 pour les hommes de Laszlo Bölöni. Tout le contraire pour ceux de Luka Elsner, un peu plus au fond du trou après la défaite contre Nantes, la semaine passée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.