Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue EuropaGroupe E
Stadio Olimpico - Arbitre S. Boyko
humide16°c
  1. 75′ Immobile
  2. 62′ Milinković-Savić
  1. 54′ Morel
Journaliste : Vincent Dégremont

, publié le 3 octobre

Malgré une ouverture du score de Jérémy Morel, le Stade Rennais s'est incliné sur la pelouse de la Lazio Rome, jeudi soir. Avec un coaching gagnant de Simone Inzaghi, les Biancocelesti ont parfaitement profité d'un relâchement des joueurs bretons.

Le debrief
Dans un duel de 3-5-2, c'est le Stade Rennais qui a longtemps fait la meilleure impression lors du choc de jeudi soir sur la pelouse de la Lazio Rome (2eme journée de la phase de poules de Ligue Europa). Après leur match nul face au Celtic Glasgow (1-1), le 19 septembre dernier, les hommes de Julien Stéphan ont parfaitement débuté cette affiche au Stadio Olimpico. Sans parler des deux penalties qui auraient pu être accordés par l'arbitre ukrainien de la rencontre (voir ci-dessous), ce sont les Bretons qui ont rapidement pris l'ascendant face à une formation romaine apathique. Alors que Flavien Tait (32eme) et Eduardo Camavinga (49eme) se sont procurés les premières occasions, les visiteurs ont logiquement pris les devants sur une réalisation de Jérémy Morel (55eme).

Avec les entrées de Luis Alberto et Sergej Milinkovic-Savic en début de seconde période, Simone Inzaghi n'a pas hésité à changer son fusil d'épaule. Cela n'a pas empêché l'ouverture du score adverse, mais les Biancocelesti sont clairement montés en puissance. Après s'être oublié sur le but de Morel, le milieu de terrain international serbe s'est racheté en égalisant (63eme). Alors que les coéquipiers de Clément Grenier ont trop reculé, l'actuel sixième de Serie A ne s'est pas fait prier pour enfoncer le clou, « SMS » se muant en passeur décisif pour Ciro Immobile (75eme). Mbaye Niang (73eme), Benjamin Bourigeaud (80eme) et surtout Clément Grenier (85eme et 95eme) ont eu des situations, mais les coéquipiers de Damien Da Silva ont payé cash leur baisse de régime, eux qui n'ont pas gagné le moindre match depuis le 25 août. Compte tenu de la physionomie de la partie, il y avait clairement la place de ramener un petit quelque chose, mais les visiteurs n'ont pas été en mesure de maintenir le même niveau d'intensité, de concentration durant les 96 minutes. Avec un seul point au compteur, le SRFC peut être frustré, mais tout reste jouable dans ce Groupe E (le Celtic Glasgow a battu le CFR Cluj, 2-0). Surtout avec des prestations d'un tel niveau.
L'instant T :
Après une première situation litigieuse (2eme), les Rennais demandent une nouvelle fois un penalty pour une intervention de la main d'Acerbi dans sur sa surface (22eme). L'arbitre ne bronche pas, mais c'est plus que limite à la suite d'une percussion de Niang.
Les buts
55eme minute (0-1)
Grenier se charge d'un coup-franc côté droit. Alors que Milinkovic-Savic est trop juste pour intervenir, Morel peut reprendre tranquillement au second poteau. Son coup de tête ne laisse aucune chance à Strakosha.

63eme minute (1-1)
Sur le flanc gauche, Lulic transmet en retrait pour Luis Alberto qui recherche immédiatement Milinkovic-Savic dans la surface rennaise. Trouvé au sol au niveau du point de penalty, le Serbe trouve la faille avec une frappe sans contrôle du pied gauche à ras de terre.

75eme minute (2-1)
Après une parte de balle rennaise, la Lazio Rome lance une nouvelle offensive. Aux abords de la surface adverse, « SMS » déclenche un centre depuis le côté droit. Il s'agit d'un service parfait pour la tête d'Immobile. A la lutte avec Da Silva au point de penalty, l'attaquant international italien place un coup de tête qui termine dans le petit filet opposé.
Les tops et les flops
Flavien TAIT (3)
Associé à Mbaye Niang, l'ancien Angevin et Castelroussin n'a pas marqué des points ce jeudi soir. Le natif de Longjumeau aurait pu bénéficier d'un penalty en début de match (2eme), mais cela ne fera pas oublier une prestation insipide. Recruté cet été pour 9 M€, le numéro 20 va devoir rapidement afficher un autre niveau sous peine de sortir des plans de Julien Stéphan.
Sergej MILINKOVIC-SAVIC (non noté)
Fautif sur le but rennais, le milieu de terrain international serbe s'est rattrapé par la suite. Après avoir inscrit le but de l'égalisation, l'ancien joueur de Genk a été passeur décisif pour Ciro Immobile. Une entrée XXL pour le natif de Lleida.
Simone INZAGHI
On peut dire qu'il s'est manqué au moment de choisir son onze de départ, mais le coach romain a su rebondir en faisant entrer Luis Alberto et Sergej Milinkovic-Savic en début de seconde période, le premier étant passeur décisif sur l'égalisation du second, qui a ensuite marqué le but du 2-1.
La feuille de match
LAZIO ROME - RENNES : 2-1
Stadio Olimpico 
Temps nuageux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Boiko (UKR) (3)

Buts : Milinkovic-Savic (63eme) et Immobile (75eme) pour la Lazio Rome - J.Morel (55eme) pour Rennes

Avertissements : Cataldi (9eme) pour la Lazio Rome - Gnagnon (40eme) pour Rennes

Expulsion : Aucune


Lazio Rome
Strakosha (5) - Vavro (5), Acerbi (5), Bastos (4) - Lazzari (5), Parolo (5), Cataldi (4) puis Milinkovic-Savic (53eme), V.Berisha (3) puis Luis Alberto (53eme), Lulic (cap) (5) puis Jony (82eme) - Immobile (6), Caicedo (4)

N'ont pas participé : Proto (g), Luis Felipe, Patric, Adekanye
Entraîneur : S.Inzaghi


Rennes
E.Mendy (4) - Da Silva (cap) (4), Gnagnon (4), J.Morel (5) - H.Traoré (5), Grenier (6), J.Martin (4), Camavinga (6) puis Bourigeaud (71eme), S.Doumbia (4) puis Hunou (83eme) - Tait (3) puis Raphinha (76eme), Mb.Niang (5)

N'ont pas participé : Salin (g), Léa-Siliki, Maouassa, Gélin
Entraîneur : J.Stéphan

Vos réactions doivent respecter nos CGU.