Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 114ème journée
Stade Gaston Gérard - Arbitre J. Brisard
pluvieux7°C
Terminé
  1. 81′ Chouiar
  2. 69′ Sammaritano
  1. 57′ Raphinha
Journaliste : Vincent Dégremont

, publié le 23 novembre

A Gaston-Gérard, Dijon a fait preuve de beaucoup de caractère contre Rennes pour empocher une troisième victoire consécutive à domicile (2-1).

Le debrief
Après une entame de saison catastrophique (2 points pris lors des 7 premiers matches), les Dijonnais ont redressé la barre petit à petit. Avec en point d'orgue le succès à domicile face à l'ogre parisien. Les protégés de Stéphane Jobard avaient laissé leur bonnet d'âne à Nîmes et la place d'avant-dernier à Toulouse, passant la trêve internationale sur le strapontin plus confortable de barragiste. Ils ont fait encore mieux en sortant de la zone rouge ce samedi grâce à leur succès sur Rennes (2-1). Marchant sur des visiteurs en panne d'envie durant le premier acte, les Bourguignons revenaient au vestiaire en menant aux points mais pas au tableau d'affichage. Mounir Chouiar - sur un coup-franc magnifiquement enroulé - puis Fouad Chafik - heurtant l'équerre après une récupération haute poursuivie par une frappe tendue - ont manqué d'un soupçon de réussite. Après avoir joué le hors-jeu à contre-temps, laissant ainsi Raphinha ouvrir le score, le DFCO aurait pu sombrer en seconde période, maudissant la déveine des équipes courageuses finissant inéluctablement dans la charrette.

Mais Jobard n'a pas laissé à ses ouailles le temps de gamberger. A peine entré, le bon Sammaritano égalisait avec sang-froid, avant de s'envoler sur la droite pour délivrer un caviar à Chouiar. Le Franco-Marocain reprenait d'un plat du pied brossé plein de maîtrise pour permettre aux locaux de prendre les commandes. Il était alors l'heure de fermer boutique, ce que s'appliquèrent à faire Florent Balmont - précieux par son expérience de la gestion - et Alfred Gomis - impeccable dans les airs et au sol pour laisser filer de précieuses secondes. Une victoire qui permet à Dijon de quitter la zone rouge, et de pouvoir se rendre à Lille lors de la prochaine journée avec de légitimes ambitions.

Les Rennais avaient quant à eux réalisé un début de championnat d'excellente facture (3 victoires lors des 4 premiers matches), avant de s'enrhumer en septembre-octobre (10 rencontres sans succès). Peut-être soulagés par leur élimination prématurée en Ligue Europa, ils étaient parvenus à se rattraper avant la coupure en enchaînant deux victoires. 10emes de Ligue 1 à l'orée de cette 14eme journée, les joueurs de Julien Stéphan pouvaient espérer passer dans le wagon de tête en s'imposant sur la pelouse d'un mal-classé. Hélas, les absences de Benjamin Bourigeaud et Eduardo Camavinga n'ont pas été compensées, malgré les efforts de Clément Grenier. Jérémy Morel et Hamari Traoré ont trop peu apporté dans leurs couloirs, Adrien Hunou n'avait pas l'explosivité pour déborder, et devant, Mbaye Niang et Raphinha firent trop souvent les mauvais choix. Au-delà des cas individuels, la formation bretonne a surtout inquiété par son manque d'envie, de vivacité et d'inspiration. Un service minimum que ses supporters n'accepteront pas lors de la réception de Saint-Etienne dimanche 1er décembre.


L'instant T :
Rennes vient d'ouvrir le score contre le cours du jeu. Si certains supporters bourguignons soupirent avec une impression de déjà-vu, Stéphane Jobard réagit immédiatement en faisant entrer Frédéric Sammaritano. Le milieu de poche va changer le sens de la partie, inscrivant un but et une passe décisive, sans oublier de laisser sur les talons les défenseurs adverses sur ses nombreux contrôles orientés.
Les buts
59eme minute (0-1)
Profitant du mauvais alignement d'Alphonse, Raphinha a tout le temps d'aller défier Gomis après avoir contrôlé une belle ouverture de Gélin. Le Brésilien gagne son face-à-face d'un petit piqué !

70eme minute (1-1)
Après un centre venu de la droite et de Chafik mal repoussé par la défense rennaise, Alphonse remet de la tête pour Sammaritano, qui, en angle fermé côté gauche, réussit à faire passer le ballon sous les jambes d'E.Mendy pour égaliser !

83eme minute (2-1)
Sammaritano s'engouffre sur la droite, levant ensuite la tête pour servir en retrait et au sol Chouiar. En première intention, le transfuge de Lens reprend de l'intérieur du droit et trouve le soupirail du premier poteau !
Les tops et les flops
Mounir CHOUIAR (7)
Le Franco-Marocain a manqué d'ouvrir la marque pour quelques centimètres, son coup-franc botté à l'angle gauche de la surface ne trouvant que la barre d'E.Mendy, complètement battu sur le coup. Ce n'était que partie remise pour le but de la gagne dans les dernières minutes, avec classe et sérénité. Entre-temps, il a ouvert de nombreuses brèches, en s'appuyant sur sa justesse technique, son coup de rein et sa lecture.
Mickaël ALPHONSE (4)
D'accord, il ne jouait pas à droite comme il le préfère. Ce n'est toutefois pas une excuse à sa bourde, qui a permis à Raphinha de se friser les moustaches avant d'aller ouvrir le score. Trop timide offensivement, il n'a pas alimenté le grand Tavares dans la surface.
RAPHINHA (4)
Corner expédié derrière le but, roulette en pleine course lui faisant perdre le ballon alors même qu'il n'était pas attaqué, manque de spontanéité dans la zone de vérité... La deuxième recrue la plus chère de l'histoire du Stade Rennais après Severino Lucas est dans les temps de passage de son compatriote, resté dans la mémoire du club breton comme un accident industriel. Toutefois l'attaquant brésilien a su profiter d'un mauvais alignement d'Alphonse pour battre Gomis, cédant sa place sur blessure dans la foulée.
La feuille de match
DIJON - RENNES : 2-1
Stade Gaston-Gérard (12 084 spectateurs)
Temps pluvieux - Pelouse grasse
Arbitre : M.Brisard (6)

Buts : Sammaritano (70eme) et Chouiar (83eme) pour Dijon - Raphinha (59eme) pour Rennes

Avertissements : Ndong (67eme) pour Dijon - Hunou (20eme) et H.Traoré (62eme) pour Rennes

Expulsion : Aucune


Dijon
Gomis (6) - Alphonse (4), Ecuélé Manga (5), Lautoa (5), Chafik (6) - Ndong (6), Loiodice (5) puis Sammaritano (59eme), Amalfitano (5) - Matheus Pereira (5) puis M.Baldé (67eme), Tavares (cap) (4), Chouiar (7) puis Balmont (90eme)

N'ont pas participé : Hatfout (g), Barbet, B.Soumaré, Ngouyamsa Nounchil
Entraîneur : S.Jobard


Rennes
E.Mendy (5) - H.Traoré (5), Da Silva (cap) (5), Gnagnon (5),Morel (5) - Raphinha (4) puis Tait (58eme), Grenier (6), Gelin (5) puis Léa-Siliki (75eme), Hunou (4) puis Siebtacheu (85eme) - Del Castillo (5), M.Niang (4)

N'ont pas participé : Salin (g), Nyamsi, Maouassa, Gboho
Entraîneur : J.Stéphan

Vos réactions doivent respecter nos CGU.