Football - Ligue 1 Brest/Reims après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 114ème journée
Stade Francis-Le Blé - Arbitre A. Petit
bruine13°C
Terminé
  1. 76′ Mounié
  2. 29′ Honorat
  1. 64′ Zeneli
Journaliste : Vincent Dégremont

, publié le 13 décembre

Brest a enregistré dimanche sa quatrième victoire en cinq matchs, face à Reims (2-1, quatorzième journée de Ligue 1).



Battus dans les ultimes minutes à Bordeaux sur un éclair d'Hatem Ben Arfa, les Brestois voulaient profiter de la venue d'une équipe moribonde depuis la fin de la trêve internationale pour reprendre leur marche en avant.

LE TONNERRE S'EST ABATTU SUR LE BUT DE RAJKOVIC

Le crachin qui s'est abattu sur Francis-Le Blé n'a pas gêné le jeu séduisant prôné par Olivier Dall'Oglio. Après un round d'observation d'une dizaine de minutes, les Finistériens ont remonté le bloc et fait circuler sur toute la largeur du terrain. C'est de l'aile droite que Franck Honorat a trouvé la tête piquée de Steve Mounié pour la première situation chaude de la partie. On jouait alors la 20eme minute, et Pedrag Rajkovic a dû s'envoler pour claquer sous sa transversale. Sur le corner qui a suivi, Marshall Munetsi, masqué par Jean-Kévin Duverne, toucha involontairement le ballon de la main en agrandissant la surface de son corps. M.Petit choisit d'abord de ne pas broncher, puis, alerté par l'assistance vidéo, choisit la clémence après avoir consulté les images. Si Paul Lasne manifesta bruyamment sa contrariété auprès de l'arbitre, Honorat ne s'est pas démobilisé, gardant son influx nerveux pour une ouverture du score à la Cristiano Ronaldo à la demi-heure. Partant de la ligne de touche côté gauche, le milieu offensif s'est recentré pour déclencher un missile du droit de plus de 25 mètres ! Le ballon terminait sa course à mi-hauteur dans le petit filet opposé ! Six minutes plus tard, M.Petit, qui s'en voulait probablement de la décision prise un quart d'heure auparavant, a sifflé un penalty bien moins évident. Les images montraient que Ronaël Pierre-Gabriel s'était empalé sur la protection de balle de Ghislain Konan, mais Steve Mounié a quand même posé le ballon sur le petit rond blanc. Providentiel, Rajkovic a empêché ses coéquipiers de sombrer, détournant d'une main ferme le tir tendu côté gauche du Béninois ! Le portier serbe dût s'employer à nouveau à la 45eme, quand Irvin Cardona a été mis sur orbite par une passe en retrait kamikaze de Berisha. Sortant à toute vitesse pour plonger devant l'attaquant, Rajkovic a forcé son adversaire à tirer sur la droite de la cage. Les visiteurs, qui auraient pu rentrer au vestiaire avec une addition plus salée, pouvaient toujours y croire à la pause... à condition de montrer davantage en seconde période.

L'ARBËR QUI A CACHÉ LA FORÊT

Une seconde période que les locaux ont abordé avec prudence, laissant le ballon aux hommes de David Guion. Peut-être pour voir ce qu'ils pouvaient en faire... Mais ce n'est qu'à l'entrée d'Arbër Zeneli, peu avant l'heure de jeu, que les Marnais ont enfin été dangereux. A la 64eme, le Kosovar s'est infiltré dans la surface, dribblant Duverne puis Belkebla, avant de battre Larsonneur... mais Chardonnet a repoussé sur sa ligne ! Une minute plus tard, Zeneli a posé le ballon dans le coin gauche, enroulant son corner du droit... jusque dans la lucarne opposée ! Cette égalisation splendide a mis le mors aux dents des Rémois, qui auraient pu prendre la mène à la 74eme, lorsque Kaj Sierhuis s'est présenté en angle fermé face à Larsonneur... Le dernier rempart finistérien a alors réalisé un arrêt de gardien de hockey pour mettre en échec l'attaquant néerlandais. La chance du barragiste était passée. Pas la scoumoune ! Quelques instants plus tard, Konan a dévissé son dégagement. Servi par Gaëtan Charbonnier - un ancien de la maison champenoise - Romain Faivre buta d'abord sur Rajkovic, mais Mounié avait suivi pour terminer le travail dans le but vide ! Les Brestois se sont ensuite repliés en attendant le coup de sifflet final. Ils s'emparent de la dixième place, tandis que leurs adversaires du jour deviennent relégables suite à la victoire de Lorient.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.