Amiens SC
Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lille
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue 19ème journée
Stade Francis-Le Blé - Arbitre A. Gautier
10°CTemps maussade
Terminé
  1. 45′ Castelletto
  2. 12′ Faussurier
Journaliste : DEMMERLE ARNAUD

, publié le 5 octobre

Battu la semaine passée à Monaco, Brest s'est repris contre Metz (2-0), samedi à l'occasion de la 9eme journée de L1. Les Bretons du Finistère s'offrent un bol d'air alors que les Grenats passent dans la zone rouge.

Le debrief
Au coude-à-coude la saison passée en Ligue 2, Brest et Metz, les deux promus, se retrouvaient pour la première fois parmi l'élite depuis 28 ans. Au-delà du côté historique et rarissime, les joueurs du Finistère avaient à cœur de prendre une éclatante revanche sur les Grenats, qui les avaient battus deux fois 1-0 l'an dernier. Ils ont, surtout, parfaitement rebondi après leur sévère revers de la semaine dernière en Principauté, face à l'AS Monaco (4-1). Les partenaires de Renaud Cohade sont, eux, retombés dans leurs travers. Comme à Angers (3-0), Bordeaux (2-0) ou face au PSG (0-2), ils ont encaissé un nouveau but dans le premier quart d'heure, l'œuvre de Julien Faussurier. Malgré une domination, essentiellement stérile, ils ne sont quasiment jamais arrivés à inquiéter Donovan Léon lors du premier acte, si ce n'est sur « un pétard » d'Habib Diallo.

Ils ont même été punis juste avant le repos par Jean-Charles Castelletto, plus prompt de la tête que Mamadou Fofana sur un corner de Yoan Court. La deuxième mi-temps s'est résumé à une attaque-défense. Les Brestois se sont contentés de gérer leur avance au tableau d'affichage face à des Messins en panne d'inspiration dans les 30 mètres adverses. Les changements offensifs de Vincent Hognon n'y ont rien changé. Malheureux, Habib Diallo a lui trouvé le poteau alors qu'Irvin Cardona, entré en fin de match, est passé tout près d'aggraver la marque. Peu importe, les locaux renouent avec la victoire et remontent provisoirement à la 12eme place. De quoi profiter de la trêve internationale un peu plus sereinement. Ce qui ne sera pas le cas du champion de France de Ligue 2, battu pour la cinquième fois en neuf journées et qui est désormais dans la zone rouge (19eme). Pire, en cas de bon résultat de Saint-Etienne dimanche soir, il pourrait carrément endosser le bonnet d'âne de la Ligue 1...
L'instant T : 81eme
Servi sur le côté droit de la défense brestoise, Habib Diallo se joue de son garde du corps et expédie une mine du droit sur le poteau opposé de Donovan Léon, complètement battu. Avec encore dix minutes à jouer dans le temps réglementaire, le FC Metz aurait sans doute davantage pousser en cette fin de rencontre.
Les buts
11eme minute (1-0)
Samuel Grandsir et Yohann Court dédouble sur le côté gauche. Le centre du second nommé lobe au second poteau Thomas Delaine. Julien Faussurier en profite et ajuste une volée du droit parfaite qui ne laisse pas la moindre chance à Alexandre Oukidja..

45eme minute (2-0)
Sur un corner tiré côté droit par Yoann Court, Jean-Charles Castelletto prend, dans les 6 mètres messin, le meilleur dans le domaine aérien sur Mamadou Fofana et ajuste d'une tête croisée Alexandre Oukidja, impuissant.
Les tops et les flops
Yoann Court (7)
Il court dans tous les sens et abat un travail titanesque dans le milieu de terrain grâce à un gros volume de jeu. Yoann Court n'est pas maladroit non plus avec le ballon. Il s'est offert deux nouvelles passes décisives : un centre du gauche parfait pour la reprise du droit de Julien Faussurier et un corner déposé sur la tête de Jean-Charles Castelletto. Avec déjà cinq caviars depuis le début de la saison, il pointe à la deuxième place du classement des passeurs de Ligue 1, derrière le Monégasque Islam Slimani.
Donovan Léon (7)
Il avait la lourde tâche de remplacer Gautier Larsonneur. Donovan Léon a rempli sa mission à la perfection, dégageant une sérénité de tous les instants. Autoritaire dans ses sorties aériennes, l'ex-gardien auxerrois a repoussé les quelques rares frappes cadrées messines. Et quand il était battu, c'est son poteau qui l'a sauvé. C'est ce qui s'appelle la baraka !
Thomas Delaine (3)
Oui, Thomas Delaine est un latéral moderne, ambidextre, offensif et dangereux dès qu'il prend son couloir. Mais son premier rôle reste de bien défendre. Et dans ce domaine, il a encore du pain sur la planche. Comme à Strasbourg (1-1) ou la semaine dernière sur le premier but toulousain (2-2), l'ex-joueur du Paris FC a montré ses limites dans la lecture des trajectoires et un placement hasardeux sur le centre de Yoann Court qui amène le but dans son dos de Julien Faussurier.
La feuille de match
BREST - METZ : 2-0
Stade Francis-le-Blé, Le Havre (15 000 spectateurs)
Temps maussade - Pelouse excellente
Arbitre : M.Gautier (7)

Buts : Faussurier (11eme) et Castelletto (45eme) pour Brest

Avertissements : Court (28eme) et Cardona (90eme) pour Brest - Cohade (51eme) pour Metz


Brest
Leon (7) - Faussurier (7), Bain (6), Castelletto (7), Perraud (6) puis Belaud (45eme, 5) - I. Diallo (6), Belkebla (5) - Court (7), Autret (cap) (6) puis Cardona (84eme), Grandsir (6) puis Batocchio (81eme), Charbonnier (5).

N'ont pas participé : Fabri (g), Chardonnet, Lasne et Mendy.
Entraîneur : O.Dall'Oglio


Metz
Oukidja (4) - Centonze (4), Boye (5), M. Fofana (4), Delaine (3) - Cohade (cap) (5) puis Niane (76eme), K. N'Doram (5) - H. Maïga (4), Gakpa (4) puis Boulaya (67eme), N'Guette (3) puis Ambrose (66eme) - H. Diallo (5).

N'ont pas participé : Delecroix (g), Lahssaini, Cabit et A. Traoré.
Entraîneur : V. Hognon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.