Football - Ligue 1 Clermont/Marseille après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue 112ème journée
Stade Gabriel Montpied - Arbitre B. Millot
Pluie
  1. 25′ Ünder
Journaliste : Clément Pédron

, publié le 31 octobre

Sans briller, l'Olympique de Marseille a signé une précieuse victoire à Clermont-Ferrand pour reprendre sa marche en avant (1-0).

Marseille poursuit son petit bonhomme de chemin. On a connu cette équipe plus fougueuse, plus emballante, plus déstructurée. Ce dimanche, c'est avec le visage sérieux d'un bon élève du haut de tableau que l'équipe de Sampaoli a récolté ce qu'elle était venue chercher, à Clermont. Troquer le costume de gala pour le bleu de chauffe peut être nécessaire, dans une saison. C'est le propre des gros. L'adversité et les conditions du soir s'y prêtaient. En s'imposant sur la plus petite des marges face au promu, l'OM amorce une nouvelle série après deux matchs sans victoire en Ligue 1, tout en dépassant Lens au classement pour s'installer sur la troisième marche du podium, derrière Paris et Nice. Du travail bien fait.

L'OM a contrôlé, avant de souffrir

Cette rencontre pourrait se fragmenter en deux mi-temps bien distinctes. La première, tout en contrôle, où les Marseillais ont imposé leur tempo en accélérant quand il le fallait. Le salut est venu des feux follets. Après une première alerte de Dieng au quart d'heure de jeu (16e), c'est Ünder, servi par Guendouzi, qui a débloqué la situation d'une frappe délicieuse du gauche (0-1, 25e). L'OM était devant sans que l'on ne trouve rien à redire, Clermont n'opposant qu'un combat athlétique au milieu sans se montrer réellement dangereux.

C'est au retour des vestiaires que les locaux ont appuyé sur l'accélérateur. Khaoui (50e) ou Allevinah (65e, 67) ont fait passer des frissons dans la surface marseillaise sans trouver la faille. L'OM a souffert, mais aurait aussi pu se mettre à l'abri sur une double-occasion d'Ünder et Milik (73e) - sans plus de réussite. Qu'importe, l'affaire était réglée. L'OM capitalise contre vents et marées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.