Football - Ligue 1 Fenerbahce/Rennes après-match

Ajaccio
Angers
Auxerre
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Troyes
Ligue EuropaGroupe B
Şükrü Saracoğlu Stadyumu - Arbitre N. Simović
Nuageux17°C
  1. 87′ Mor
  2. 82′ Zajc
  3. 41′ E. Valencia
  1. 30′ Gouiri
  2. 15′ M. Terrier
  3. 4′ Gouiri
Journaliste : Morel Bastien

, publié le 27 octobre

Rennes menait 3-0 sur le terrain du Fenerbahçe, mais les Turcs sont revenus pour accrocher un nul qui contraint les Bretons à cravacher la semaine prochaine pour espérer la première place (et les huitièmes).



C'est dans la posture d'un outsider de plus en plus crédible que le Stade Rennais abordait ce nouveau rendez-vous de Ligue Europa. Ce n'était pas le match de l'année pour le club breton, déjà qualifié, mais il s'apparentait à une petite finale dans cette phase de poules, face à l'ogre Fenerbahçe, toujours redoutable dans son antre. Bruno Genesio avait d'ailleurs insisté sur l'importance de l'ambiance dans l'arène du club stambouliote. Le technicien avait vu juste. Dans le volcan du Fener, les Rennais devaient faire preuve d'une grosse personnalité pour imposer leur plan et ne pas tomber dans le piège de l'équipe turque.

Rennes prend le large...

Un challenge qu'ils abordaient avec un onze alléchant puisque les hommes forts du secteur offensif étaient bien alignés au coup d'envoi : Gouiri débutait ainsi à la pointe de l'attaque dans une animation où Terrier, Bourigeaud et Majer devaient aussi amener le danger. Une audace qui s'est avérée payante dans un premier temps pour les Rennais, épatants de réalisme en début de match.

Rennes a en effet trouvé le chemin des filets à 3 reprises sur ses 3 premiers tirs ! Par Gouiri, d'abord, opportuniste à la réception d'un centre au cordeau de Truffert (0-1, 5e). Par Terrier, ensuite, toujours aussi efficace pour bonifier une offrande de Traoré (0-2, 16e). Puis par Gouiri, encore, qui y est allé de son doublé après un service de Bourigeaud (0-3, 30e).

... Avant de craquer

La tâche des Rennais s'est néanmoins compliquée quand les locaux ont passé la vitesse supérieure. Sans Mandanda, sorti sur blessure, les hommes de Genesio ont alors reculé, jusqu'à sombrer totalement en fin de match. Après la réduction de l'écart de Valencia avant la mi-temps (1-3, 42e), le Fener a refait surface dans les dernières minutes, inscrivant deux buts en deux minutes par Zajc (2-3, 82e) et Mor (3-3, 88e). Un dénouement frustrant pour ce match en deux temps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.