Football - Ligue 1 Auxerre/Marseille après-match

Ajaccio
Angers
Auxerre
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
Strasbourg
Toulouse
Troyes
Ligue 16ème journée
Stade de l'Abbé Deschamps - Arbitre W.Delajod
  1. 84′ A. Sánchez
  2. 8′ Gerson
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 3 septembre

Toujours invaincu en Ligue 1 cette saison, l'OM a dominé Auxerre ce samedi en ouverture de la 6eme journée (0-2). Les Phocéens ont provisoirement pris trois points d'avance sur le PSG et Lens en tête du championnat.



Pour l'Olympique de Marseille, ce déplacement pré-Ligue des Champions sur la pelouse de l'AJ Auxerre avait tout d'un piège. Igor Tudor avait en plus choisi de faire tourner son effectif, laissant sur le banc des cadres tels que Nuno Tavares, Mattéo Guendouzi ou Alexis Sanchez, aux profits d'Issa Kaboré, Sead Kolasinac et Luis Suarez. Ceci cumulé aux absences de Samuel Gigot et Dimitri Payet, le turnover concernait la moitié du onze de départ.

Dans un stade de l'Abbé-Deschamps plein à craquer et qui rêve d'un exploit, l'OM a rapidement calmé les ardeurs en ouvrant le score par Gerson (0-1, 8e). Pour marquer son premier but de la saison, le Brésilien a fait preuve d'opportunisme, reprenant avec sang-froid et précision une frappe sur le poteau d'un Cengiz Ünder alors en feu ! L'AJ Auxerre aurait pu recevoir un nouveau coup de bambou cinq minutes plus tard, quand Gerson s'est retrouvé seul face à Benoît Costil, auteur d'une sortie décisive (13e). Le gardien icaunais s'illustrera encore, toujours face à Gerson, sur une frappe dans un angle fermé (17e). L'OM est largement dominateur, mais au fil des minutes, les hommes de Jean-Marc Furlan vont s'engaillardir et proposer une belle opposition dans les duels. Offensivement, cela reste pauvre, avec un seul ballon joué dans la surface adverse et une frappe lointaine de Gideon Mensah comme seul mini frisson pour Pau Lopez (35e). La dernière occasion du premier acte sera d'ailleurs marseillaise avec la volée de Jonathan Clauss sur un centre d'Issa Kaboré qui file de peu à côté (40e).

L'Europe en tête, Igor Tudor continue de faire souffler ses cadres, Jonathan Clauss cédant sa place à Nuno Tavares sur l'aile gauche dès la mi-temps. L'AJ Auxerre va se montrer beaucoup plus entreprenante au retour des vestiaires. Mathias Autret se montrera trop altruiste, alors qu'il était seul dans la surface (47e). Puis c'est l'incontournable Gauthier Hein, sur un contre express lancé par Nuno Da Costa, qui va manquer de lucidité pour conclure face à Pau Lopez (61e). C'est la précision dans le dernier geste qui manquera à Paul Joly, auteur d'une tête plongeante sur un bon ballon de Mathias Autret (67e).


Avertissements sans frais, l'OM va remettre le turbo. Le monstrueux Nuno Tavares va encore frapper. Cette fois sur le poteau, depuis l'extérieur de la surface. Le ballon revient sur Alexis Sanchez qui cadre sa reprise du droit, mais cette fois, c'est Costil qui est décisif (68e) ! Luis Suarez ne flairera pas le bon coup sur un centre pourtant de qualité de Mattéo Guendouzi (71e), mais le Colombien s'illustre ensuite d'un bel enchaînement, dos au but, mais Costil est sur la trajectoire (75e). Auxerre attaque et laisse de plus en plus d'espaces. L'OM s'évite une fin de match crispante en inscrivant le but du break par Alexis Sanchez (0-2, 84e), cliniquement du plat du pied droit sur un centre en retrait de Guendouzi.

Une cinquième victoire en poche, l'Olympique de Marseille s'empare provisoirement du fauteuil de leader et abordera la Ligue des Champions, sur la pelouse de Tottenham mercredi, avec confiance et sérénité. Pour l'AJ Auxerre, ce deuxième revers consécutif face à un Olympique n'est pas une catastrophe, mais un périlleux déplacement à Rennes se profile encore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.