Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 17ème journée
Stade Michel d'Ornano - Arbitre A. Gautier
ensoleillé17°C
  1. 62′ Bammou
  2. 9′ Khaoui
  1. 50′ Le Tallec
  2. 36′ Delort
Journaliste : Vincent Dégremont

Vincent DEGREMONT, publié le 26 septembre

Au terme d'une rencontre intense, spectaculaire (4 buts, 3 poteaux) et tendue (un carton rouge, un deuxième jaune qui n'a pas osé être donné, un penalty non-sifflé), Montpelliérains et Caennais se quittent dos à dos. Une opération qui fait plutôt les affaires des visiteurs au vu de la physionomie de la partie.

Le debrief
« On a super envie de gagner un match avec nos supporters ! Ça fait trop longtemps ! » En conférence de presse, Fabien Mercadal annonçait vouloir décrocher le premier succès du SMC à domicile depuis le 4 mars, autant dire une éternité pour les fans normands. Et les Malherbistes prenaient rapidement les commandes, sur un modèle de contre-attaque habilement conclue par Khaoui. Bousculés sur deux corners parfaitement tirés par Mollet, ils concédaient toutefois l'égalisation avant de se retrouver menés au score. Si Bammou poussait au fond un coup-franc de Fajr repoussé par le montant de Lecomte et que Michel-d'Ornano, chauffé à blanc par l'expulsion d'Hilton, attendait alors la première victoire à la maison cette saison de ses protégés, les dernières offensives des locaux se heurtaient à une défense visiteuse intraitable, laissant filer à l'expérience de précieuses secondes.
17emes avant la rencontre, les Caennais remontent d'une place. Ils auront rapidement l'occasion d'offrir la victoire à leur public lors de la venue d'Amiens samedi !

« Si on remet les mêmes ingrédients qu'on a mis samedi face à Nice, on peut continuer nos performances ! ». La veille de la rencontre, Michel Der Zakarian espérait du sérieux et de l'implication lors d'un déplacement en Normandie coincé entre deux réceptions importantes à domicile. Avec un peu moins d'envie que leurs hôtes, mais peut-être plus de rigueur et de maîtrise (si l'on excepte le carton rouge grossier reçu par leur capitaine), les Pailladins sont allés chercher un précieux nul à l'extérieur. Un résultat qui les fait descendre du quatrième au cinquième rang. Les regards peuvent désormais être tournés vers dimanche, et ce bouillant derby face à Nîmes pour lequel La Mosson affiche déjà complet !
Le film du match
9eme minute (1-0)
Alors que Deminguet se fait découper au niveau de la ligne médiane, M.Gautier laisse l'avantage. La balle parvient jusqu'à Beauvue, qui, de l'aile droite, cherche Tchokounté dans la boîte. Pedro Mendes repousse le centre de la tête plein axe, où Khaoui place une frappe appliquée de l'entrée de la surface qui termine dans le soupirail de Lecomte !

26eme minute
Trouvé par Hilton, Delort remise intelligemment de la tête devant le but, où Skuletic place un coup de casque hors de portée de Samba... mais sur le poteau gauche !

37eme minute (1-1)
Sur un corner sortant venu de la droite et de Mollet, Skuletic dévie de la tête à l'angle des 5,50m. A l'affût devant le but, Delort pousse du bout du pied entre Samba et Armougom.

51eme minute (1-2)
Mollet tire de la droite un corner sortant et tendu. A l'angle des 5,50m, Tchokounté et Deminguet se ratent. Sans sauter, Le Tallec met la tête en opposition. La balle, puissante et croisée, bat Samba sur sa droite.

63eme minute (2-2)
De 23 mètres sur la gauche, Fajr enroule un coup-franc sur l'équerre. Profitant de l'attentisme de la défense montpelliéraine, Bammou, au point de penalty, voit la balle revenir sur lui et pousse de la tête dans le but vide.

69eme minute
Profitant d'un excellent travail de Sambia qui le lance dans le dos de Baysse, Delort s'avance face à Samba à l'angle des 5,50m, avant d'allumer à côté.

88eme minute
Fajr enroule de plus de 32 mètres sur la gauche un coup-franc retombant derrière le mur. Accroché par Aguilar, Baysse ne parvient pas à couper du talon la balle qui ricoche sur le second poteau, avant d'être sortie miraculeusement par la défense héraultaise.
Tops et flops

TOP 3

Dans un dispositif à 5 défenseurs et 2 milieux défensifs laissant peu de place aux attaques placées, le MHSC peut compter sur la qualité du pied de Florent MOLLET pour se procurer des occasions. Les deux réalisations pailladines sont venues de deux corners que le transfuge du FC Metz a frappés tendus et proches du but, mais trop loin pour que le gardien puisse intervenir.

Il était resté muet en L1 depuis le 24 février, et n'avait pas encore fait trembler les filets pour son nouveau club. En renard des surfaces, Andy DELORT a permis aux Héraultais de recoller au score. Conspué par tout le stade (les supporters malherbistes lui reprochant d'être allé au bras de fer pour rejoindre les Tigres de Guadalajara en 2016), l'ancien du SMC a trouvé un surcroît d'énergie dans les sifflets accompagnant chacune de ses actions. Son pressing a notamment entravé de nombreuses relances caennaises.

Victime de la concurrence à l'OM, Saïf-Eddine KHAOUI avait déjà fait le bonheur de l'entrejeu troyen la saison passée. Pour son deuxième match cette saison sous le maillot normand, le milieu prêté par Marseille a fait montre de beaucoup de classe, comme en témoigne son but plein de technique et de lucidité pour mettre ses partenaires sur la bonne voie. Petit bémol : manquant de volume, il a été remplacé dès la 59eme.

FLOP 3

Venu dans les bagages de Fabien Mercadal, Malik TCHOKOUNTÉ n'arrive pas à franchir le palier entre la Ligue 2 et l'élite du football français. S'il avait inscrit 12 buts la saison passée avec le Paris FC, l'avant-centre peine à justifier les espoirs tardifs placés en lui. En effet, le trentenaire n'a pas existé à la pointe de l'attaque du SMC, étant complètement muselé par les centraux pailladins.

Lui aussi est un attaquant arrivé pendant l'été. Petar mouillé SKULETIC ? Pour sa troisième sortie sous les couleurs du MHSC, c'est peu dire que l'international serbe n'a pas convaincu. A la fois lourd et maladroit, il a souffert de la comparaison avec Delort, et fait passer une soirée bien tranquille à Armougom et Guilbert (pourtant pas en confiance après avoir été repositionné dans l'axe).

Même à 41 ans, on peut commettre une faute inutile et préjudiciable. C'est ce qui est arrivé à Vitorino HILTON quand il s'est laissé emporter loin de son but sur un tacle glissé mal maîtrisé, terminé les crampons dans la poitrine et le visage de Tchokounté. Le capitaine brésilien a laissé ses partenaires à 10, alors que les supporters normands faisaient le douzième homme caennais et que le vaisseau pailladin tanguait sous les incessantes vagues normandes.
Monsieur l'arbitre au rapport
Si le match s'est peu à peu chargé en nervosité, c'est en partie à cause de M.Gautier. L'officiel n'a pas bronché lorsque Guilbert a découpé Cozza à la 6eme. On peut également lui reprocher d'avoir expulsé Hilton pour un tacle plus maladroit que dangereux, rendant ainsi la fin de la partie délétère, avec notamment une bousculade entre Sambia et Fajr, suite à laquelle le Montpelliérain a été le seul sanctionné, car le Caennais avait déjà un jaune et M.Gautier n'a pas voulu lui en mettre un second. L'arbitre n'a pas non plus osé siffler un penalty dans les derniers instants, quand Pedro Mendes a mis un tampon dans la surface à Beauvue, empêchant ainsi le Guadeloupéen d'armer une volée qui aurait pu être décisive. Reconnaissons-lui néanmoins d'avoir laissé l'avantage après une grosse faute sur Deminguet, une décision grâce à laquelle le premier but caennais est intervenu.
La feuille de match
L1 (7eme journée) : CAEN - MONTPELLIER : 2-2
Stade Michel-d'Ornano (13 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse de qualité
Arbitre : M.Gautier (3)

Buts : Khaoui (9eme) et Bammou (64eme) pour Caen, Delort (37eme) et Le Tallec (51eme) pour Montpellier

Avertissements : Ninga (79eme) et Fajr (89eme) pour Caen, Mollet (62eme) et Sambia (90+1eme) pour Montpellier

Expulsion : Hilton (83eme) pour Montpellier


Caen
Samba (4) - Armougom (4), Guilbert (4), Baysse (5), Imorou (4) - Oniangué (cap) (4), Fajr (5) - Beauvue (5), Khaoui (5) puis Bammou (59eme), Deminguet (4) puis Ninga (59eme) - Tchokounté (2)

N'ont pas participé : Zelazny (g), M.Dabo, Mbengue, Peeters, Repas
Entraîneur : F.Mercadal


Montpellier
Lecomte (4) - Aguilar (4), Congré (4), Hilton (cap) (3), Pedro Mendes (4), Cozza (4) - Le Tallec (5), Lasne (4) - Mollet (5) puis Laborde (66eme) - Delort (6) puis Skhiri (83eme), Skuletic (3) puis Sambia (66eme)

N'ont pas participé : Bertaud (g), Piriz, Porsan-Clemente, S.Camara
Entraîneur : M.Der Zakarian

Vos réactions doivent respecter nos CGU.