Football - Ligue 1 Brest/Lille après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Dijon
Lens
Lille
Lorient
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Ligue 110ème journée
Stade Francis-Le Blé - Arbitre F.Batta
Terminé
  1. 42′ Cardona
  2. 20′ Perraud
  3. 15′ Pierre-Gabriel
  1. 58′ Yılmaz
  2. 49′ Yılmaz

, publié le 8 novembre

Restant sur une performance de premier plan en Ligue Europa face à l'AC Milan, Lille a chuté pour la première fois de la saison en championnat sur pelouse de Brest (3-2).

Pour une équipe comme Lille, solide deuxième du classement de Ligue 1 et sortant d'une incroyable, si ce n'est parfaite, prestation contre l'AC Milan (3-0), cette défaite contre le Stade Brestois 29, a tout de la douche froide (3-2) ce dimanche lors de la 10eme journée de Ligue 1. Sur le fond d'abord, puisque ce résultat stoppe une incroyable série de quatorze matchs sans défaite (toutes compétitions confondues) et surtout sur la forme puisque le LOSC perdait 3-0 à la mi-temps. Pour rappel, la formation de Christophe Galtier n'a été menée que neuf minutes en championnat cette saison, c'est moins que tout autre équipe. Marquer un but aux coéquipiers de Mike Maignan est déjà un exploit, alors en marquer trois... Surtout, lorsqu'on regarde la forme du LOSC à l'extérieur, on se rend compte un peu plus de la performance des hommes d'Olivier Dall'Oglio. Les Nordistes sont sur une période d'invincibilité de sept matchs en dehors de leur base (cinq victoires, deux nuls).

Brest impeccable en première période

Dès le premier quart d'heure, les Bretons (huit défaites lors des onze derniers matchs de Ligue 1) ont pris les commandes du match grâce à un très bon centre sur la gauche de Perraud pour la tête de Pierre-Gabriel qui a pu sauter plus haut que tout le monde (1-0, 15'). L'ancien Stéphanois a marqué à cette occasion son premier but chez les professionnels et cette réalisation est venue récompenser une belle entame de match des Brestois. Cinq minutes plus tard, le Stade Brestois a envoyé un second message à son adversaire par Perraud qui a bénéficié d'une belle remise d'Honorat (2-0, 20eme). Secoués par ce début de match calamiteux, les hommes de Galtier se sont réveillés et ont tenté de remettre de l'ordre dans leur équipe. Peu avant la mi-temps, dans la surface de réparation bretonne, Mounié a donné l'impression de toucher le ballon de la main et a obligé M. Batta à siffler penalty. Perplexe face à ce fait de jeu, l'arbitre a revu les images avant d'invalider sa décision. À la lecture des ralentis, l'attaquant breton ne touche finalement pas le cuir. Dans la foulée, Lille retombe dans ses travers et après avoir été proche de recoller à 2-1, le LOSC a encaissé le troisième but brestois de la tête par Cardona qui a lobé Maignan (3-0, 42eme).


Une belle réaction lilloise

De retour des vestiaires, les Nordistes, sans doute réprimandés par leur entraîneur lors de la causerie, ont rapidement recollé au score grâce à un penalty, valable cette fois, de Burak Yilmaz pour une faute dans la surface sur José Fonte (3-1, 47eme). En plein temps fort, les assauts du deuxième de Ligue 1, se sont multipliés et ont fait très mal au Stade Brestois. Ce dernier a fini par craquer sur une nouvelle incursion du buteur turc Yilmaz qui a mystifié Larsonneur au point de penalty vers l'heure de jeu (3-2, 58eme). La dernière demi-heure contre le LOSC était un supplice pour les Bretons qui peuvent remercier leur portier, auteur de nombreuses parades face à Lihadji (60eme), Bamba (69eme) et Yilmaz (76eme, 83eme). Ce dernier a même trouvé le poteau au bout du temps réglementaire mais il était écrit que la série des Lillois s'arrêterait en Bretagne. Les quatre minutes de « bonheur en plus » ont offert quelques sueurs froides supplémentaires au coach breton Olivier Dall'Oglio mais ses hommes ont tenu bon et ce succès contre le dauphin du PSG est, peut-être, le début d'une nouvelle série positive.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.